Leçons de niveau 2

Latin/Grammaire/Déclinaison/Déclinaisons du nom

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les déclinaisons du nom
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Déclinaisons latines
Chap. préc. :Généralités sur les cas et déclinaisons
Chap. suiv. :Déclinaison de l'adjectif
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Déclinaison : Les déclinaisons du nom
Latin/Grammaire/Déclinaison/Déclinaisons du nom
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Comme on a pu le voir précédemment, le latin repose sur divers cas et déclinaisons pour donner un sens à sa phrase. Les cinq déclinaisons suivantes sont caractérisées par des désinences, ou terminaisons, spécifiques qui permettent d'indiquer le nombre, la fonction, voire le genre d'un nom commun ou d'un nom propre.

Chaque déclinaison correspond à un groupe de mots se déclinant selon le cas et le nombre suivant un modèle précis. Ce sont ces mêmes modèles qui seront ainsi abordés.

Première déclinaison[modifier | modifier le wikicode]

La première déclinaison concerne essentiellement des noms féminins et parfois des noms masculins, comme les métiers (nauta, ae, m : matelot). Elle se caractérise par un génitif singulier en -ae.

Prenons le modèle vita, ae, f. (la vie). Le radical invariable de vita est vit-, les désinences caractéristiques de cette déclinaison sont en gras.

Cas Singulier Pluriel
Nominatif vita vitae
Vocatif vita vitae
Accusatif vitam vitas
Génitif vitae vitarum
Datif vitae vitis
Ablatif vita vitis


Appliquons ...

  • Nautae sunt signifie Ce sont des marins

Sunt, le verbe être à la troisième personne du pluriel du présent de l'infectum, introduit un attribut du sujet, correspondant au cas du nominatif, qui est nautae, ici au pluriel.

  • Pecuniam puellis dat signifie Il donne de l’argent aux jeunes filles

Le verbe dat (donner à la troisième personne du singulier du présent de l'infectum), est suivi d'un complément d'objet direct, donc d'un accusatif : pecuniam (il donne -quoi donc ?- de l'argent), et d'un complément d'objet second (à qui est-ce que l’argent est donné ?), soit un datif ici au pluriel : puellis (aux jeunes filles).

La deuxième déclinaison[modifier | modifier le wikicode]

La déclinaison regroupe les noms dont le génétif singulier est en -i, cette fois cependant, la déclinaison est différente s'il s'agit d'un masculin/féminin ou d'un neutre.

Premier modèle dominus, i, m. (le maître), selon lequel se déclinent les noms masculins et féminins.

Cas Singulier/masculin/pluriel/feminin Pluriel
Nominatif dominus domini
Vocatif domine domini
Accusatif dominum dominos
Génitif domini dominorum
Datif domino dominis
Ablatif domino dominis


Attention cependant, les noms masculins de cette même déclinaison dont le nominatif est en -er présentent quelques singularités dues à la phonétique. Ils suivent alors soit le modèle de puer, i, m. (l'enfant), qui garde son radical entier tout au long de la déclinaison, soit le modèle d'ager, agri, m. (le champ, le terrain cultivé) qui subit une modification du radical. Voyons plutôt ...

Modèle Puer Modèle Ager
Cas Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Nominatif puer pueri ager agri
Vocatif puer pueri ager agri
Accusatif puerum pueros agrum agros
Génitif pueri puerorum agri agrorum
Datif puero pueris agro agris
Ablatif puero pueris agro agris

Remarquez la conservation totale ou au contraire la contraction du radical.


Enfin, étudions la déclinaison du genre neutre qui se caractérise par des désinences de nominatif, vocatif et accusatif identiques. Cette particularité se retrouve dans les autres déclinaisons du neutre. Concentrons-nous donc sur la deuxième déclinaison et son modèle neutre templum, i, n. (le temple) :

Cas Singulier Pluriel
Nominatif templum templa
Vocatif templum templa
Accusatif templum templa
Génitif templi templorum
Datif templo templis
Ablatif templo templis


De nouveau, appliquons :

  • Caius in foro stat signifie Caïus reste dans le forum

Caius se décline comme tout nom et, étant au nominatif, est sujet du verbe stat (rester). L'ablatif in foro (dans le forum) traduit un complément circonstanciel de lieu.

