Leçons de niveau 9

Recherche:Les abolitions des traites et des esclavages/Annexe/Bibliographie des XIV-XVIIe siècles

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliographie des XIV-XVIIe siècles
Image logo représentative de la faculté
Annexe 6
Recherche : Les abolitions des traites et des esclavages

Cette annexe est de niveau 9.

Précédent :Bibliographie
Suivant :Sommaire
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Bibliographie des XIV-XVIIe siècles
Les abolitions des traites et des esclavages/Annexe/Bibliographie des XIV-XVIIe siècles
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



XIVe siècle[modifier | modifier le wikicode]

  • 1315 - Louis X de France, royaume de France et Eusèbe Jacques de Laurière (dir.), « Lettres portant que les serfs du Domaine du Roy seront affranchis, moyennant finance », Ordonnances des Roys de France de la Troisième Race,‎ nil (notice BnF no FRBNF36046172, lire sur Wikisource, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata publié dans royaume de France et Eusèbe Jacques de Laurière (dir.), Ordonnances des Roys de France de la Troisième Race, Recueillies par ordre Chronologique, Des renvoys des unes aux autres, des sommaires, des observations sur le texte, & cinq tables : Volume premier contenant ce qu'on a trouvé d'ordonnances imprimées, ou manuscrites, depuis Hugues Capet, jusqu'à la fin du Règne de Charles le Bel, Imprimerie nationale,‎ nil (notice BnF no FRBNF36046172, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, 1723

1375 - La Cité de Dieu par Augustin d'Hippone[modifier | modifier le wikicode]

  • 1375 - Augustin d'Hippone, De ciuitate Dei contra paganos, La Cité de Dieu, Lire en ligne sur Gallica, (notice BnF no FRBNF41905391b)
    • 1486 - Augustin d'Hippone (trad. Raoul de Presles), De civitate Dei : La Cité de Dieu, traduction de 1486, Abbeville, J. Du Pré et P. Gérard,‎ nil (notice BnF no FRBNF31742019, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1584 - Augustin d'Hippone, Jean Louis Vivès et François de Belleforest (trad. Gentien Hervet), De la cité de Dieu : contenant le commencement et progrez d'icelle cité, avec une déffence de la religion chrestienne, contre les erreurs et mesdisances des gentils, hérétiques, & autres ennemis de l'Eglise de Dieu, Troisiesme édition revue. & corrigée de nouveau & augmentée, : Illustrée des commentaires de Jean Loys Vives, de Valence. Le tout faict françois par Gentian Hervet d'Orléans, et enrichi de plusieurs annotations & observations en marge, servans à la conférence et intelligence des histoires anciennes et modernes, par François de Belleforest comingeois, et Augmentee du "Traicté de l'unité de l'eglise contre Petilian evesque Donatiste", & des epistres XLVIII & L du mesme autheur, Avec l'épître dédicatoire à Henri VIII, la préface et le texte "Quelles gens estoient les Goths et comment ils prindrent Rome", Paris, Michel Sonnius,‎ nil, 814  p. (notice BnF no FRBNF30038863, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1693 & 1736 - Augustin d'Hippone (trad. Pierre Lombert), De civitate Dei : La Cité de Dieu de saint Augustin, traduite en françois et revue sur plusieurs anciens manuscrits, précédée par une "Vie de M. Lombert", Paris, J. Rollin fils,‎ nil (notice BnF no FRBNF30038869, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1846 - Augustin d'Hippone (trad. Louis Ignace Moreau), De civitate Dei : La Cité de Dieu de Saint Augustin, édition avec le texte latin, Volume premier, Paris, Librairie liturgique catholique Atelier de reliure,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1846 - Augustin d'Hippone (trad. Louis Ignace Moreau), De civitate Dei : La Cité de Dieu de Saint Augustin, édition avec le texte latin, Volume second, Paris, Librairie liturgique catholique Atelier de reliure,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1846 - Augustin d'Hippone, La Cité de Dieu, Librairie liturgique catholique Atelier de reliure, Paris,
    • 1855 - Augustin d'Hippone (trad. Émile Saisset), De civitate Dei : La Cité de Dieu de saint Augustin, traduction nouvelle avec une introduction et des notes, Charpentier, libraire-éditeur,‎ nil (notice BnF no FRBNF30038877, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

