Recherche:Néo-Quenya/Grammaire/Familles et pluriels des noms

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Familles et pluriels des noms
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Recherche : Grammaire quenya
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Familles de verbes et présent
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grammaire quenya : Familles et pluriels des noms
Néo-Quenya/Grammaire/Familles et pluriels des noms
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le Quenya est une langue hautement flexible, comme peut l'être l'allemand, par exemple. C'est-à-dire qu'une grande partie de l'information va être contenue dans la terminaison (la (les) désinence(s)) du mot. C'est particulièrement valable pour les noms, et il convient de bien connaitre leur structure.

Nous commencerons ici par la forme la plus simple de flexion nominale : le nombre.

Familles de noms[modifier | modifier le wikicode]

En Quenya, les noms sont divisés en 3 groupes. Nous les étudierons ici au nominatif.

Notez que pour les e situés en fin de mot, ou avant un a, ils portent un tréma ¨, et se prononcent "é".

Premier groupe[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont tous les noms se terminant par -a, -o, -i, -u et -ië.

Deuxième groupe[modifier | modifier le wikicode]

Il regroupe l’ensemble des noms en (en dehors de -ië).

Troisième groupe[modifier | modifier le wikicode]

Tous les noms restants, donc ceux qui se terminent par une consonne.


Nombre des noms[modifier | modifier le wikicode]

Le Quenya possède quatre nombres différents, dont deux qui n'apparaissent pas dans les langues latines ou anglo-saxones. Ils correspondent a une augmentation progressive du nombre : Singulier, Duel, Partitif et Pluriel.

Le Singulier[modifier | modifier le wikicode]

C'est le plus simple des nombre : il indique qu’il n'y a qu'une seule fois le nom en question. Le nom reste a sa forme nominative.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Le Duel[modifier | modifier le wikicode]

Ce nombre un peu particulier implique deux choses désignée par le nom au duel, ces deux choses formant une paire bien définie, comme les deux yeux, les deux jambes, ou les deux chaussettes d'une paire !

La terminaison utilisée est -(e)t. Cela signifie :

  • Pour les noms finissant par une voyelle (groupe 1 et 2), on ajoute le t à la fin du nom.
  • Pour les noms finissant par une consonne (groupe 3), on insère une voyelle de liaison (ici le e) avant le t.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Il y a cependant de fréquentes exceptions. Il existe une ancienne terminaison en -u, qui est parfois préférée, notamment pour ce qui est des parties du corps humain. Elle remplace la voyelle terminale des groupes 1 et 2, ou s'ajoute à la consonne terminale du groupe 3.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Cette terminaison semble également privilégiée dans le cas où le mot possède -t ou un -d dans leur dernière syllabe, pour une question de sonorité.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Pluriel Partitif[modifier | modifier le wikicode]

Ce nombre peut désigner :

  • Une partie d'un groupe (idée de "quelques-uns parmi plusieurs")
  • Un grand nombre de quelque chose

Dans tous les cas, il se forme en rajoutant la désinence -(e)li, sauf dans quand le nom se termine par -r ou -l, ce qui donne -rri et -lli.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Pluriel[modifier | modifier le wikicode]

C'est le pluriel classique, indiquant qu’il y a plusieurs choses du même type.

  • Pour les noms du groupe 1 : on ajoute la désinence -r à la fin du nom.
  • Pour les noms du groupe 2 : on remplace le final par un -i.
  • Pour les noms du groupe 3 : on ajoute un -i à la consonne finale.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Note sur les racines[modifier | modifier le wikicode]

Attention : certains mots présentes une forme raccourcie au nominatif, qui diffère de la forme basique (leur racine nominale). Au singulier, ce n’est pas gênant, mais pour le rajout de terminaisons, il faut utiliser la racine et non le nominatif singulier.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Notez que cela peut aussi être valable pour les noms propres.