Leçons de niveau 13

Proche et Moyen-Orient/Annexe/Conflit israélo-palestinien

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conflit israélo-palestinien
Image logo représentative de la faculté
Annexe 2
Leçon : Proche et Moyen-Orient

Annexe de niveau 13.

Précédent :Armes chimiques syriennes
Suivant :Liens externes
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Conflit israélo-palestinien
Proche et Moyen-Orient/Annexe/Conflit israélo-palestinien
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Résumé de la situation[modifier | modifier le wikicode]

En 1917, sous domination britannique les Juifs et les Palestiniens sont deux peuples qui partagent les mêmes terres. Dés 1920 ces deux peuples vont se battre, non seulement les uns contre les autres, mais aussi contre la domination britannique pour obtenir leur départ.

Chaque peuple veut son état officiel, mais seuls les Israéliens lʼobtiendront en 1948 suite à un vote de lʼONU, période qui correspond également au départ des Britanniques.

Le conflit israélo-palestinien désigne la guerre opposant les Palestiniens et l'État d’Israël. C'est le prolongement du conflit de 1920.

Les pays arabes voisins, solidaires des Palestiniens, ne reconnaissent pas officiellement l’existence de l’État dʼIsraël. Depuis, des activistes palestiniens multiplient les attaques et les attentats afin de tenter de faire entendre leur voix.

De manière quasi-systématique, lʼarmée israélienne (très puissante) riposte, année après année, pour tenter dʼétouffer le développement de ces mouvements palestiniens extrémistes. Cʼest une véritable guerre des nerfs permanente qui définit les relations entre les deux peuples.

Le problème, cʼest que même si les Palestiniens finissent un jour par obtenir la création dʼun État, il sera très difficile quʼils tombent dʼaccord avec leurs voisins israéliens sur ses frontières, puisque chaque camp revendique telle ou telle partie de territoire, souvent pour des motifs religieux ou historiques, sʼappuyant sur des textes très anciens.

Dès 1948, une première guerre de plusieurs mois, très violente, permet aux Israéliens de prendre le contrôle dʼune grande partie de ce qui constitue encore aujourd’hui leur État. Le découpage qui suit cette guerre entraîne non seulement lʼexode de centaines de milliers de palestiniens qui se réfugient où ils peuvent et notamment dans des pays voisins comme le Liban, la Jordanie ou la Syrie.

Il y a eu et il y a encore aujourd’hui de très nombreuses tentatives de négociations internationales, souvent provoquées par les États-Unis et lʼONU, dont les célèbres Accords dʼOslo en 1993 (dont le but était de trouver une solution au conflit) qui ont conduit à quelques progrès dans le dialogue, mais aussi, indirectement, à lʼassassinat du premier ministre israélien Yitzhak Rabin en 1995, par un extrémiste qui lui reprochait dʼêtre trop pacifiste envers les Palestiniens.