Bibliographie par année[modifier | modifier le wikicode]

XVe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Bibliographie par année[modifier | modifier le wikicode]

XVIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

1516 - Utopia, Thomas Morus (Morus (More), Thomas)[modifier | modifier le wikicode]

fr.1516 en littérature
Utopia, livres, Tout : 48 Documents sur data.bnf.fr.
Utopia, 92 Notices bibliographiques sur BnF
Paratexte / Péritexte — Wikipédia
Citations & note à corriger

1788 - Guillaume Debure II.- Catalogue des livres de la Bibliothèque de feu M. le duc de La Vallière, 1788, ‎Lire.

« 1540 La description de l'ile d'Utopie où est compris le miroir des républiques du monde par Th. Morus. Traduit en français par Jehan Leblond
1550 traduit par Samuel Sorbière
1643 traduit par Nicolas P Gendeville sous le titre de Idée d une république heureuse ou l Utopie de Thomas Morus
1715-1730 Traduction nouvelle de T Rousseau sous le titre de Tableau du meilleur gouvernement possible ou l Utopie de Thomas Morus
1780 Seconde édit avec des notes 1789 Cette dernière traduction est préférable »
— Dictionnaire de l'économie politique[1]


Thierry PAQUOT.- Utopies et utopistes, 2018. "Thomas Rousseau adapte L'Utopie plus qu'il ne la traduit et fait ainsi passer ses propres idées au nom de Thomas More dans une édition de 1780 (Tableau du meilleur gouvernement possible ou L'Utopie de Thomas Morus, Chancellier …"

Fiche de l'oeuvre[modifier | modifier le wikicode]

Publication originale en latin[modifier | modifier le wikicode]

1516

Gleeson Library Digital Collections (usfca.edu)[modifier | modifier le wikicode]
  • 1516 - (la) Thomas More, Libellus vere aureus nec minus salutaris quam festivus De optimo rei publicæ statu, deque nova insula Utopia, authore clarissimo viro Thoma Moro, inclytae civitatis Londinensis cive et vicecomite, cura M. Petri Aegidii Antverpiensis et arte Theodorici Martini Alustensis, typographi almae Lovaniensium Academiae nunc primum accuratissime editus, Louvain,‎ nil (notice BnF no FRBNF30976104, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata First published in Latin in 1516.
1516 - Thomas More, Utopia 

Traduction originale en anglais[modifier | modifier le wikicode]

1516 - Traduction en anglais de Gilbert Burnet[modifier | modifier le wikicode]

1516

  • 1516 - Thomas Morus (trad. Gilbert Burnet), Utopia, Henry Parker Morley, 1516
Thomas Morus (trad. Gilbert Burnet), Utopia, Henry Parker Morley, 1516 
  • 1551 -First (??) translated to English in 1551 (à vérifier)

Traduction suivante en anglais[modifier | modifier le wikicode]

  • Utopia / written in Latin by Sir Thomas More and done into English by Ralph Robynson, Heritage Press, New York, 1935
  • Voir plus

Traduction en français[modifier | modifier le wikicode]

1643 - Traduction de Samuel Sorbière[modifier | modifier le wikicode]

1643

  • 1643 - (en) Thomas More (trad. Samuel Sorbière), L’Utopie de Thomas Morus, Amsterdam, Johannes Blaeu,‎ nil (notice BnF no FRBNF30976114, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
1715-1730 - Traduction de Gueudeville[modifier | modifier le wikicode]

1715- 1730

  • 1715 - (la) Thomas More (trad. Nicolas Gueudeville), L'utopie de Thomas Morus, chancelier d'Angleterre ; idée ingénieuse pour remedier au malheur des hommes ; & pour leur procurer une félicité complette. Cet ouvrage contient le plan d'une république dont les lois, les usages, & les coutumes. Traduite nouvellement en françois par Mr. Gueudeville., Leyde, Pierre vander Aa,‎ nil (notice BnF no FRBNF39370581, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1730 - Idée d'une république heureuse ou l'Utopie contenant le plan d'une république dont les loix, les usages et les coutumes tendent uniquement à rendre heureuses les sociétez qui les suivront, traduite en françois par M. Gueudeville, et enrichie de figures en taille-douce, Précédé de la vie de More, 1730 : Traduction de : "De optimo rei publicæ statu, deque nova insula Utopia" (trad. Nicolas Gueudeville), Amsterdam, François L'Honoré,‎ nil (notice BnF no FRBNF30976115, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata Traduite en françois par Mr. Gueudeville, et enrichie de figures en taille-douce, Précédé de la vie de More (français). Voir sur Europeana


