Leçons de niveau 11

Préparation à l'habilitation électrique/Rôle des différentes habilitations

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Rôle des différentes habilitations
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Préparation à l'habilitation électrique
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Sources de tensions
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Préparation à l'habilitation électrique : Rôle des différentes habilitations
Préparation à l'habilitation électrique/Rôle des différentes habilitations
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Types d'habilitation[modifier | modifier le wikicode]

Les habilitations sont représentées avec trois caractères :

  1. Une lettre à deux valeurs possibles :
    1. B : la basse tension.
    2. H : la haute tension (supérieure à 1 000 volts en courant alternatif et 1 500 volts en courant continu).
  2. Un chiffre indiquant la responsabilité :
    1. 0 : non électricien.
    2. 1 : électricien exécutant (n'intervient que sur ordre).
    3. 2 : chargé de travaux électriques (responsable des actions demandées aux électriciens).
  3. Une deuxième lettre précisant les travaux possibles :
    1. V comme voisinage : travail à moins de 30 cm[1] de P.N.S.T. (Pièces Nues Sous Tension) en basse tension, et entre la DMA (Distance Minimale d'Approche) et la limite supérieur de voisinage[2] en haute tension (les distances exactes sont décrites dans une des leçons suivantes).
    2. N comme nettoyage : nettoyage d'équipement électrique sous tension.
    3. T comme travail : travail sur des équipements sous tension.
    4. C comme chargé de consignation : responsable de la consignation et de la déconsignation des installations électrique en vue d'effectuer des travaux.
    5. R : chargé d’interventions diverses en basse tension (raccordement, dépannage).
    6. S : chargé de remplacement et de raccordement.
    7. E : chargé d'opérations spécifiques (manœuvre, essais, mesurage, vérification).

Ainsi, un non électricien, amené à effectuer des travaux au voisinage d'un appareil avec un présence de tension de 230 V, devra être au moins B0 V.

De même, un habilité BR sera limité à 500 V en alternatif, 63 A, soit des câbles en cuivre de Ø 8 mm2 maximum.

Notations[modifier | modifier le wikicode]

  • TBT (très basse tension) ≤ 50 V en alternatif et 120 V en continu.
  • BT : (basse tension) < 1 000 V en alternatif et 1 500 en continu.
  • HTA : (haute tension 1) < 50 000 V en alternatif et 75 000 en continu.
  • HTB : au-delà.

Remarque : jusqu'en 2012 la BT était divisée en[3] :

  • BTA : < 500 V en alternatif et 750 en continu.
  • BTB : < 1 000 V en alternatif et 1 500 en continu.

Normes[modifier | modifier le wikicode]

Les accidents d’origine électrique sont 28 fois plus mortels que les accidents ordinaires[4].

Le code du travail impose donc des règles de protections du personnel d'établissements qui mettent en œuvre des courants électriques dans un décret du 14 novembre 1988 (N°88-1056)[5].

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. ac-nancy-metz.fr
  2. agesperso-orange.fr
  3. http://www.conform.pf/cliquer-pour-consulter/archive/view/listid-1-mailing_list/mailid-49-reforme-habilitation-electrique-nfc18510
  4. geii2.free.fr
  5. crta-avignon.com
  6. « cdg65.fr » (ArchiveWikiwixQue faire ?). Consulté le 2014-09-19