Littérature de jeunesse en anglais : Beatrix Potter, Madame Piquedru/Drôle de rencontre

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche





White open book.svg

Lucie frappa à la porte une fois, deux fois, la chanson s'interrompit. Une petite voix effrayée répondit :

-- « Qui va là ? »

Lucie ouvrit la porte et devinez ce qu’il y avait à l'intérieur de cette colline ? Une jolie cuisine bien propre avec un sol carrelé et des poutres en bois, toute pareille aux autres cuisines de ferme. Sauf que le plafond était si bas que la tête de Lucie le touchait presque ; les pots et les casseroles étaient minuscules, comme tout le reste. Il y avait une odeur agréable de linge humide et chaud ; devant la table, fer à repasser en main, se tenait une personne courte sur pattes et râblée qui fixait Lucie avec inquiétude. Elle portait une robe imprimée retroussée et un grand tablier par-dessus son jupon à rayures. Son petit nez noir reniflait à droite et à gauche et ses yeux clignotaient sans cesse ; et sous son bonnet, au lieu d'avoir des boucles blondes comme Lucie, ce petit personnage avait des piquants, oui des piquants.

-- « Qui êtes-vous ? » lui demanda Lucie. « Avez-vous vu mes mouchoirs ? »

La petite personne s'inclina en lui disant :

-- « Oh, oui, s'il vous plaît M'dame ; je m'appelle Madame Piquedru ; oh oui, s'il vous plaît M'dame, je suis la reine des blanchisseuses ! »

Et elle sortit quelque chose de son panier de vêtements et l'étendit sur la couverture qui lui servait de planche à repasser.

-- « Qu'est-ce que c’est que ça ? » demanda Lucie. « N'est-ce pas mon mouchoir de poche ? »

-- « Oh, non, s'il vous plaît M'dame ; c’est un petit gilet rouge appartenant à Robin le rouge-gorge ! »

Elle le repassa, le plia et le mit de côté.