Leçons de niveau 9

Recherche:Les abolitions des traites et des esclavages/Annexe/Chronologie 1492-1763

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologie 1492-1763
Image logo représentative de la faculté
Annexe 1
Recherche : Les abolitions des traites et des esclavages

Annexe de niveau 9.

Précédent :Sommaire
Suivant :Chronologie 1763-1848
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Chronologie 1492-1763
Les abolitions des traites et des esclavages/Annexe/Chronologie 1492-1763
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



1492 - 1499[modifier | modifier le wikicode]



1492 - Le ravissement des mondes


1492[modifier | modifier le wikicode]

1492

1492 - l’"Año crucial", Année cruciale, dans l’historiographie espagnole

1492 - reddition de Grenade[modifier | modifier le wikicode]

1494[modifier | modifier le wikicode]

Isabelle d'Aragon implorant Charles VIII roi de France, Naples, 1494
1494

7 juin 1494 - Le traité de Tordesillas[modifier | modifier le wikicode]

Le traité de Tordesillas, Bibliothèque National de Lisbonne, 7 juin 1494
  • 7 juin 1494 : L'Espagne et le Portugal établissent le traité de Tordesillas.
  • 2 juillet 1494 : La version espagnole du traité de Tordesillas est ratifiée à Arévalo par le roi Ferdinand II d'Aragon et la reine Isabelle Ire de Castille.
  • 5 septembre 1494 : La version portugaise du traité de Tordesillas est ratifiée à Setúbal par le roi Jean II de Portugal.

2 septembre 1494 - Début des guerres d'Itale[modifier | modifier le wikicode]

  • 2 septembre 1494 : Charles VIII, roi de France de 1483 à 1498, franchit franchit le col de Montgenèvre et entre en Italie. Ainsi commence la première des Guerres d'Italie.

1497[modifier | modifier le wikicode]

1497

  • 8 juillet 1497 : Sur commande de Manuel Ier, roi de Portugal, Vasco de Gama quitte le Tage pour contourner les côtes de l'Afrique et atteindre l'Asie orientale.

Chronologie XVIe siècle[modifier | modifier le wikicode]



XVIe siècle - Brevísima relación de la destrucción de las Indias


1502[modifier | modifier le wikicode]

1502


1507[modifier | modifier le wikicode]

1507

Planisphère de Martin Waldseemüller, Universalis Cosmographia, 1507
Petit traité de géographie accompagnant la carte du monde Universalis Cosmographia. Conservé à la Médiathèque Victor-Hugo, salle du Trésor, Saint-Dié-des-Vosges.
  • 1507 - Le 25 avril 1507 Martin Waldseemüller publie Cosmographiæ Introductio, ou, en français : "Introduction à la cosmographie avec quelques éléments de géométrie et d'astronomie nécessaires à l'intelligence de cette science, ainsi que les quatre voyages d'Amerigo Vespucci et la reproduction du monde entier tant en projection sphérique qu'en surface plane, y compris les régions que Ptolémée ignorait et qui n'ont été découvertes que récemment». L'ouvrage comprend the Waldseemüller map from 1507, the first map to include the name "America" and the first to depict the Americas as separate from Asia. There is only one surviving copy of the map, which was purchased by the Library of Congress[3] in 2001 for $10 million.

Ci-contre : Un des exemplaires de la troisième édition de Cosmographiae Introductio imprimée à Saint-Dié en 1507. Petit traité de géographie qui accompagnait la carte du monde Universalis Cosmographia. Conservé dans la salle du Trésor de la Médiathèque Victor-Hugo de Saint-Dié-des-Vosges.

1523[modifier | modifier le wikicode]

1523

  • 1523 - François Ier de France commence à encourager les explorations au nord des Amériques. Il prend à son servie Giovanni da Verrazzano, né aux environs de 1485 et mort en 1528.
  • 1523 - Giovanni da Verrazzano appareille de Dieppe en juin 1523 à bord de La Dauphine mise à disposition par le Royaume de France.

