Nouveaux horizons à l'époque moderne/Annexe/Biographie de Christophe Colomb

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Biographie de Christophe Colomb
Image logo représentative de la faculté
Annexe 1
Leçon : Nouveaux horizons à l'époque moderne
Précédent :Sommaire
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Biographie de Christophe Colomb
Nouveaux horizons à l'époque moderne/Annexe/Biographie de Christophe Colomb
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Classement thématique[modifier | modifier le wikicode]

De son temps[modifier | modifier le wikicode]

Au cours du Moyen Âge en Europe, de nombreux explorateurs européens sont envoyés par les Couronnes occidentales afin de conquérir de nouvelles terres et de nouveaux continents. Le marchand et explorateur vénitien Marco Polo cherchait de nouvelles routes commerciales vers l’Asie : Christophe Colomb a été influencé par ses récits et pensait dès lors devoir suivre une route par l’ouest pour rejoindre l’Orient. Ainsi, en traversant l’Océan par l’ouest, contrairement à ce qu’il pensait, en 1492, il découvre au nom de la Couronne d’Espagne un nouveau continent : l’Amérique. L’ensemble de ces découvertes s’inscrivent dans la période historique des Grandes découvertes marquant alors la fin du Moyen Âge en Europe.

De sa vie privée[modifier | modifier le wikicode]

Christophe Colomb est né en 1451 à Gênes d’un père tisserand puis marchand de vin. Il devait alors être destiné à une carrière dans ces domaines sur les pas de son père. Cependant, il est passionné par la marine et la cartographie dont il suit les travaux de l’astronome grec Ptolémée et du romain Martin de Tyr. Il perfectionne ensuite ses connaissances de la navigation en étant salarié par de grandes maisons de commerce génoises. Il commence alors son apprentissage de la navigation. Si bien qu’en 1474, à l’âge de 23 ans, il navigue en Méditerranée jusqu’à une île grecque lui permettant d’acquérir son autonomie financière vis-à-vis de sa famille.

En 1476, Colomb est contraint de rejoindre le Portugal après l’attaque par des corsaires français d’un convoi dont il était membre à destination de l’Angleterre. Il rejoint Lisbonne où son frère vit. Il y épousera, en 1479, Filipa Moniz, une noble portugaise, de qui il aura un enfant. Il se perfectionne dans les sciences de la navigation avec l’aide de son frère ou avec les cartes des vents et des courants des possessions portugaises que Filipa avait apportées en guise de dot.

Christophe Colomb est un explorateur courageux convaincu de réussir ses projets et allant au bout de toutes ses idées. Il essuie de multiples échecs face aux Couronnes occidentales : à la fin de 1484, le roi du Portugal rejette le financement de son projet puisque ses conseillers refusent de croire l’étroitesse de l’Océan et donc de la distance entre l’Occident et l’Orient, le Roi de France puis le Roi d’Angleterre le lui refuse également. Finalement, en 1488, il reçoit une maigre pension de la Couronne d’Espagne et s’en suit, en 1492, le financement des autres Rois catholiques qui ont peur que l’expédition tombe sous une bannière adverse.

Il décède le 20 mai 1506 en Espagne.

De ses voyages[modifier | modifier le wikicode]

Le 3 août 1492, avec trois caravelles : la Niña, la Pinta et la Santa Maria avec à bord au total 90 bons marins, il part d’Espagne vers l’ouest à la conquête de l’Asie et de l’Inde.

Quelques mois plus tard, le 11 octobre, une terre est aperçue : une île des Bahamas. Il y trouve des indigènes dénudés et pacifiques qui savent le recevoir. Le 28 octobre, les équipages arrivent à Cuba et atteignent le 8 décembre Haïti. Des trois navires, seulement deux mettent le cap sur l’Europe le 16 janvier 1493 puisque la Santa Maria est échouée sur le récif côtier. Dans le même temps, les Espagnols établissent un fortin sur la baie du cap haïtien en y laissant trente-neuf hommes volontaires.

Le retour en Europe est périlleux : ils rencontrent des vents violents et doivent faire face à des tempêtes. L’accueil est mitigé au Portugal où certains membres sont retenus prisonniers. Colomb repart finalement le 23 février après avoir récupéré tous ses compagnons après de difficiles négociations. Une tempête oblige Christophe Colomb à se réfugier dans un estuaire portugais, il est alors reçu honorablement par le roi du Portugal qui revendique alors les terres découvertes. Il est anobli par le Roi d’Espagne.

Il organisera trois autres voyages vers le « Nouveau Monde » bien qu’il n’ait jamais eu la conscience d’avoir découvert un nouveau continent : c’est le début de la colonisation.

Classement chronologique[modifier | modifier le wikicode]

1451 naissance à Gênes en Italie
1474 Ses débuts
1474 au service de grandes maisons de commerce, il apprend la navigation, voyage vers les îles grecques et obtient une autonomie financière
1476 – 1492 Son projet
1476 contraint de rejoindre le Portugal
1479 mariage avec une noble Filipia Moniz ; se perfectionne alors dans les sciences de la navigation et veut rejoindre l'Orient par l'Ouest
1484 est reçu par le monarque portugais pour financer son projet : le roi refuse
1486 une pension lui est accordée par la reine Isabelle Ière
1488 est reçu par le roi de France, le roi d'Angleterre et le roi du Portugal : sans succès
1492 reçoit finalement le financement de ces rois catholiques
1492 – 1504 Ses voyages
3 août 1492 départ du premier voyage des côtes espagnoles vers l'Ouest avec trois navires
11 octobre 1492 île des Bahamas
28 octobre 1492 île de Cuba
8 décembre 1492 île d'Haïti
16 janvier 1493 retour en Europe : mitigé au Portugal et triomphal en Espagne
23 septembre 1493 départ du deuxième voyage avec dix-sept navirres
3 novembre 1493 La Dominique, Marie-Galante, les Saintes, la Guadeloupe, Porto Rico
juin 1496 retour en Espagne : la couronne n'est plus aussi enthousiaste
30 mars 1498 départ du troisième voyage avec trois navires
31 juillet 1498 île de la Trinité
5 août 1498 continent américain (île de Gracia)
octobre 1500 arrestation pour malversations et retour en Espagne
mai 1502 départ du quatrième et dernier voyage avec quatre navires
été 1502 Honduras, Costa Rica, Panama
hiver 1502 – 1503 Jamaïque
12 septembre 1504 fin du projet : retour en Espagne
20 mai 1506 décès en Espagne