Leçons de niveau débutant

Lecture de partitions/Tonalités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Tonalités
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Lecture de partitions
Chap. préc. :Notes durées altérations
Chap. suiv. :Conventions des partitions
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Lecture de partitions : Tonalités
Lecture de partitions/Tonalités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'objectif de ce cours est de vous apprendre à repérer les tonalités des morceaux sur les partitions musicales.


Tonalité à l'aide des dièses[modifier | modifier le wikicode]

Au début de la première portée d'une partition musicale, on peut retrouver une série de dièses.

Comme vous l'avez vu dans le chapitre précédent, cette série indique les notes qui seront altérées dans le morceau musical.

C'est bien avec cette série qu'on peut évaluer la tonalité d'un morceau !

Music-keysigsharp.png

La disposition des dièses ci-dessus est importante. Il faut respecter l’ordre suivant : Fa, Do, Sol, Ré, La, Mi, Si.
La quantité de dièses présents à la clef permet de déterminer la tonalité.

Armure et tonalités
Armure Tonalité majeure Tonalité mineure
relative
\relative c' { \key c \major c d e f g a b c}
Do majeur La mineur
\relative c' { \key g \major c d e fis g a b c}
Sol majeur Mi mineur
\relative c' { \key d \major cis d e fis g a b cis}
Ré majeur Si mineur
\relative c' { \key a \major cis d e fis gis a b cis}
La majeur Fa# mineur
\relative c' { \key e \major cis dis e fis gis a b cis}
Mi majeur Do# mineur
\relative c' { \key b \major cis dis e fis gis ais b cis}
Si majeur Sol# mineur
\relative c' { \key fis \major cis dis eis fis gis ais b cis}
Fa# majeur Ré# mineur
\relative c' { \key cis \major cis dis eis fis gis ais bis cis}
Do# majeur La# mineur

Comment ça marche ?

Il n’est pas nécessaire d'apprendre le tableau ci-dessus, car il existe un moyen mnémotechnique pour retrouver les tonalités.

Il faut connaître l’ordre des dièses (Fa, Do, Sol, Ré, La, Mi, Si) et l’ordre des notes (Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si , Do). Si à la clef, il y a trois dièses, il s'agit respectivement de Fa, Do, Sol. Le dernier étant Sol, la tonalité majeure est La, soit un demi-ton au-dessus de Sol dièse. En effet, le dernier dièse représente la note sensible et est toujours un demi-ton sous l'octave. Or, l'octave et la fondamentale sont la tonique, c'est-à-dire la note qui donne son nom à la tonalité. S'il y a deux dièses à la clef, la tonalité majeure est Ré (car Do# + 1/2 ton donne Ré).

Tonalité à l'aide des bémols[modifier | modifier le wikicode]

Au début de la première portée d'une partition musicale, on peut retrouver une série de bémols.
Comme vous l'avez vu dans le chapitre précédent, cette série indique les notes qui seront altérées dans le morceau musical.
C'est bien avec cette série qu'on peut évaluer la tonalité d'un morceau !
Music-keysigflat.png
La disposition des bémols ci-dessus est importante. Il faut respecter l’ordre suivant : Si, Mi, La, Ré, Sol, Do, Fa.
La quantité de bémols présents à la clef permet de déterminer la tonalité.

Armature et tonalités
Armure Tonalité majeure Tonalité mineure
Music-Gclef.png Do majeur La mineur
F-major d-minor.svg Fa majeur Ré mineur
B-flat-major g-minor.svg Si♭ majeur Sol mineur
E-flat-major c-minor.svg Mi♭ majeur Do mineur
A-flat-major f-minor.svg La♭ majeur Fa mineur
D-flat-major b-flat-minor.svg Ré♭ majeur Si♭ mineur
G-flat-major e-flat-minor.svg Sol♭ majeur Mi♭ mineur
C-flat-major a-flat-minor.svg Do♭(Si) majeur La♭ mineur


Comment ça marche ?

Il n’est pas nécessaire d'apprendre le tableau ci-dessus, car il existe un moyen mnémotechnique pour retrouver les tonalités.
Il faut juste connaître l’ordre des bémols (Si, Mi, La, Ré, Sol, Do, Fa). La tonalité majeure correspond à l'avant-dernier bémol présent. Si à la clef, il y a trois bémols, il s'agit respectivement de Si, Mi, La. La tonalité majeure est Mi bémol, soit le bémol qui vient juste avant La. S'il y a deux bémols à la clef, la tonalité majeure est Si♭. Il suffit juste de se rappeler que s'il n'y a qu'un bémol, on est en Fa majeur (ou en Ré mineur) et s'il y a tous les bémols (Si, Mi, La, Re, Sol, Do, Fa) on est en Do♭majeur (ou La♭ mineur).

Tonalité majeure ou mineure ?[modifier | modifier le wikicode]

Comment trouver la tonalité mineure ?
On détermine tout d’abord la tonalité majeure grâce à l'armure, puis on descend de trois demi-tons (un ton et un demi-ton) et obtient la tonalité mineure correspondante à l'armature.
Par exemple, s'il y a quatre dièses à la clef (Fa, Do, Sol, Ré), on obtient Mi majeur, puis Do# mineur (Mi → Ré# → Ré → Do#).
Grâce à l'armature (ou armure), on peut connaître la tonalité d'un morceau, mais déjà faudrait-il savoir si on est en majeur ou en mineur. La tonalité mineure peut être repérable à l'aide de notes accidentelles (par exemple, un dièse sur le septième degré pour que celui-ci devienne une note sensible, soit un demi-ton sous la tonique — à l'octave).

Il faut aussi savoir que le mode mineur peut être naturel, harmonique ou mélodique.

  1. La forme naturelle du mode mineur utilise la même combinaison de notes (mêmes altérations) que le mode majeur relatif. Ainsi, puisque pour Do majeur nous avons Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do, pour le La mineur naturel nous aurons : La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La.
  2. Dans la forme harmonique, le septième degré est altéré pour être placé à un demi-ton sous la tonique. Toujours en partant de la tonalité de Do majeur, en La mineur harmonique nous obtenons : La, Si, Do, Ré, Mi, Fa, Sol#, La. Sol# est ainsi la sensible qui tend vers la tonique La.
  3. Comme dans la forme harmonique (ci-dessus), on obtient une seconde augmentée entre Fa et Sol# et que cela n’est pas du plus bel effet, on procède de la manière suivante. En jouant la gamme en montant, on élève le VIe degré (ici le Fa) d'un demi-ton afin de le rapprocher du VIIe degré (Sol#) et « effacer » la seconde augmentée. Par contre, en descendant la gamme, on retrouve les mêmes notes qu'en mode naturel ; ici le Sol et le Fa, sans altération.

Pour plus d'informations, consultez Wikipédia sur la musique tonale ou la tonalité.