1524[modifier | modifier le wikicode]

1524

  • 1524 - Ayant atteint Madère, Giovanni da Verrazzano entreprends la traversée de l'Atlantique le 17 janvier 1524.
Verrazano atteint l’Amérique du Nord, cartographie Terre-Neuve, puis fonde la Nouvelle-Angoulême, future Nouvelle-Amsterdam puis New York, en hommage à la famille du roi de France. Son objectif est de trouver un passage vers le nord-ouest menant directement aux Indes[4].

1525[modifier | modifier le wikicode]

1525 - Charles Quint visite François Ier après la Battaille de Pavie de 1525.

1525

1528[modifier | modifier le wikicode]

1528

1530[modifier | modifier le wikicode]

Giorgio Vasari (1511–1574).- Siege of Florence en 1530

1530

1533[modifier | modifier le wikicode]

1533

1534[modifier | modifier le wikicode]

1534, Cartier rencontre Danacona

1534

  • 1534 - François Ier de France confie à Jacques Cartier la mission de découvrir « certaines îles et pays où l’on dit qu’il se doit trouver grande quantité d’or et autres riches choses ».
  • 1534 - Premier voyage de Jacques Cartier. Après vingt jours de traversée du 20 avril au 10 mai, l'expédition parti de Saint-Malo traverse l’Atlantique nord, atteint Terre-Neuve et l’embouchure du Saint-Laurent, remonte le fleuve et fonde le poste de Sainte-Croix (future Québec), atteint le village de Hochelaga, renommé Mont-Royal (future Montréal). La Nouvelle-France est fondée.

1535[modifier | modifier le wikicode]

1535-36, 2e voyage de Jacques Cartier.

1535

  • 1535 - Deuxième voyage de Jacques Cartier (1535-1536)


1536[modifier | modifier le wikicode]

1536

  • 1536 - Donnacona était le chef du village iroquoien Stadaconé jusqu'en mai 1536, lorsqu’il fut capturé & emmené en France par Jacques Cartier.

1539[modifier | modifier le wikicode]

1539

  • 1539 - Mort de Donnacona, chef du village iroquoien Stadaconé jusqu'en mai 1536, capturé & emmené en France par Jacques Cartier.

1558[modifier | modifier le wikicode]

1558


Chronologie XVIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]



XVIIe siècle


1603[modifier | modifier le wikicode]

1603

  • 1603 - La lignée de Troyes de la famille Colbert, lignée cadette et seule branche aujourd'hui subsistante, est anoblie en 1603 par l'achat d'une charge de Conseiller Secrétaire du Roi.

1604[modifier | modifier le wikicode]

1604

1605[modifier | modifier le wikicode]

1605

1621[modifier | modifier le wikicode]

1621

1652[modifier | modifier le wikicode]

1652

  • 1652 - Jan van Riebeeck arrive à Table Bay en avril 1652.

1665[modifier | modifier le wikicode]

1684

1680[modifier | modifier le wikicode]

1680

  • 1680-1715 - En 1680, commence, d'après Paul Hazard, une Crise de la conscience européenne qui se poursuivra jusqu'à la fin du règne de Louis XIV
  • 1680 - François Le Gallois traduit "De bibliothecis liber singularis" du latin de Johannes Lomeier, ((la) Johannes Lomeier (trad. François Le Gallois), Traitté des plus belles bibliothèques de l'Europe. Des premiers livres qui ont été faits. De l'invention de l'imprimerie, avec une méthode pour dresser une bibliothèque (OCLC 717630188, notice BnF no FRBNF30775618, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata)

1684[modifier | modifier le wikicode]

1684

1685[modifier | modifier le wikicode]

EdiktPotsdam.jpg

1685

Chronologie XVIIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]



Emergence de la puissance britannique & finitude des mondes européens



L'Europe vers 1700-1714

[[c:File:Herman Moll - Map of Europe Europe According to the Most Exact Observations, Londres, 1708 600.png|Herman Moll.- Une cartographie de l'Europe en 1708-ca1720]

Jacob de La Feuille.- Cartographie de l'Europe, 1706
Une cartographie de l'Europe entre 1708 et ca.1720
L'Europe des Traités d'Utrecht

Le monde européen dans le premier XVIIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

D'Utretch à Paris, trois traités redessinent les territoires politiques et commerciaux autour des nouvelles métropoles européennes : Les traités d'Utrecht en 1713, puis ceux de Paris en 1763.

