Leçons de niveau 18

Méthode mentaliste/Architecture

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Architecture
Icône de la faculté
Chapitre no 10
Leçon : Méthode mentaliste
Chap. préc. :Pour la foi
Chap. suiv. :Tableaux
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Méthode mentaliste : Architecture
Méthode mentaliste/Architecture
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

         Si nous revenons à présent à l’ensemble de nos fonctions mentales, avec la présentation en colonne nous voyons apparaître l’ébauche d’une troisième architecture. Cette architecture je peux la poursuivre en dessinant la colonne, en inscrivant les lignes de chiffres 1/1, 1/2, etc., jusqu’à 1/9, puis en continuant ainsi ligne après ligne jusqu’à la neuvième. Cette structure est celle d’un tableau de sens dans lequel chaque case concerne l’interaction particulière de deux fonctions mentales dans le cadre d’une synergie Y, et je peux ranger (ce  rangement  c’est  2,  l’analytique  qui  le  fait,  ce  n’est  pas  mon sentiment du soi qui fait quelque chose, lui ne fait rien, il ne fait jamais rien, à part être projeté ici ou là). Je peux donc ranger avec 2 mes expériences de ces interactions dans ces cases, et je retrouve ici mes catégories particulières évoquées au début de cet exposé.
Tableau des interactions (TIM)
REM 1 1/1 1/2 1/3 1/4 1/5 1/6 1/7 1/8 1/9
ANA 2 2/1 2/2 2/3 2/4 2/5 2/6 2/7 2/8 2/9
PAT 3 3/1 3/2 3/3 3/4 3/5 3/6 3/7 3/8 3/9
MOT 4 4/1 4/2 4/3 4/4 4/5 4/6 4/7 4/8 4/9
CONS 5 5/1 5/2 5/3 5/4 5/5 5/6 5/7 5/8 5/9
CONC 6 6/1 6/2 6/3 6/4 6/5 6/6 6/7 6/8 6/9
VOL 7 7/1 7/2 7/3 7/4 7/5 7/6 7/7 7/8 7/9
ÉNÉ 8 8/1 8/2 8/3 8/4 8/5 8/6 8/7 8/8 8/9
FOI 9 9/1 9/2 9/3 9/4 9/5 9/6 9/7 9/8 9/9
         Par exemple : la ligne 1 concerne la remémoration, 1/1 c’est le souvenir de la remémoration, la fameuse madeleine avec laquelle Proust décrit son expérience de la remémoration, 1/2 sera le souvenir d’une opération particulière de l’analytique, etc., 1/9 sera pour moi le souvenir d’expériences structurantes impliquant 9 dans mon enfance et mon adolescence.
         Le Tableau précédent est un cas un peu particulier car les catégories de ces cases sont des concepts d’interactions nourris par les expériences de la pensée et ils se multiplient dans toutes les directions car nous pouvons toujours faire le souvenir d’une interaction, sa conscience, sa conceptualisation est toujours plus ou moins présente, etc., et c’est la concentration 6 qui, en dernier ressort, retient l’un ou l’autre de ces aspects.