Leçons de niveau 11

Loi de Kirchhoff/Pont diviseur de courant

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
Pont diviseur de courant
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Loi de Kirchhoff
Chap. préc. : Pont diviseur de tension
Chap. suiv. : Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Loi de Kirchhoff : Pont diviseur de courant
Loi de Kirchhoff/Pont diviseur de courant
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Généralités[modifier | modifier le wikicode]


Applications[modifier | modifier le wikicode]

En courant continu : 2 résistances[modifier | modifier le wikicode]

Dans cet exemple deux résistances sont branchées en parallèle, elles sont donc soumises à la même tension à leurs bornes.

On connaît l'intensité du courant qui traverse le groupe de résistance : .

On souhaite calculer l'intensité du courant qui traverse une seule résistance : .


Diviseur courant 2R.png
En utilisant le pont diviseur de courant, on en déduit que :

ou de même :

  • (G étant la conductance = )

En courant continu : plusieurs dipôles[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cas de trois résistances ou plus en parallèle, on utilise la même méthode. Les résistances sont toujours soumises à la même tension à leurs bornes.

On connaît l'intensité du courant qui traverse le groupe de résistance : .

On souhaite calculer l'intensité du courant qui traverse une seule résistance : .


Diviseur courant 3R.png
En utilisant le pont diviseur de courant, on en déduit que :

ou de même :

  • (G étant la conductance = )

Conclusion : avec trois résistances ou plus, il est donc conseillé d’utiliser les conductances pour obtenir une formule moins compliquée.

En courant sinusoïdal[modifier | modifier le wikicode]

Le même raisonnement peut s'appliquer pour un ensemble d'impédances en parallèle à condition de remplacer les conductances par les admittances complexes et de remplacer les intensités et par les nombres complexes associés et (voir transformation complexe).