Dès 1713, au moment de la signature des traités d'Utrecht, le tout nouveau État souverain de Grande-Bretagne, constitué par l’Acte d'Union de 1707 et composé des précédents Royaume d'Écosse et Royaume d'Angleterre, le Pays de Galles étant inclus dans l'ancien Royaume d'Angleterre, signe, d'une part, le traité avec la France et, d'autre part, le traité avec l'Espagne. En apposant sa signature au bas des deux traités mettant fin aux conflits armés qui, de 1701 à 1714, avaient opposés plusieurs puissances européennes durant 13 longues années, le royaume de Grande-Bretagne s'érige en puissance politique européenne, atlantique et américaine.

Le trône d'Espagne et son empire colonial : Les traités d'Utretch[modifier | modifier le wikicode]

Le Duc d'Anjou, petit-fils de Louis XIV

File:King Philip V of Spain.jpg|Le Duc d'Anjou, petit-fils de Louis XIV

Le 1er novembre 1700, Charles II d'Espagne meurt sans descendance : la couronne de France, Bourbon), et celle d'Autriche (Habsbourg) revendiquent alors le trône et la souveraineté sur les colonies liées à l'Espagne, ouvrant une guerre de Succession qui durera de 1701 à 1714. Le 11 avril 1713, les traités d'Utrecht sont signé qui mettent fin à la Guerre de Succession d'Espagne.

Emergence de la puissance britannique[modifier | modifier le wikicode]

Ouverture du Congrès d'Utrecht le 20 janvier 1712
  • 29 janvier 1712 - Ouverture du Congrès d'Utrecht qui aboutira aux traités éponymes

La finitude des mondes après les guerres de Succession d'Espagne[modifier | modifier le wikicode]

Traité d'Utrecht, 1713[6]
Antoine Rivalz.- Alégorie de la paix d'Utrecht, 1713
Cessions territoriales et de souveraineté résultant des traités d'Utrecht, Stockholm et Passarowitz

En décembre 1712, des négociations européennes s'ouvrent à Utrecht, en Hollande, afin de mettre un terme aux guerres de succession d'Espagne. Les diplomates européens se réunissent en congrès, toujours à Utrecht, à partir du 29 janvier 1712. Les procédures de signatures des traités se poursuivront jusqu'au 15 novembre 1715

1712[modifier | modifier le wikicode]

1712

  • décembre 1712.- Ouverture des négociations européennes.

1713[modifier | modifier le wikicode]

1713

Canada (Nouvelle France, Nouvelle Angleterre, Acadie) aprés le traité de la paix d'Utrecht du 22 avril 1713
Terre-Neuve : Droits de pêche sur la côte française de Terre-Neuve de 1713 à 1904.
  • 1713-1715.- Les [[w:Traités d'Utrecht (1713)|Traités d'Utrecht (1713-1715). Deux traités de paix signés à Utrecht mettent fin à la guerre de Succession d'Espagne. Le premier est signé le 11 avril entre le royaume de France et le royaume de Grande-Bretagne, le second le 13 juillet, entre l'Espagne et la Grande-Bretagne. Outre ces deux premiers traités, s'ajoutent les traités de Rastatt (6 mars 1714), de Baden (7 septembre 1714) et d'Anvers (15 novembre 1715) qu'on regroupe sous le nom de Traités d'Utrecht. Le traité est le premier rédigé en français. Il inaugure la primauté du français comme langue diplomatique jusqu'au traité de Versailles, en 1919. Ces traités marquent le début de la puissance maritime et commerciale de la Grande-Bretagne qui, dès lors, va étendre ses colonies sur toute la Planète.
  • Vue d'une carte de Terre Neuve du traité d'Utrecht (1713) (fouille M. L'Hour/Drassm, E. Veyrat/Drassm).

