Recherche:Premiers éléments pour une nouvelle géométrie analytique intégrant l'actuelle/Principes de la nouvelle géométrie

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Premiers éléments pour une nouvelle géométrie analytique intégrant l'actuelle : Principes de la nouvelle géométrie
Premiers éléments pour une nouvelle géométrie analytique intégrant l'actuelle/Principes de la nouvelle géométrie
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Cette géométrie utilise les opérations de la théorie des ensembles.

La réunion de courbes ( de surfaces ou volumes ) utilise le +
L'intersection de courbes ( de surface ou de volumes )utilise le x
Décomposer et composer sont donc deux outils constamment employés.
Reste à définir le rôle et l'écriture du - et du / au sens de la théorie des ensembles.

La multiplication de l'équation de la courbe par un rapport comportant la même racine ( carrée jusqu'à présent ) au numérateur et au dénominateur, fonction des limites du domaine de définition, permet de limiter la courbe au domaine intéressé.


La multiplication d'un terme ou d'une expression entière, que l’on sait positifs par leur racine, permet d'élever sa puissance et de déformer ses tangentes aux limites, et bien d'autres choses encore. C'est un outil de transformation dont la réciprocité reste à démontrer.


Ces possibilités permettent de créer de nouvelles courbes comme les rp-re-Bêtas et plein d'autres qui manquaient à l'arsenal analytique en statistique en particulier.