Recherche:Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Les facteurs environnementaux

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les facteurs environnementaux
Icône de la faculté
Chapitre no 14
Recherche : Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques
Chap. préc. :Les types de dégradation
Chap. suiv. :Matières
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques : Les facteurs environnementaux
Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Les facteurs environnementaux
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Une collection n’est pas isolée mais incorporée à un environnement particulier. La bibliothèque ou le service d'archive est situé dans une région géographique caractérisée par son climat et son microclimat. Les collections sont exposées à différents facteurs de dégradation, d'origine naturelle, accidentelle ou humaine qui constituent donc leur environnement. L'influence des facteurs de dégradation tels que la lumière, la température, l'humidité relative et la pollution, a une action plus ou moins lente et décelable.


  • Le climat : Humidité relative (HR) et Température

Température et humidité relative sont deux paramètres liés. En effet, l'humidité relative est définie comme étant le rapport entre la quantité de vapeur d'eau qu'un volume d'air donné contient à une température donnée et la quantité maximale de vapeur d'eau que ce même volume peut contenir à la même température. Cette relation est exprimée en pourcentage.

HA / S x 100 = HR HA : humidité absolue (g d'eau/m³ d'air); S : humidité à saturation (g d'eau/m³ d'air); HR : humidité relative (‰)

Les relations établies entre la température et la quantité de vapeur d'eau maximale d'un volume d'air donné indiquent qu'un volume d'air peur contenir une quantité de vapeur d'eau d'autant plus grande que la température est élevée.

Température 5 °C 10 °C 20 °C 30 °C
Humidité à saturation 7g/m³ 9g/m³ 17g/m³ 30g/m³


  • Lumière

La lumière constitue également un facteur important de dégradation des collections de bibliothèques. La lumière visible fait partie des rayonnement électromagnétiques. Elle est caractérisée par sa longueur d'ondes qui est inversement proportionnelle à l'énergie véhiculée : plus la longueur d'onde est courte, plus le rayonnement est énergique. Dans le spectre des rayonnements électromagnétiques la lumière visible se situe entre les rayonnements ultra-violets de longueurs d'onde plus courtes, plus énergiques, et les rayonnements infrarouges de longueur d'ondes plus longues, moins énergiques.

Le spectre électromagnétique

Les rayons ultraviolets provoquent des dégradations photochimiques de la matière. Les rayons infra-rouges provoquent des dégradations de celle-ci par échauffement. Même la lumière visible possède un niveau énergétique suffisant pour provoquer des modifications au niveau moléculaire. Certains colorants disparaissent, les papiers contenant de la lignine jaunissent.

  • Pollution atmosphérique

Un autre facteur important de dégradation est la pollution atmosphérique. Elle existe sous forme gazeuse : dioxyde de soufre ou d'azote, ozone -provenant de la circulation automobile et des activités industrielles- et formaldéhyde pouvant de dégager de certains matériaux (bois, textiles, papiers) utilisés lors de l'exposition des documents ou pour le stockage de ceux-ci. La pollution existe aussi sous forme solide (suie, poussière). Les polluants gazeux catalysent les dégradations chimiques des matériaux, ce qui favorise les réactions d'oxydation et d'hydrolyse des macromolécules. Les polluants solides entraînent des dégradations mécaniques par abrasion et sont propices au développement de moisissures et d'insectes. À la contamination atmosphérique on peut ajouter les contaminants liquides présents sous forme de plastifiants des matériaux synthétiques ou sous forme de graisse ou de sueur déposée à la surface d'un document lors de sa manipulation.

  • Poussière