Mallette Motivation et Estime de Soi-L evaluation positive-En elementaire

From Wikiversité
Jump to navigation Jump to search
Temps de lecture : 3mn

Les textes officiels[edit | edit source]

La loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République “appelle à faire évoluer les modalités d’évaluation des élèves vers une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles, pour mesurer le degré d'acquisition des connaissances et des compétences ainsi que la progression de l’élève.”

http://educavox.fr/accueil/debats/l-evaluation-positive-et-bienveillante-est-consubstantielle-de-la-pedagogie

Tout enseignant est confronté à l’évaluation d’une production d’élève. Ce moment n’est pas neutre. Les corrections ou les remarques ont un impact sur les élèves qu’il est difficile de mesurer. Dans la pratique de l’enseignant, l’évaluation est un exercice extrêmement régulier, et ses différentes formes permettent à l’enseignant de choisir et de construire ses évaluations en fonctions d’objectifs précis.

Rappel sur les différentes formes d’évaluation[edit | edit source]

http://www.sbssa.ac-versailles.fr/IMG/pdf/EVALUATIONS.pdf

Selon la circulaire de rentrée 2016L’évaluation doit permettre à chaque élève d’identifier ses acquis et ses difficultés afin de pouvoir progresser. Les nouvelles préconisations relatives à l’évaluation des élèves visent ainsi à améliorer l’efficacité des apprentissages.

Pour qui évaluer?[edit | edit source]

  • pour l’institution : rendre des comptes, mesurer.
  • pour les enseignants : adapter son apprentissage, remédier.
  • pour les élèves : mesurer ses progrès, mettre en valeur ses réussites, apprendre à se questionner sur les processus d’apprentissage.
  • pour les parents : avoir des informations sur les réussites et les difficultés de son enfant.

Pour quoi évaluer?[edit | edit source]

  • pour que l’élève identifie ce qu’il a réussi.
  • pour que l’élève identifie ce qui n’est pas encore acquis.
  • pour que l'élève puisse s’auto-évaluer (avec ou sans grille de critères).
  • pour impliquer l'élève dans son apprentissage.

L’évaluation est au service des apprentissages. Ce n’est pas une finalité en soi. Elle se situe au cœur même de l’acte d’enseigner.

Une démarche[edit | edit source]

  • L’évaluation positive s’inscrit dans une “démarche” réflexive qu’il faut avoir compris avant de s’outiller.
  • La nécessité du droit à l’erreur est essentiel : à l’école, on doit pouvoir se tromper.
  • L’élève ne doit pas ressentir d’émotions négatives dans une situation d’apprentissage, ni de la peur en évaluation.
  • L’enseignant doit s’autoriser le lâcher prise.
  • Le professeur doit pouvoir observer un ou des élèves en situation.

Quelques outils[edit | edit source]

L’évaluation est à considérer comme un outil de repérage des réussites et des difficultés de chaque élève.

Le carnet de suivi des apprentissages[edit | edit source]

Le carnet de suivi des apprentissages de la maternelle peut être proposé également selon les mêmes modalités en élémentaire.

Dans la revue française de pédagogie, la notion de feedbacks à l'école est une des dimensions de l'évaluation : l’émission de feedbacks est souvent considérée comme un élément clé pour renforcer la motivation et soutenir la réussite des élèves.

Par exemple au début de l’année un élève de CE1 écrit très gros et a du mal à se repérer sur les lignes ; on lui propose un cahier 3mm. Il progresse en graphisme et, en décembre, on lui propose de revenir sur son évolution entre la première page et la dernière page du cahier, afin qu’il puisse mesurer ses progrès. On lui propose, s’il est d’accord, de passer à un cahier 2.5mm.

La différenciation dans les évaluations[edit | edit source]

Le professeur doit s’autoriser à adapter ses évaluations.

Pour cela il peut :

  • diversifier les démarches
  • varier les formes d’évaluations
  • modifier les supports
  • jouer sur la temporalité
  • proposer des modalités diverses (groupe, individuel, rédaction, QCM…)
  • autoriser des aides ( mémo, sous-main…)

L’enseignant peut instaurer des “évaluations à la demande”. C’est l’élève qui formule sa demande à être évalué quand il se sent prêt (en ayant eu au préalable la connaissance des attentes de l'enseignant).

Mallette pedagogique Motivation et Estime de soi[edit | edit source]

Menu-Mallette pedagogique Motivation et Estime de soi[edit | edit source]

< Précédent| Suivant >