Leçons de niveau intermédiaire

Permis motocyclette/Les fiches

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les fiches
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Permis motocyclette
Chap. préc. :Maîtrise de la moto à allure rapide
Chap. suiv. :Équipement
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Permis motocyclette : Les fiches
Permis motocyclette/Les fiches
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'apprentissage de la conduite et les étapes de la formation[modifier | modifier le wikicode]

La formation consiste à :

  • Maîtriser la moto sans risque pour le conducteur, le passager, et autres usagers, et le matériel
  • Évaluer chaque situation pour éviter les surprises, aussi bien pour le conducteur que pour les autres, sans provoquer de gênes
  • Connaitre les risques afin de les éviter

Pour cela, il y a un système d'apprentissage de la conduite et de formation

Apprentissage de la conduite[modifier | modifier le wikicode]

Elle peu s'effectuer de 2 façons :

  • Seul
  • Avec un moniteur

Apprentissage de la conduite seul[modifier | modifier le wikicode]

Il est autorisé d'apprendre à conduire sans passer par un centre de formation. Pour cela, on peut s'aider :

  • D'autres motards
  • De différents guides

Son avantages est d’avoir un coût plus faible, moins de contrainte matériel et de temps, puisque vous gérer de A à Z votre progression

Il apporte aussi son lots d'inconvénient comme un risque de formation incomplète, des explications limités, des défauts qui sont mal ou pas corrigés et qui peuvent ensuite entrainer de mauvaises habitudes, risques de chutes importantes du fait de ne pas avoir de bonnes réactions et surtout un défaut d'assurances dans le cas où la personne circulent sur une route ouverte à la circulation publique

Apprentissage dans un centre de formation[modifier | modifier le wikicode]

Pour obtenir un permis de conduire une motocyclette, il faut avoir au minimum 16 ans, suivre un cours de conduite comprenant une formation théorique et pratique et ensuite passer les examens.

Étapes de formation[modifier | modifier le wikicode]

  • Suivre un cours théorique de 9 heures.
  • Se présenter à l'examen théorique en vue de l'obtention du permis d'apprenti qui est valide pour 18 mois.
  • Suivre un cours pratique de motocyclette de 22 heures.
  • Se présenter à l'examen routier en vue de l'obtention du permis de conduire une motocyclette.

Après le permis[modifier | modifier le wikicode]

La motocyclette est le véhicule le mieux adapté pour se tirer d'affaire en situation d'urgence, le pilote n’est pas protégé par un habitacle, mais cette vulnérabilité est compensée par l'agilité du véhicule, elle a une accélération qui est supérieure à la majorité des autres véhicules et d'excellentes performances de freinage.

Forme physique du motard et conduite[modifier | modifier le wikicode]

Avoir de bonnes conditions physique et mentale, planifier ses déplacements, adopter une conduite responsable, envers le passager et les autres usagers de la route, et aussi soi-même.

La fatigue[modifier | modifier le wikicode]

Il est important que le motocycliste prenne la route en étant bien reposé et avoir préparé son itinéraire.

L'alcool[modifier | modifier le wikicode]

Les effets de l’alcool sont progressifs et commencent dès la première consommation; l’alcool affecte la capacité de conduire et augmente le risque d’avoir un accident grave.

Les produits stupéfiants[modifier | modifier le wikicode]

Certains médicaments occasionnent des effets incompatibles avec la conduite. Si le motocycliste doit prendre des médicaments qu’ils soient prescrits ou vendus sans ordonnance, il doit s'assurer que ceux-ci n'affectent pas sa capacité de conduire.

Moto pratique, moto loisir[modifier | modifier le wikicode]

Le loisir[modifier | modifier le wikicode]

Le sport moto[modifier | modifier le wikicode]

Choix d'une moto[modifier | modifier le wikicode]

La moto et ses risques[modifier | modifier le wikicode]

La conception d'une motocyclette contribue à une plus grande exposition au risque du motocycliste comparativement à l'automobiliste, aucune carrosserie n'entoure le motocycliste pour le protéger en cas d'impact, il ne peut compter non plus sur la présence d'un pare-choc. Pour pallier ces lacunes, il doit miser davantage sur ses habiletés techniques et son jugement pour se protéger, de même que son habileté à voir et à prévoir.

Équipement du motard[modifier | modifier le wikicode]

Les gants[modifier | modifier le wikicode]

Il faut être en possession d'une paire de gants solides. Une paire de gants est obligatoire pour le passage de l'épreuve plateau du permis de conduire. Ils doivent être à la bonne taille. Les gants sers de protection contre les chutes, le froid, les intempéries, les chocs, les projections.

