Leçons de niveau 12

Principes de la physique nucléaire/Fission

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Fission
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Principes de la physique nucléaire
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Fusion
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Principes de la physique nucléaire : Fission
Principes de la physique nucléaire/Fission
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
La fission nucléaire

Le phénomène de la fission spontanée fut découvert en 1940 par G. N. Flerov et K. A. Petrzak en travaillant sur des noyaux d'uranium 238.

La fission nucléaire est le phénomène par lequel le noyau d'un atome lourd (noyau qui contient beaucoup de nucléons, tels les noyaux d'uranium et de plutonium) est divisé en plusieurs nucléides plus légers. Cette réaction nucléaire se traduit aussi par l'émission de neutrons et un dégagement d'énergie très important (≈ 200 MeV, à comparer aux énergies des réactions chimiques qui sont de l’ordre de l'eV).

Fission spontanée[modifier | modifier le wikicode]



Remarque : Ce type de fission n'est possible que pour les noyaux extrêmement lourds, car l'énergie de liaison par nucléon est alors plus petite que pour les noyaux moyennement lourds nouvellement formés.

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Fission induite[modifier | modifier le wikicode]



Exemple[modifier | modifier le wikicode]

La fission nucléaire de l'uranium.
Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Remarque : Les fissions induites les plus couramment utilisées sont la fission de l'uranium 235, de l'uranium 238 et du plutonium 239.

Réaction en chaîne[modifier | modifier le wikicode]



Exemple[modifier | modifier le wikicode]

Début de l'exemple


Fin de l'exemple