Leçons de niveau 18

Paradoxe sémantique/Mon sens personnel

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Mon sens personnel
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Paradoxe sémantique
Chap. préc. :Stress sémantique
Chap. suiv. :Sens des autres
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Paradoxe sémantique : Mon sens personnel
Paradoxe sémantique/Mon sens personnel
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Mon sens personnel[modifier | modifier le wikicode]

Mon sens personnel est le seul que je puisse connaître, car malgré une empathie qui m’aide à comprendre l’autre, je ne peux pas pénétrer réellement la pensée de l’autre, n’en déplaise aux prétendus médiums, clairvoyants, magnétiseurs et imposteurs à tendances sectaires. La transmission de pensée à pensée nous est formellement impossible, ceci afin de protéger notre souveraineté sur notre mental. des velléités avides de pouvoir et de domination des plus mentalement forts sur les plus faibles. Pensez bien que si c’était possible, voilà déjà longtemps que vous seriez tous mes esclaves. Donc, c’est une très bonne loi mentale de conservation et de protection des êtres singuliers.

Pour devenir des êtres harmoniques il nous faut réduire les dissonances normatives et cognitives éparses de notre champ sémantique. Donc, si en une première période de notre vie nous avons engrangé de nombreuses informations qui ont fait sens en nous dans l’espoir de combler notre ignorance du monde et de nous-mêmes, nous devons dans une seconde période nous libérer de tout un fatras inutile et dissonant pour nous contenter de la valeur de nos savoir-faire.