1780 -1789 - Traduction de Thomas Rousseau[modifier | modifier le wikicode]
  • 1780 - (la) Thomas More (trad. Thomas Rousseau), Tableau du meilleur gouvernement possible, ou L'utopie de Thomas Morus en deux livres. Traduction nouvelle par M. T. Rousseau, A. Jombert,‎ nil, 339  p. (notice BnF no FRBNF30976116, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1789 - Sir Thomas More (Saint), Thomas Rousseau.- Du meilleur gouvernement possible, ou, La nouvelle isle d'Utopie, Google livre
1842 - Traduction en français de Victor Stouvenel[modifier | modifier le wikicode]

1842

  • 1842 - Thomas More, Victor Stouvenel, L'Utopie de Thomas Morus, traduction nouvelle, par M. Victor Stouvenel, avec une introduction, une notice bibliographique et des notes par le traducteur, Paulin, Paris, , (notice BnF no FRBNF309761185), 12 notices sur BNF, Sur Wikisource, L’Utopie
    • 2016 - Thomas More, Serge Dereutte (dir.) et Marcelle Bottigelli-Tisserand (dir.) (trad. Victor Stouvenel), L'Utopie : Introduction par Serge Dereutte, Éditions Aden,‎ nilVoir et modifier les données sur Wikidata

L'utopie après Utopia[modifier | modifier le wikicode]

  • 1843-1927 - Thomas More, Victor Stouvenel, L'Utopie de Thomas Morus, traduction nouvelle, par M. Victor Stouvenel, avec une introduction, une notice bibliographique et des notes par le traducteur, Paulin, Paris, , (notice BnF no FRBNF309761185), 1842
  • 2001 - Michèle Riot-Sarcey, Miguel Abensour, Michel Cordillot, Jean-Jacques Goblot, Michèle Riot-Sarcey, L'utopie en questions, Presses universitaires de Vincennes, Vincennes, 2001 - Michèle Riot-Sarcey, L'utopie en questions
  • 2005 - Jean-Pierre Poly, « L’Utopie de Thomas More », Revues.org et Clio,‎ nil (DOI 10.4000/CLIO.1762, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata Analyse critique, Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, Mots clés : Femmes, esclave, système esclavagiste
  • 2014 - Rachel G., « L'Utopie de Thomas More : Utopies, anti-utopies et dystopies », Rachel G.,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 2014 - Thomas More, Simone Goyard-Fabre, L'utopie ou Le traité de la meilleure forme de gouvernement. More : présentation, notes, chronologie et bibliographie par Simone Goyard-Fabre ; traduction par Marie Delcourt, Flammarion, Paris,

2018 - Thierry PAQUOT.- Utopies et utopistes, 2018.

Hymne de la Marchandise de Guillaume de Poetou, 1561[modifier | modifier le wikicode]

  • 1561-1569 - Guillaume de Poetou, Hymne de la marchandise consacrée tant à tous illustres sénateurs et magistrats, comme à tous nobles personnages exerceants le gentil train de marchandise, Anvers, Guillaume Silvius,‎ nil (notice BnF no FRBNF32536449, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 2010 - Nicolas Lombart, « Relire, réécrire, trahir Ronsard ? La pratique de l’hymne naturel à la fin du XVIe siècle », Persée,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata A propos de l’Hymne de la Marchandise de Guillaume de Poetou (1561)

XVIe siècle par ordre chronologique[modifier | modifier le wikicode]

1589 - Abraham Ortelius, Maris Pacifici.
Abraham Ortelius, Theatrum Orbis Terrarum : L'Afrique.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

