Leçons de niveau 17

Modélisation UML/Introduction et concepts de base

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction et concepts de base
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Modélisation UML
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Modélisation orientée objet
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Modélisation UML : Introduction et concepts de base
Modélisation UML/Introduction et concepts de base
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Qu'est-ce qu'UML?[modifier | modifier le wikicode]

UML en bref[modifier | modifier le wikicode]

UML , "Unified Modeling Language" soit langage unifié pour la modélisation en français, représente l'état de l'art des langages de modélisation objet. Il fournit les fondements pour spécifier, construire, visualiser et décrire les artifices d'un système logiciel. Pour cela, UML se base sur une sémantique précise et sur une notation graphique expressive. Il définit des concepts de base et offre également des mécanismes d'extension de ces concepts. UML est un langage de modélisation objet. En tant que tel, il facilite l’expression et la communication de modèles en fournissant un ensemble de symboles et de règles qui régissent l'assemblage de ces symboles.

UML permet de modéliser de manière claire et précise la structure et le comportement d'un système indépendamment de toute méthode ou de tout langage de programmation. Les créateurs d'UML insistent tout particulièrement sur le fait qu'UML est un langage de modélisation et non une méthode.

UML est la fusion des langages Booch, OMT et OOSE il s'est rapidement imposé à la fois auprès des utilisateurs et sur le terrain de la normalisation.

UML n’est pas un langage propriétaire et est accessible à tous et les fabricants d’outils ainsi que les entreprises de formation peuvent librement en faire usage.

UML est donc un langage visuel qui permet de modéliser et de communiquer à propos de systèmes, par l'intermédiaire de diagrammes et de texte.

Modéliser, c’est décrire de manière visuelle et graphique les besoins et, les solutions fonctionnelles et techniques de votre projet logiciel.

On est d’accord que c’est plus facile de constituer un meuble à partir de schéma plutôt qu’une page de texte!

Cet exemple nous démontre que l’utilisation de schémas et d’illustrations rend quelque chose de complexe plus compréhensible.

Par exemple la figure 1.1 communique les informations suivantes :

- Un gestionnaire dirige une équipe exécutant un projet.

- Chaque gestionnaire possède un nom et un matricule, chaque gestionnaire peut démarrer ou terminer un projet.

- Chaque projet possède une date de début et une date de fin

- Chaque équipe possède une description.

Figure1.1 Diagramme de classes.png

Historique d'UML[modifier | modifier le wikicode]

L'histoire d'UML se compose de 5 périodes distinctes :

  • La période de fragmentation :

Entre le milieu des années 1970 et le milieu des années 1990, les organisations commencèrent à saisir la valeur du logiciel pour les entreprises, mais ne disposaient que d'une collection fragmentée de techniques permettant de le produire et de l'entretenir. Parmi les diverses techniques émergeantes et les méthodes se concentrant sur la production et la maintenance efficace des logiciels ( chacune d'elles possédant ses propres langages de modélisation), trois se démarquèrent :

  1. La méthode BOOCH de Grady Booch mettait l'accent sur le design et la construction des systèmes logiciels.
  2. La méthode OMT (Objet Modeling Technique) de James Rumbaugh insistait sur l'analyse des systèmes logiciels.
  3. La méthode OOSE ( Object-Oriented Software Engineering) de Ivar Jacobson se consacrait au business engineering et à l'analyse des exigences.

Alors que les méthodes orientées objet commencaient à se développer sur la base des méthodes structurées, l'industrie s'est fragmentée entre ces trois et d'autres méthodes.

  • La période d'unification

UML 1.0 émergea entre le milieu des années 1990 et 1997. James Rumbaugh puis Ivar Jacobson rejoignirent Grady Booch chez Rational Software Corporation afin d’unifier leurs approches. Comme les organisations commençaient à saisir la valeur d'UML, le groupe de travail de L'OMG publia une requête RFP ( Request for proposal) afin d’établir un standard définissant la signification des concepts orientés objet. Rational Software Corporation forma le Consortium des Partenaires UML avec diverses autres organisations et soumit à l'OMG la version 1.0 d'UML en réponse à cette requête.

  • La période de normalisation

UML 1.1 émergea durant la deuxième moitié de 1997. Toutes les réponses à la requête RFP furent combinées dans la version 1.1 du langage. L'OMG adopta UML et assuma en novembre 1997 la responsabilité du développement futur de ce standard.

  • La période de révision

Plusieurs versions se succédèrent après l'adoption d'UML 1.1. L'OMG forma un groupe de révision chargé de recevoir les commentaires du public et d'apporter des corrections mineures au standard.

  • La période d'industrialisation

En parallèle à cette période de révision, l'OMG soumet UML à une normalisation internationale auprès de l'organisme ISO ( International Organisation for Standardization).

Buts et vision[modifier | modifier le wikicode]

La compréhension des buts et de la vision du groupe OMG à propos du langage UML permet de mieux saisir les motivations sous-jacentes. Les buts de l'OMG étaient de rendre le langage UML :

  • Prêt à l'emploi
  • Expressif
  • Simple
  • Précis
  • Extensible
  • Indépendant d'une implémentation
  • Indépendant d'un processus

Grâce aux quatre premières caractéristiques, UML peut immédiatement être appliqué.