Mallette Motivation et Estime de Soi-La pedagogie inversee-Principes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 2mn30

Définition   [modifier | modifier le wikicode]

La classe inversée (ou Flip Classroom) est très pratiquée aux États-Unis et au Canada, depuis de nombreuses années. Les premières expériences ont été conduites par Eric Mazur, aux États-Unis, dès les années 1990. La classe inversée se développe réellement en France depuis 5-6 ans, mais reste encore cantonnée à quelques expérimentations.

Cette démarche s'inscrit dans une démarche de pédagogie active.

Le but de la classe inversée est d'inverser les rôles de l'enseignant et de l'élève, les relations entre le professeur et l’élève, mais aussi de modifier les relations entre les élèves.

Dans l'enseignement traditionnel, l'enseignement suit deux étapes :

  1. L'enseignant est actif en classe, l'élève écoute et reste passif.
  2. L'apprentissage se fait hors de la classe, lorsque l'élève étudie, apprend ses leçons, fait des exercices à la maison.

La classe inversée propose d'inverser les choses : les lieux du savoir, les espaces dans la classe, les temps et les modalités d’évaluation.

  1. L'enseignement se fait à distance, à la maison (ou en classe, mais sans l'enseignant), par le biais de petites vidéos appelées capsules.
  2. L'apprentissage se fait en classe, en présence de l'enseignant, en partageant ses découvertes et connaissances avec d'autres membres d'un groupe. L'élève est actif dans son processus d'apprentissage.

Autrement dit, on propose à l'élève de réaliser seul des tâches cognitives simples : écouter la leçon proposée, répondre à un QCM,... Ensuite l'enseignant invite les élèves à réaliser, à plusieurs, des tâches cognitives plus complexes : travail de contextualisation en groupe, résolutions de situations problèmes, élaboration de cartes mentales, réalisation d’une production commune.

La pédagogie inversée n'est pas une pédagogie définie[modifier | modifier le wikicode]

Elle fait appel à différentes méthodes pédagogiques :

  • la progression individuelle : chaque élève avance à son rythme. On n’essaie pas de faire en sorte que toute la classe progresse au même rythme. Chaque élève avance en fonction de ses capacités. La progression individuelle doit cependant être encadrée afin d’éviter les progressions trop lentes.
  • la pédagogie de maîtrise : elle consiste à demander aux élèves de maîtriser une compétence avant de passer à la suivante. Cela permet d’éviter que les lacunes ne s’accumulent.
  • la pédagogie de projet : permet de donner une dynamique aux élèves en explorant les problématiques du monde réel. L’apprentissage est basé sur des projets et des activités plutôt que sur la théorie.

Posture, avantages et inconvénients pour l’enseignant[modifier | modifier le wikicode]

L’enseignant qui utilise la pédagogie inversée, a davantage un rôle de guidage, d’accompagnement. Il garde tout de même sa posture de contrôle et veille à la progression du groupe classe. Il apporte par ailleurs une visibilité aux élèves sur les étapes à accomplir.

Avantages pour l’enseignant :[modifier | modifier le wikicode]

  • meilleure utilisation des temps de regroupement
  • plus grande interaction élève / enseignant

Inconvénients pour l’enseignant :[modifier | modifier le wikicode]

  • gestion de classe : les élèves ne sont pas tous suffisamment “matures” pour adopter une posture plus active en classe et à la maison. Il faut être prêt à accepter une gestion de classe plus souple, moins modèlisante.
  • nécessite des compétences techniques : capsules ou podcast
  • temps de préparation plus long
  • beaucoup plus d’organisation
  • accepter de remettre en cause la posture traditionnelle de l’enseignant

Posture, avantages et inconvénients pour les élèves[modifier | modifier le wikicode]

Pour réussir, les élèves ont besoin de comprendre le sens de l’école, mais aussi d’être considérés pour et par eux-mêmes.

Les élèves sont plus autonomes et plus actifs dans leurs décisions. Les plus rapides peuvent profiter du temps de classe pour approfondir, pour tutorer ou pour expérimenter.

Les élèves les plus fragiles peuvent bénéficier d’une aide individualisée.

Avantages pour l’élève[modifier | modifier le wikicode]

  • meilleure individualisation et différenciation. Les élèves sont libres de revenir sur les points difficiles. Ils peuvent prendre le temps nécessaire pour les maîtriser.
  • plus grande collaboration entre les élèves : possible mise en place de tutorat
  • élèves plus actifs : les élèves sont placés en situation de responsabilité face à leurs apprentissages.
  • meilleure utilisation des temps de regroupement = plus d’interaction =  débat, régulation, mise en place de projet
  • plus grande motivation des élèves
  • intérêt pour les outils nomades et les écrans
  • si les élèves sont absents, il est plus simple de rattraper le travail

Inconvénients pour les élèves[modifier | modifier le wikicode]

Il convient d'adapter cependant la méthode pour nos élèves du primaire qui n'ont pas un accès direct et personnel aux moyens informatiques et à une connexion internet.

Certains élèves peuvent éprouver des difficultés dans la prise en charge autonome de certaines activités (écouter une leçon, par exemple, n'est pas une activité simple pour tous).

Cette compétence doit être enseignée précédemment à l'école.


< Précédent| Suivant >