1714[modifier | modifier le wikicode]

1714

Obwandiyag dit Pontiac, (c.1714 † 20 avril 1769), par John Mix Stanley (1814–1872)

1715[modifier | modifier le wikicode]

1715

1719[modifier | modifier le wikicode]

1719

Expansion et déclin territorial de lempire suédois' de 1580 à 1815.

1719-1720 - Deux traités sont négociés à Stockholm, par le roi Frédéric Ier pour mettre fin à la "Grande guerre du Nord". Le premier traités de Stockholm est signé entre la Suède et l'Electorat de Hanovre. Le second entre la Suède et le Royaume de Prusse. Ces deux traités qui suivent les traités d'Utretch montrent comment l'espace européen (Eurasie ?) se transforme tant du point de vue de la répartition territoriale des formes de gouvernement que de la puissance économique, sous l'effet de la première mondialisation.

1719[modifier | modifier le wikicode]

1719

1719 - Premier traités de Stockholm, conclu le (9 novembre du calendrier julien), entre le Royaume de Suède et l'Electorat de Hanovre fait perdre à la Suède le contrôle du Brême-et-Verden[7].

1720[modifier | modifier le wikicode]

1720

1er février 1720 - Le second traité de Stockholm, conclu le (21 janvier du calendrier julien), entre l'Empire suédois, (1611-1718)[8], et le w:royaume de Prusse. la Suède y perd une partie de la Poméranie suédoise (au sud de la Peene) et l'Ouest du Peenestrom, les îles d'Usedom et de Wolin, ainsi que les villes de Stettin, Damm et Goleniów.

1733[modifier | modifier le wikicode]

1733

  • 1733 - Sugar and Molasses Act, loi britannique sur les sucres et mélasses qui impose une taxe de six cents par gallon de mélasse entrant aux treize colonies américaines. Les Traités d'Utrecht (1713) avaient fait de l'Angleterre la première puissance maritime. Mais, la puissance du Royaume-Uni est rapidement concurrencée par la croissance de l’économie coloniale de la France. L'Angleterre met en place une politique protectionniste en établissant des taxes.

1734[modifier | modifier le wikicode]

1734

  • 6 juillet 1734 - Ordonnance du Roy qui règle la forme des certificats de la traite des nègres aux Iles françaises d'Amérique
source : (notice BnF no FRBNF34569179r)-Gallica

1738[modifier | modifier le wikicode]

1738

1740[modifier | modifier le wikicode]

1740

1740-1748 - Guerres de Succession d'Autriche

A la mort de Karl von Habsburg Archiduc d'Autriche, roi de Hongrie sous le nom de Charles III de Habsbourg[9], les guerres de succession d'Autriche (1740-1748) opposent sa fille Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780), héritière des États des Habsbourg en vertu de la Pragmatique Sanction, soutenue par la Grande Bretagne et les Provinces-Unies, à l'électeur Charles-Albert de Bavière, élu empereur (Charles VII), soutenu par l'Espagne, la France, la Prusse et la Saxe. En 1748, le traité d'Aix-la-Chapelle met fin aux Guerres de Succession d'Autriche

1741[modifier | modifier le wikicode]

Carte des côtes méridionales de l'isle de Terre Neuve

1741

  • 1741.- Cartographie Philippe Buache, Desbrulins et Henry Popple, Carte des côtes méridionales de l'isle de Terre Neuve comprenant les Isles Royale et de Sable avec la partie du Grand Banc, où se fait la pêche de la morue / dressée par Philippe Buache et comparée avec le plan de la carte de Mr. Popple en l'an 1733, Editeur sur le Quay de la Megisserie (notice BnF no FRBNF40601899, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

1746[modifier | modifier le wikicode]

1746

1748[modifier | modifier le wikicode]

