Recherche:Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/FRBR

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
FRBR
Icône de la faculté
Chapitre no 33
Recherche : Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques
Chap. préc. :Catalogage classique
Chap. suiv. :Exposition
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques : FRBR
Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/FRBR
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les Functional Requirements for Bibliographic Records, plus connus sous le sigle de FRBR, sont un modèle de catalogage élaboré par un groupe d’experts de l’IFLA (Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques). FRBR signifie en français exigence fonctionnelle pour les établissements de notices bibliographiques. L’idée du FRBR est de revenir à l’information qui était dispersée par les notices bibliographiques. On sait qu’une œuvre est caractérisée par son auteur et son titre. Prenons par exemple les misérables de Victor Hugo. Lorsque l’on effectue une recherche, on trouve des textes en français, en anglais, en espagnol… Or l’idée du FRBR est de définir un état qui correspond à l’œuvre mais de manière abstraite. Pour eux, ce qui compte c’est la provenance de l’œuvre. Toujours avec le même exemple, le FRBR voudrait distinguer les éditions originales, les secondes éditions, les éditions originales de la traduction en anglais…. Une fois cette première étape passée, le FRBR souhaite distinguer les différentes éditions originales. Il distingue celles qui furent imprimées à Paris, celles qui sont des faux… Puis cette seconde étape passée, le FRBR souhaite localiser les exemplaires : un exemplaire à Paris, un autre à Nancy… Le FRBR souhaite que le catalogage soit effectué ainsi car il s’avère que le texte n’est pas le même entre toutes ces éditions. Il subsiste de légères différences. On voit que le FRBR insiste sur le développement d’une approche logique, il indique le nombre d’exemplaires. La tâche qu’il demande est un travail d’interprétation et un travail bibliographique considérable.

On voit donc qu’il existe deux types de catalogage. Toutefois le second demande de lourdes recherches, et ne pourra donc pas remplacer les ISBD classiques, cependant il pourra peut-être les faire sensiblement évoluer.