  • 1561 - Sébastien Castellion et S. Chateillon, Conseil à la France désolée, auquel est montré la cause de la guerre présente et le remède qui y pourroit estre mis, et principalement est avisé si on doit forcer les consciences, France,‎ nil (notice BnF no FRBNF30228242, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1573 - Pierre Rebuffi, Les Édicts et ordonnances des roys de France depuis l'an 1226 jusques à présent, ensemble les arrests des cours souveraines sur la vérification, déclaration et modification d'icelles, divisées en cinq livres avec annotations de M. Pierre Rebuffi et autres, pour l'intelligence des lieux plus difficiles, : et trois tables, plus sont esté adjoutez plusieurs edicts et ordonnances, ensemble plusieurs singulières annotations, et un recueil des edicts, ordonnances et lettres patentes publiées durant la présente édition, Lyon, La Salamandre,‎ nil (notice BnF no FRBNF31185046, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1584 - Augustin d'Hippone, Jean Louis Vivès et François de Belleforest (trad. Gentien Hervet), De la cité de Dieu : contenant le commencement et progrez d'icelle cité, avec une déffence de la religion chrestienne, contre les erreurs et mesdisances des gentils, hérétiques, & autres ennemis de l'Eglise de Dieu, Troisiesme édition revue. & corrigée de nouveau & augmentée, : Illustrée des commentaires de Jean Loys Vives, de Valence. Le tout faict françois par Gentian Hervet d'Orléans, et enrichi de plusieurs annotations & observations en marge, servans à la conférence et intelligence des histoires anciennes et modernes, par François de Belleforest comingeois, et Augmentee du "Traicté de l'unité de l'eglise contre Petilian evesque Donatiste", & des epistres XLVIII & L du mesme autheur, Avec l'épître dédicatoire à Henri VIII, la préface et le texte "Quelles gens estoient les Goths et comment ils prindrent Rome", Paris, Michel Sonnius,‎ nil, 814  p. (notice BnF no FRBNF30038863, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata. En vente au 24 janvier 2017 au prix de € 9500,00.

XVIIe siècle[modifier | modifier le wikicode]

1607-1846 - Institutes coustumières par Antoine Loisel[modifier | modifier le wikicode]

Institutes Coustumières, 1607

Antoine Loysel, Institutes coutumières, Série publiée entre 1607 et 1846

  • 1607 - Inſtitutes couſtumieres : ou manuel de pluſieurs et diuerſes reigles, ſentences, & Prouerbes tant anciens que modernes du Droic‍t Couſtumier & plus ordinaire de la France, Paris, Abel L'Angelier,‎ nil, 1e éd., 80  p. (OCLC 829487475, notice BnF no FRBNF30828453, lire sur Wikisource)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1608 - Inſtitutes couſtumieres : ou manuel de pluſieurs et diuerſes Reigles, Sentences, & Prouerbes tant anciens que modernes du Droic‍t Couſtumier & plus ordinaire de la France, Paris, Abel L'Angelier,‎ nil, 2e éd., 79  p. (OCLC 763879801, notice BnF no FRBNF30828454)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1679 - Inſtitutes coûtumieres : ou manuel de pluſieurs & diverſes Regles, Sentences, et Proverbes tant anciens que modernes du Droit Coûtumier & plus ordinaire de la France, Paris,‎ nil, 7e éd. (OCLC 43093703, notice BnF no FRBNF30828456, lire sur Wikisource)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1710 - Inſtitutes coûtumieres : avec des renvois aux Ordonnances de nos Rois, aux Coûtumes & aux Autheurs qui les ont commentées, aux Arrêts, aux anciens Pratticiens, & aux Hiſtoriens dont les regles ont été tirées, Paris,‎ nil, 8e éd. (OCLC 84182748, notice BnF no FRBNF30828458, lire sur Wikisource)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1758 - Inſtitutes coutumières : avec des renvois aux ordonnances de nos rois ; aux coutumes & aux auteurs qui les ont commentées ; aux arrêts, aux anciens Praticiens, & aux hiſtoriens dont les règles ont été tirées, Paris, Durand,‎ nil, 9e éd. (OCLC 457538619, notice BnF no FRBNF30828459)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1783 - Inſtitutes coutumières : avec des renvois aux Ordonnances de nos Rois, aux Coutumes, & aux Auteurs qui les ont commentées ; Aux Arrêts, aux anciens Praticiens, & aux Hiſtoriens dont les règles ont été tirées, Paris, Durand,‎ nil, 10e éd. (OCLC 902289863, notice BnF no FRBNF39372794)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1846 - André Marie Jean Jacques Dupin (dir.) et Édouard Lefebvre de Laboulaye (dir.), Institutes coutumières : ou manuel de plusieurs et diverses règles, sentences et proverbes, tant anciens que modernes du droit coutumier et plus ordinaire de la France, Paris, Durand,‎ nil, 13e éd. (OCLC 486218798, notice BnF no FRBNF30828462, lire sur Wikisource) Voir et modifier les données sur Wikidata