Casque[modifier | modifier le wikicode]

Il faut être en possession d'un casque en bon état, homologué et à sa taille. L'homologation du casque doit être vérifié par la présence de l'étiquette NF (Norme française) ou E (européenne) cousue sur la jugulaire. Le casque doit être essayé pour montrer qu’il est à la bonne taille, la visière doit être en bon état, à l'épreuve de l'éclatement, antibuée, et sans égratignures. Le port du casques est donc obligatoire tant pour le motocycliste que pour le passager.

Vêtements[modifier | modifier le wikicode]

de couleur vive, en cuir ou en matières synthétiques, tempérés et imperméables, conçu spécialement pour la moto, des gants longs, des Bottes, une veste munis d'une protection dorsales.

Passagers et bagages[modifier | modifier le wikicode]

il faut respecter les recommandations du fabricant, un poids additionnel modifie la tenue de route de la motocyclette et diminue la capacité de freinage et d'accélération. Avec un side-car, ou une remorque; il n'est plus possible d'incliner la motocyclette.

Préparer son voyage[modifier | modifier le wikicode]

Conditions climatiques et état du réseau routier[modifier | modifier le wikicode]

Avec la pluie, le brouillard, le vent, les surfaces dangereuses, il faut:

réduire la vitesse jusqu'à ce que la distance de freinage soit à l'intérieur de la portée des phares,
augmenter la distance avec le véhicule qui vous précède,
éviter les manœuvres brusques.

Rouler de nuit[modifier | modifier le wikicode]

S'assurer d'un éclairage adéquat, les autres usagers ont de la difficulté à voir les motocyclettes la nuit, ils peuvent même les confondre avec des automobiles dont l'un des phares est brûlé. Le motocycliste doit réduite la vitesse, s'assurer que la distance de freinage est inférieure à la portée des phares et conserver une plus grande distance avec le véhicule le précédant.

La vitesse[modifier | modifier le wikicode]

La mise en mouvement, maintien de l'équilibre, conduite au ralenti, changement du rapport de vitesse, partir dans une pente montante.

Le Freinage[modifier | modifier le wikicode]

La motocyclette est dotée de deux dispositifs de frein: une pédale pour le frein arrière et un levier pour le frein avant. Il faut utiliser simultanément les deux freins pour ralentir ou arrêter, ce qui permet de réagir rapidement, même lors d'arrêts imprévus. Différents facteurs influencent la distance nécessaire au motocycliste pour s'immobiliser; la vitesse, l'état de la route, l'état des pneus, l'état des freins, la présence d'un passager ou de bagages lourds, la maîtrise de la technique de freinage.

Stabilité et trajectoire[modifier | modifier le wikicode]

L'inertie, force centrifuge, gravité, effet gyroscopique, contrepoids, contre-braquage, obstacles, maîtrise du dérapage et de l'aquaplanage, s'engager sur l'accotement.

Les motards vus par les autres[modifier | modifier le wikicode]

Les piétons, les cyclistes, les véhicules lourds ou prioritaires, les automobiles en stationnement, les autres motocyclistes et la formation en zigzag et déplacement en groupe,

Astuces : La levée de la moto après chute[modifier | modifier le wikicode]

  1. Fermez l'interrupteur du moteur (kill switch) et le conduit d'essence (position off).
  2. Embrayez la moto ou, si c’est possible, attachez le frein avant avec une courroie ou tout autre objet semblable pour barrer la roue avant. Si la moto est tombée du côté droit, mettez la béquille.
  3. Assurez-vous qu’il n'y ait aucun débris sous vos pieds qui pourrait nuire à votre stabilité. En faisant dos à la moto, s'accroupir et agripper la poignée, la paume vers la moto. Tournez le guidon jusqu'au bout vers le réservoir. De l'autre main, agrippez quelque chose de solide le plus près possible de votre corps.
  4. Placez les fesses sur le siège pour avoir les jambes à un angle d'au moins 90 degrés. Poussez (forcez) avec les fesses et les jambes en faisant de petits pas vers l'arrière.
  5. Une fois la moto presque en position verticale, tirez la béquille avec votre talon et déposez tranquillement votre moto.

Attention, l’adrénaline peut faire en sorte que votre moto tombe de l'autre côté...

Règlementations spécifiques[modifier | modifier le wikicode]

Risques à connaitre[modifier | modifier le wikicode]

L'assurance[modifier | modifier le wikicode]

Les accidents[modifier | modifier le wikicode]