Leçons de niveau 17

Réseaux sociaux professionnels/Introduction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Réseaux sociaux professionnels
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Historique des RSP
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Réseaux sociaux professionnels : Introduction
Réseaux sociaux professionnels/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Définition[modifier | modifier le wikicode]


Dans le cadre d’une approche marketing, le terme de réseau social désigne généralement l’ensemble des sites internet permettant de se constituer un réseau d’amis ou de connaissances professionnelles et fournissant à leurs membres des outils et interfaces d’interactions, de présentation et de communication. Le réseau social professionnel[3] se distingue donc par sa vocation entrepreneuriale, à défaut d’être exclusivement interpersonnel. Le succès d’audience des principaux réseaux sociaux en a fait des supports marketing et publicitaires.

Les principaux réseaux sociaux[modifier | modifier le wikicode]

Commençons par le géant des réseaux sociaux : Facebook. Il est relativement facile de se créer un compte sur ce service en ligne de partage, qui est aujourd'hui, connu de tous. Il est aussi bien utilisé par des particuliers que par des professionnels, et dans des domaines d'activité variés.

Les réseaux sociaux exclusivement professionnels sont LinkedIn,Viadeo, Xing, Ziki, 6energies ou encore Piwie. Pour une utilisation des réseaux sociaux à titre professionnel, Viadeo, principale plateforme en France, est tout à fait indiqué. Pour un usage professionnel à l'international, LinkedIn est davantage conseillé.

YouTube peut également être considéré partiellement comme un réseau social dans la mesure où le service a développé des outils d’interactions entre ses membres tel que le post de vidéos personnelles et professionnelles.

Les réseaux sociaux grand public, avec la possibilité d’usage professionnel tels que Twitter, Google+ ou encore Tumblr, sont connus et utilisés par des millions d'utilisateurs.

Il existe également des réseaux sociaux proposant des services de partage de photos et/ou de vidéos, tels que Instagram, Snapchat, ou bien Pinterest. MySpace propose en plus de l'écoute gratuite de musique.


Vous trouverez ci-dessous, un tableau récapitulatif du nombre d'utilisateurs, à fin Mars 2014, des principaux réseaux sociaux :

Réseaux Sociaux Nombre d'utilisateurs en France
GMT France with altitudes.png
Nombre d'utilisateurs dans le monde
Rotating earth (large).gif
Fonctionnalités du RSP
Facebook
Facebook icon.jpg
26 millions
1.23 milliards
Partage de commentaires, liens, photos, vidéos et évènements, discussions instantanées
YouTube
YouTube icon.png
26 millions
1 milliard
Partage de vidéos et commentaires
LinkedIn
LinkedIn logo initials.png
6 millions
150 millions
Partage d'expériences professionnelles
Google+
Google Plus logo.png
5.3 millions
300 millions
Partage de textes, photos, liens, vidéos évènements
Tumblr
Tumblr Wordmark.svg
4.7 millions
166 millions
Partage de textes, images, vidéos, liens et sons
Twitter
4.5 millions
241 millions
Partage de commentaires
Viadeo
Logo Viadeo.GIF
4 millions
55 millions
Partage d'expériences professionnelles
Instagram
Instagram Logo.png
2.4 millions
150 millions
Partage de photos, vidéos et commentaires
Pinterest
Pinterest Sticker Icon.png
157 000
20 millions
Partage de photos

Types de réseaux sociaux professionnels[modifier | modifier le wikicode]

Le principe des réseaux sociaux professionnels est de démultiplier vos contacts grâce aux contacts de vos contacts : autrement dit les connaissances de vos connaissances sont vos connaissances.

Ils se divisent en deux grandes catégories :

  • Les réseaux sociaux professionnels internes (RSPI):

Les réseaux sociaux professionnels internes sont ceux qui sont nés dans l'organisation (entreprise, administration, ONG, etc.) auxquels sont rattachés les salariés. Les professionnels indépendants et autres professions libérales y ont naturellement moins recours. Le RSPI se crée dès les premiers jours de l'intégration du salarié dans l’entreprise par le biais de l'annuaire interne, l'annonce de communication interne, l'intégration identifiée à l'organigramme (par exemple). À chaque nouveau contact, chaque salarié est amené à enrichir ces réseaux de contacts et surtout ces réseaux informels d'appui qui l'aideront à progresser dans l'organisation (tutorat, mentor).

  • Les réseaux sociaux professionnels externes (RSPE):[4]

Les RSP externes sont a contrario les réseaux constitués en dehors de l'organisation professionnelle de rattachement.