Bibliographie par année[modifier | modifier le wikicode]

  • 1607 - Antoine Loysel, Institutes coutumières, Série publiée entre 1607 et 1846
  • 1612 - (la) Petrus Cunaeus et François Ravlenghien (dir.), Sardi Venales : Satyra Menippea in huius seculi homines plerosque inepte eruditos : In fine seorsim addita est ex eiusdem interpretatione D. Juliani Imperitoris Satyra in principes Romanos,‎ nil (OCLC 797965849, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata Cf. La Crise de la conscience européenne, 1680-1715
  • 1614 - collectif et Anthoine du Brueil (dir.), Le Citoyen françois. Ou Courrier des bonnes nouvelles de la court, Paris,‎ nil (notice BnF no FRBNF36288351, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata Imprimé sous Louis XIII
    • 1695 - (la) Petrus Cunaeus, La réforme dans la république des lettres. Ou Discours sur les prétentions ridicules des demi sçavans, anciens & modernes, Cologne,‎ nil (OCLC 863435464, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata Apparemment une satire de Pierre Bayle.- Nouvelles de la république des lettres.
  • 1618 - Charles Bodin, Discours contre les duels, composé par Charles Bodin, sieur du Freteil près de Tournan en Brye, Paris, Toussaint du Bray,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1645 - Jean-Jacques Chifflet (dir.), Recueil des traittez de paix, treves et neutralité entre les couronnes d'Espagne et de France, 1526-1611, Seconde édition, Anvers, Officine Plantin,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1650 - André Desolmes, La claire et parfaicte connoissance du vice damnable de proprieté : non seulement tres-vtile, mais aussi tres-necessaire à toute sorte de personnes religieuses, & à tous leur confesseurs & directeurs : tirée du droict canon & des docteurs iuristes & theologiens, Claude Prost,‎ nil (OCLC 62204337, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata La propriété d'un point de vue théologique, par opposition au vœu de pauvreté
  • 1652 - anonyme, Mazarinade. Réflections Politiques et Morales, tant sur la France que sur l'Amérique, par un Pauvre Diable, 1652,
  • 1655 - Pierre Dupuy, Traitez touchant les droits du Roy tres-chrestien sur plusieurs estats et seigneuries possedées par divers princes voisins : et pour prouver qu'il tient à juste titre plusieurs provinces contestées par les princes estrangers, Laurens Maurry,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1658 - Charles de Rochefort, Raymond Breton, Jean-Baptiste Du Tertre et Louis de Poincy, Histoire naturelle et morale des iles Antilles de l'Amérique. Enrichie de plusieurs belles figures des raretez qui y sont décrites. Avec un vocabulaire caraïbe, municipalité de Rotterdam, Arnout Leers,‎ nil (notice BnF no FRBNF37240714, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1665 - Histoire naturelle et morale des Iles Antilles de l'Amerique [...] Seconde édition, inconnu,
    • 1681 - Charles de Rochefort, Charles-César Rochefort (Comte de.), César de Rochefort, Louis de Poincy, Jean Baptiste Du Tertre.- Histoire naturelle et morale des iles Antilles de l'Amerique : enrichie d'un grand nombre de belles figures en taille douce, qui representent au naturel les places, [et] les raretez les plus considerable qui y sont décrites : avec un vocabulaire caraïbe, 626 pages, Original provenant de l'Université Complutense de Madrid
  • 1668 - Antoine Fauvelet Du Toc, Histoire des secrétaires d'Estat, contenant l'origine, le progrès et l'établissement de leurs charges, avec les éloges et généalogies de tous ceux qui les ont possédées jusqu'à présent, C. de Sercy,‎ nil (notice BnF no FRBNF30421972, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1668 - Diego de Avendaño, Thesaurus indicus, seu Generalis instructor pro regimine conscientiae in iis quae ad Indias spectant : Tomus primus, ea continens, quae ad ciuilem praesertim conducunt gubernationem. Tomus secundus circa spiritualia totus sacramenta inquam, praecepta ecclesiae, priuilegia pro ipsis, indulgentias, & sacrorum homi, Anvers,‎ nil (notice BnF no FRBNF30041573, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1678 - Gilles-André de La Roque de La Lontière, Traité de la noblesse, de ses différentes espèces, Paris, E. Michallet,‎ nil, 493  p. (notice BnF no FRBNF30743331, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
    • 1678 - Denis de Sallo (dir.), « Abbé de la Roque - Traité de la noblesse de ses différentes espèces, du gentilhomme de nom et d'armes », Journal des savants, Jean Cusson,‎ nil (ISSN 0021-8103, notice BnF no FRBNF34348802, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata

