Mallette Motivation et Estime de Soi-L evaluation positive-En maternelle

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Temps de lecture : 4mn

Définition[modifier | modifier le wikicode]

L’évaluation, c’est d’abord donner une valeur à un travail fourni, à une production d'élève. C’est placer l’élève au cœur de ses apprentissages, de ses réussites et de ses essais. Devenir élève signifie apprendre à apprendre, en étant capable, au fur et à mesure, de prendre en compte les remarques afin de s’améliorer.

En maternelle, l’élève est d’abord un enfant, un jeune enfant, qui apprend à prendre sa place au sein d’un groupe, à écouter, patienter, travailler, répondre à des consignes, gérer son temps, son émotion…

Pour apprendre et grandir, l’élève a besoin d’un retour (feed-back) positif sur lui-même, ses compétences et ses capacités. Ces retours doivent l’aider à s’engager dans d’autres essais et d’autres erreurs, tout en lui permettant de se rassurer. Il doit petit à petit comprendre que les essais et les erreurs peuvent aboutir à une réussite.

L’évaluation positive permet de placer l’élève dans un parcours de progression unique et propre à ses compétences, ses capacités, sans le comparer aux autres élèves de la classe.

Viviane Bouysse , dans une conférence, présente l'évaluation positive et sa place en maternelle.

Quelles places dans les programmes actuels?[modifier | modifier le wikicode]

Les objectifs[modifier | modifier le wikicode]

  • Passer d’une évaluation sélective à une évaluation positive en abandonnant les notes.
  • Faire de l’évaluation un outil de progrès.
  • Supprimer le stress lié à l’évaluation, et les atteintes à l’estime de soi.
  • Pour les plus fragiles, supprimer le risque de démobilisation voire de décrochage.
  • Aller vers une évaluation qui permet de mieux apprendre et de mieux se construire sur le plan personnel.
  • Au delà de l’évaluation, développer des pratiques communes, changer les postures des enseignants.

Pour qui?[modifier | modifier le wikicode]

  • à l'attention de l’institution
  • à l'attention des parents
  • à l'attention des élèves

Pour quoi?[modifier | modifier le wikicode]

Viviane Bouysse dans le compte-rendu de sa conférence identifie deux raisons de mettre en place l'évaluation positive.

Pour rendre des comptes[modifier | modifier le wikicode]

  • à l’institution
  • aux parents
  • aux élèves (donner de la valeur aux efforts fournis)

Pour se rendre compte[modifier | modifier le wikicode]

  • Individualiser les élèves
  • Remédier

N.B. La classe ce n’est pas un groupe avec une moyenne de réussite et des pourcentages de réussite, ce sont des individus dont le fonctionnement et le parcours diffèrent les uns des autres.

Les démarches et principes[modifier | modifier le wikicode]

Un document a été mis en ligne par Eduscol afin de mettre en avant le passage de l'observation instrumentée au carnet de suivi dans le cadre de l'évaluation en maternelle.

Observer[modifier | modifier le wikicode]

  • Varier les temps et les modalités d’observation
  • Prendre le temps de regarder ce que fait l’élève, ce qu’il dit, et comment il fait ou dit les choses.
  • Différer le temps d’observation du temps d’évaluation (l’observation serait biaisée par le stress et les émotions engagés en situation d’évaluation)
  • Multiplier les temps d’observation.

Dégager des observables[modifier | modifier le wikicode]

  • Définir ce qui va être observé.
  • Ne pas tout observer en même temps.
  • Définir une grille d’observation des comportements, des attitudes, du langage, etc.
  • En cas de difficulté observée chez un élève, consacrer un temps d’observation spécifique pour cet élève.

Se conformer aux programmes, aux attentes de fin de cycle[modifier | modifier le wikicode]

  • Varier les observables afin de balayer l’ensemble du contenu des programmes
  • Décliner les observables en fonction des domaines de compétences
  • Définir des priorités, une progression des observables en fonction de la période

Evaluer[modifier | modifier le wikicode]

  • Comparer la production, le travail fourni aux compétences et capacités attendus.
  • Identifier s’il s’agit d’une réussite ou non.
  • Mesurer l’écart et le chemin à parcourir jusqu’à la réussite.
  • Échelonner les prochaines étapes afin que l’élève construise et voie l’effort comme quelque chose de positif : l’effort amène à une réussite.

Informer, communiquer[modifier | modifier le wikicode]

  • S’appuyer sur la catégorisation des domaines de compétences du référentiel.
  • Pour les parents et les enfants, rendre lisible les réussites et les efforts fournis.
  • Communiquer aux parents et aux élèves à partir d’un support visuel, lisible et basé sur des faits.

Impliquer les élèves[modifier | modifier le wikicode]

A l’aide de l’explicitation de l’enseignant, l’élève prend conscience du chemin parcouru, des réussites et des efforts à engager. La réussite et les efforts ne sont plus internes à l’élève (innés) mais relèvent d’un projet de réussite avec des objectifs à court et moyen terme, fixés par l’enseignant.

Quelques outils[modifier | modifier le wikicode]

Le carnet de suivi des apprentissages[modifier | modifier le wikicode]

Le Ministère de l'Education Nationale a mis en place plusieurs documents afin de définir ce qu'est le carnet de suivi des apprentissages. Il se définit ainsi :

L’enseignant est à l’initiative du processus. L’enseignant sélectionne les réussites de l’élève. Il les annote et les illustre par divers supports visuels, sonores ou les deux (photos, dessins, images, dictée à l’adulte, vidéo;..). Il commente et explique pourquoi c’est une réussite. Il permet ainsi à l’élève de mieux comprendre, d'observer sa progression et de devenir élève. L’enseignant peut prendre appui sur ce carnet de suivi pour remédier aux difficultés et proposer des situations différentes permettant d’aider l’élève à progresser.

L'élève peut commenter, verbaliser ses réussites et les classer par domaine de compétences. Il élabore avec l'enseignant son parcours de réussite scolaire. Ce carnet de suivi des apprentissages indique à l'élève ses réussites mais aussi l'aide à construire un projet pour atteindre et acquérir les compétences encore faibles.

Les familles sont informées des réussites de l'enfant et participent à la compréhension des réussites, mais aussi des difficultés, de leur enfant. Ces informations peuvent être données au cours de réunions parent-enseignant. Ensemble, ils peuvent communiquer et échanger à partir de faits et d’éléments lisibles et compréhensibles par tous.

Le cahier des réussites[modifier | modifier le wikicode]

D'autres initiatives pédagogiques enrichissent ce processus d'évaluation positive en proposant notamment un cahier de réussites et l’élève est au cœur de ce processus. Le cahier de réussites repose sur plusieurs principes:

  • BIENVEILLANCE
  • CAHIER VIERGE à remplir par l’élève
  • Pas de notes
  • Pas de cases à cocher (acquis, non acquis, en cours d’acquisition)
  • Pas d'étiquetage de l'élève
  • Centrer les réussites sur l’élève
  • Laisser l'élève exprimer son ressenti sur ce qu'il identifie comme une réussite selon son point de vue.
  • Accompagner, illustrer d’une photo, d’un dessin, d’une fiche, d’une dictée à l’adulte, etc…
  • Favoriser la communication avec les familles.
  • Clarifier les compétences et leur intitulé notamment pour l'élève et sa famille.
< Précédent| Suivant >