France - Traité de paix conclu à Aix-la-Chapelle le 18 octobre 1748.xcf

1748

1750[modifier | modifier le wikicode]

1750

  • 1750 - Lapeyre et Sorhouët de Bougy, Lettre sur la galanterie des jeunes conseillers au Parlement de Paris, écrite à un avocat de province par Monsieur D.***, signé : Lapeyre, Londres (notice BnF no FRBNF30738401, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

1751[modifier | modifier le wikicode]

1751

  • 1751.- La bulle pontificale Providas romanorum de 1751 prononce une nouvelle condamnation de la Franc-maçonnerie, après In eminenti apostolatus specula (1738).

1756[modifier | modifier le wikicode]

1756

  • 1756-1763 - Guerre de Sept Ans
  • 1756 - Début de la guerre de Sept Ans (1756-1763), conflit majeur qui oppose les puissances européennes sur le continent Européen, sur terre, sur mer et dans les colonies. Ce conflit qui implique les colonies d'Outre-mer peut être qualifié de "guerre mondiale".

1757[modifier | modifier le wikicode]

1757

  • 1757- Parution de Gabriel Bonnot de Mably, Des principes de négociations, pour servir d'introduction au droit public de l'Europe, fondé sur les traités, La Haye, 278  p. (notice BnF no FRBNF30850822, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

1759[modifier | modifier le wikicode]

1759

1761[modifier | modifier le wikicode]

Géolocalisation de l'Ile Tromelin

1761

1761 - Naufrage de L'Utile : les esclaves oubliés de Tromelin

1763[modifier | modifier le wikicode]

Pontiac en 1763

1763

  • 1763.- Après le traité de Paris, Obwandiyag dit Pontiac rassemble les Nations Amérindiennes de la région des Grands Lacs contre l'occupation Britannique[12]

1789[modifier | modifier le wikicode]

1789

Notes & Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Représentation de l’arrivée de Christophe Colomb dans l'espace des Caraïbes, L. Prang & Co., Boston, 1893
  2. Alphonse Gourd.-Les chartes coloniales et les constitutions des États-Unis de l'Amérique du Nord, p. 194.
    Université de Perpignan.- Le Nouveau Monde
  3. Library of Congress
  4. Voir le deuxième voyage de Giovanni da Verrazzano en 1528.
  5. Michel Mollat, Giovanni et Girolamo Varrazano, navigateurs de François Ier Paris, 1982, p. 122.
  6. L'idée de la paix conclue dans la ville d'Utrecht le 11 avril et 12 mai 1713
  7. Voir second traité de 1720
  8. L'Empire suédois (du suédois : stormaktstiden, « le temps de la grande puissance ») est, dans l'historiographie moderne, la période historique entre 1611 et 1718 où la Suède est l'une des grandes puissances de l'Europe. Empire suédois est précédée par la période Vasa, (1521-1611), et suivie par l'Ère de la Liberté, (1719-1772).
  9. Empereur des Romains sous le nom de Charles VI.
  10. * 1758 - Chevalier O'Hanlon et Anne-Gabriel Meusnier de Querlon, Collection historique ou mémoires pour servir à l'histoire de la guerre terminée par la paix d'Aix-la-Chapelle en 1748 ; avec quelques plans gravés en taille-douce. Contient "Relation du voyage fait aux Indes sur l'escadre françoise du 1er février au 24 mars 1746"., Londres et Paris, N.-B. Duchesne (notice BnF no FRBNF36379185, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  11. Wikipédia répertorie sous le titre "Bataille de la Martinique" la rivalité entre les armées du Royaume-Uni et de la France entre 1759 et 1809, pour la possession de l’Ile de la Martinique.
  12. Fascicule de vulgarisation sur le traité de Paris, 1763 : Éditions du Septentrion et Denis Vaugeois, Le Traité de Paris de 1763 en bref, Éditions du Septentrion, 157  p. (ISBN 978-2-89448-808-9, OCLC 898230954, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata 2014