Une métaphore des réseaux sociaux

Pour un chef d'entreprise, les RSP, s'ils sont correctement et efficacement utilisés, peuvent faciliter le recrutement de nouveaux collaborateurs et la recherche de nouveaux clients et partenaires.

Pour les salariés il permettra de décrocher l’emploi le plus adapté aux compétences et aux attentes de chacun.

Ils sont par exemple Viadeo, LinkedIn ou encore Monster. Ils peuvent être spécialisés selon différents facteurs, par exemple:

Sectoriels : par métier ou activité, exemple www.emploisante.com

Géographique, exemple www.emploi86.com

Par tranche d’âge, exemple www.seniorsavotreservice.com

Par catégorie socioprofessionnelle, exemple www.cadremploi.fr


En conclusion le lien naturel entre ces deux réseaux et l’utilisateur lui-même qui peut mailler à loisir son réseau interne avec le réseau externe. Ce maillage pourra être encouragé ou non par son employeur suivant la politique de réseaux explicite ou implicite de l’entreprise :

  • Réseau ouvert : co-parrainage d’emplois par les salariés
  • Réseau étanche : politique de sécurité informatique qui empêche toute connexion sur les réseaux externes

En France, à la différence des entreprises anglo-saxonnes ou nord-européennes, le dynamisme des réseaux internes sont directement tributaires de l'implication des DRH.

Les RSP, les agences de recrutement et les sites de recherche d’emploi[modifier | modifier le wikicode]

Les RSP sont complémentaires avec deux autres systèmes de mise en relation entre les futures salariés et les entreprises.

Dans un premier temps, les agences de recrutement comme Randstad, Manpower ou Adecco disposent eux de locaux physiques. Cela permet d'apprécier les qualités des candidats en face à face. Les recruteurs peuvent se faire une meilleure idée des qualités des candidats. Les agences effectuent des entretiens de sélection avant de les présenter à l'entreprise demandeuse. Ce système permet à l'entreprise de gagner du temps, mais cela engendre un coût puisque les agences de recrutement prennent une commission si elles arrivent à placer leurs candidats.

Dans un deuxième temps, nous pouvons énoncer les sites de recherches d’emplois à l'instar de Monster, Indeed, l'APEC et cadre emploi. Dans cette configuration, ces sites recensent les offres d’emplois que les entreprises proposent. Cela permet pour le futur salarié, d’avoir une vision de l’ensemble des offres du moment. Cela peut l'informer sur des postes proposés par des entreprises dont il ne connaissait pas forcément l'existence. Pour les entreprises, l'avantage est qu’elles peuvent recevoir des profils assez variés.

Nous pouvons également citer le Pôle Emploi ainsi que les annonces qui paraissent directement sur le site de l'entreprise. Il s'agit des organisations historiques et les plus anciennes pour trouver du travail. Mais bien souvent, toutes les annonces ne sont pas forcément publiées dans la rubrique RH des sites d'entreprises. Concernant le Pôle Emploi, les conseillers doivent s'occuper de nombreuses personnes et ne peuvent donc pas passer beaucoup de temps avec chacune.

Toutes ces organisations constituent la sphère et l'univers dans laquelle une personne recherchant un emploi doit se plonger pour intégrer une entreprise.

L'instauration d'une charte réseau social professionnel[modifier | modifier le wikicode]

Avec l’arrivée des réseaux sociaux professionnels dans les entreprises et afin d’éviter tout abus, il est nécessaire à l’entreprise de fixer des règles de comportement et de mettre en place une charte. Cette charte doit être mise en place par le CHSCT (Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail) et doit comprendre plusieurs éléments :

  • Condition d'utilisation et d'accès aux réseaux sociaux :
    • Définir les règles d'utilisation pour les utilisateurs de l'entreprise, à la fois sur le lieu de travail et en dehors
    • Rappeler les restrictions et les limites des utilisateurs (temps de connexion, sécurité de la connexion externe, ...)
  • Autorisations de communication sur les réseaux sociaux :
    • Attribuer les autorisations permettant de définir qui dans l'entreprise est habilité à parler de son entreprise d’accueil sur les réseaux sociaux
    • Choisir les réseaux sociaux où s'exprimer
  • Protection de la propriété intellectuelle :
    • Rappeler le devoir de réserve auquel sont soumis les employés, en ce qui concerne les informations, projets, réunions et autres activités internes à la vie de l'entreprise
    • Communiquer sur les limites imposées : ce qui peut ou ne peut pas être partagé sur les RSP
    • Donner des recommandations destinées à réduire les risques d'espionnage, de piratage, d'intrusion, ...

Quelques références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Larousse - Définition
  2. Le Larousse - Définition
  3. Presse - Les 50 réseaux sociaux professionnels à connaître
  4. Presse - Presse