Recherche:Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Définition d'un patrimoine

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Définition d'un patrimoine
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Recherche : Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Bibliophilie
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques : Définition d'un patrimoine
Les fonds patrimoniaux des bibliothèques publiques/Définition d'un patrimoine
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Définir le patrimoine des bibliothèques se fait de plusieurs points de vue : historique, sociologique et législatif. Définir le patrimoine au sens large dépasse largement cette leçon. Par rapprochement avec son sens juridique, le patrimoine peut être caractérisé comme reçu par héritage et destiné à être transmis par la même voie. Le patrimoine conservé dans les bibliothèques publiques françaises est national, il appartient à l'État et aux collectivités territoriales. Les caractères suivants se distinguent donc :

  • le patrimoine se reçoit des prédécesseurs et/ou se constitue
  • le patrimoine se transmet aux successeurs ;
  • le patrimoine est le bien commun des citoyens.


De ces deux éléments découlent les grandes parties de la gestion du patrimoine :


  • La transmission implique la conservation et dans une moindre mesure l'enrichissement ; le patrimoine transmis se compose du patrimoine reçu et conservé et du patrimoine constitué ;
  • Que le patrimoine soit un bien commun implique un travail de mise à disposition de ceux qui en ont besoin, de publication.


S'agissant du patrimoine écrit (mais aussi photographique, audiovisuel...), et plus généralement du patrimoine mobilier, un autre concept clé peut être identifié : la collection. Ce concept renvoie à des questions de constitution : un livre qui n'est ni rare ni précieux le devient parce qu’il appartient à une collection, par exemple, ce qui est souvent le cas, une collection concernant l'histoire et l'actualité locale ou régionale.