Leçons de niveau 14

Machines thermiques/Étude théorique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Étude théorique
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Machines thermiques
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Étude de quelques machines
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Machines thermiques : Étude théorique
Machines thermiques/Étude théorique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Qu'est-ce qu'une machine thermique ?[modifier | modifier le wikicode]


Modélisation[modifier | modifier le wikicode]

Début d’un principe
Fin du principe


Pour l'étude des machines, on fait les hypothèses suivantes:

  • T₁ > T₂ (source chaude / froide)
  • n'échange que de la chaleur avec et
  • n'échange que du travail avec le milieu extérieur
  • On suppose que le cycle est réversible et dans ce cas la variation d'entropie globale est nulle (pour les machines réelles, on peut avoir des étapes irréversibles et il y a alors création d'entropie).
  • La variation d'entropie du système extérieur est nulle

Bilan énergétique et entropique[modifier | modifier le wikicode]

On remarque que la variation d'entropie de est nulle au cours d'un cycle réversible: lors d'un cycle, l'état initial et l'état final sont les mêmes. De même, lors d'un cycle, la variation d'énergie interne de est nulle.

Remarque: on ne peut évidemment pas dire la même chose ni de , ni de ni du milieu extérieur. L'évolution de leur état n’est pas cyclique.

On applique les principes de la thermodynamique à  :

  • , où est l'entropie échangée entre les systèmes et l'entropie créée.
Début d’un principe
Fin du principe