1679[modifier | modifier le wikicode]

  • 1679 - « Instruction de Louis XIV (roi de France) à Pierre, marquis de Villars (ambassadeur en Espagne) datée du 15 mai 1679, à Saint-Germain-en-Laye », Lettres, instructions et mémoires de Colbert, Volume 2 et Persée,‎ nil (notice BnF no FRBNF37228141, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata publié dans Jean-Baptiste Colbert et Pierre Clément (dir.), Lettres, instructions et mémoires de Colbert publiés d'après les ordres de l'Empereur Napoléon III par Pierre Clément. Volume 2.2. Industrie, commerce, Imprimerie nationale,‎ nil (notice BnF no FRBNF37228141, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1679 - royaume de France, Louis XIV et France, Édit du Roy portant règlement général sur les duels, registré en Parlement le 1er jour de septembre 1679 ; avec le nouveau règlement de MM. les maréchaux de France sur le mesme sujet du 22 août 1679, précédé de l'ancien règlement donné par les mêmes, le 22 août 1653, Paris, Les imprimeurs du Roy,‎ nil, 80  p. (notice BnF no FRBNF33823424, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1679 - Louis XIV, royaume de France et France, Déclaration portant nouveau règlement pour la punition du crime de duel. Régistrée en Parlement le 22 décembre 1679, Paris, Les imprimeurs ordinaires du Roy,‎ nil (notice BnF no FRBNF33823476, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1680 - (la) Johannes Lomeier (trad. François Le Gallois), Traitté des plus belles bibliothèques de l'Europe. Des premiers livres qui ont été faits. De l'invention de l'imprimerie, avec une méthode pour dresser une bibliothèque,‎ nil (OCLC 717630188, notice BnF no FRBNF30775618, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1688 - Philippe Sylvestre Dufour, Traitez nouveaux et curieux du café, du thé et du chocolate, Jean Baptiste Deville,‎ nil (lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1689 - Antoine Varillas, Histoire de Louis Onze, Volumes I - IV, Paris et La Haye, Claude Barbin, Pierre Le Mercier et A. de Hondt,‎ nil, 428  p. (notice BnF no FRBNF31544164, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • 1695 - (la) Petrus Cunaeus, La réforme dans la république des lettres. Ou Discours sur les prétentions ridicules des demi sçavans, anciens & modernes, Cologne,‎ nil (OCLC 863435464, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, Apparemment une satire de Pierre Bayle.- Nouvelles de la république des lettres.
  • 1699 & 1734 - J. G. Jolli et Barbier, Histoire des rois et du royaume de Pologne et du grand-duché de Lithuanie, depuis la fondation de la monarchie jusques à présent, Amsterdam et La Haye, Daniel Pain et Gosse, Prevôt & Compagnie,‎ nil (notice BnF no FRBNF30657047, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata, deux volumes



Notes & Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Dictionnaire de l'économie politique contenant l'exposition des principes de la science, l'opinion des écrivains qui ont le plus contribué à sa fondation et à ses progrès, la bibliographie génèrale de l'économie politique par noms d'auteurs et par ordre de matières, avec des notices, Librarie de Guillaumin, 1853.