  • Domini templi Gallis bellum indixerunt signifie Les maîtres du temples déclarèrent la guerre aux Gaulois

Attention, nous nous trouvons confrontés à un petit problème : Domini et templi ont les mêmes désinences mais une fonction différente. Comment trouver le bon sens ? Grâce au contexte de la phrase. On a le verbe indixerunt (déclarèrent) qui introduit un complément d'objet direct, donc un accusatif : bellum et un complément d'objet second (~ Complément d'objet indirect avec un C.O.D.), traduit par un datif pluriel : Gallis. Ainsi, l’on a "... déclarèrent la guerre aux Gaulois", pour déceler le sujet, il faut faire des essais : "Les temples du maître" ? Non ... "Les maîtres, les temples" ? Non plus ... On aboutit alors au plausible "Les maîtres du temple".

La troisième déclinaison[modifier | modifier le wikicode]

Commençons par les généralités, sont de cette déclinaison tous les noms dont le génitif singulier est en -is. Toutefois, cette déclinaison aussi présente une particularité quant aux radicaux des mots s'y rattachant. En effet, il y a deux catégories de noms dans cette déclinaison :

  • Les imparisyllabiques ou consonantrique , qui rassemblent les noms dont le radical du nominatif à une syllabe de moins que celui du génitif, comme consul, consulis, m. (le consul) et corpus, corporis, n. (le corps).
  • Les parisyllabiques ou vocalique , qui, aux contraires, regroupent les mots dont le radical du nominatif et du génitif ont le même nombre de syllabes, c’est le cas de civis, civis, m./f. (le citoyen, la citoyenne) et de mare, maris, n. (la mer).

À toute règle, ses exceptions ! Les noms parisyllabiques de troisième déclinaison du champ lexical de la famille tels que pater, tris, m. (le père); mater, tris, f. (la mère); frater, tris; m. (le frère); juvenis, is, m. (le jeune homme); senex, is, m. (le vieillard); canis, is (le chien), m. parentes,um ( les parents ),m. se déclinent comme des imparisyllabiques. De plus, il existe des "faux imparisyllabiques" qui se déclinent comme des parisyllabiques malgré leur ressemblance à ces premiers. On peut les reconnaître, pour les noms masculins ou féminins, grâce aux deux consonnes qui terminent le radical du génitif, comme urbs,urbis, f. (la ville), et pour les noms neutres grâce à leur radical en -al et en -ar, tel que animal, animalis, n. (l'être animé, l'animal). Ces parisyllabiques et imparisyllabiques divergent seulement en quelques points, comme l’on peut le remarquer dans le tableau de modèles suivant :

Modèles imparisyllabiques Modèles parisyllabiques
Masculin/Féminin Neutre Masculin/Féminin Neutre
Cas Singulier Pluriel Singulier Pluriel Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Nominatif consul consules corpus corpora civis cives mare maria
Vocatif consul consules corpus corpora civis cives mare maria
Accusatif consulem consules corpus corpora civem cives mare maria
Génitif consulis consulum corporis corporum civis civium maris marium
Datif consuli consulibus corpori corporibus civi civibus mari maribus
Ablatif consule consulibus corpore corporibus cive civibus mari maribus

La quatrième déclinaison[modifier | modifier le wikicode]

Sont de la quatrième déclinaison tous les noms dont le génitif singulier se termine par -us.


Les noms masculins et féminins y suivent le modèle de manus, us, f. (la main), tandis que les noms neutres se déclinent comme cornu, us, n. (la corne).

Masculin/Féminin Neutre
Cas Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Nominatif manus manus cornu corna
Vocatif manus manus cornu corna
Accusatif manum manus cornu corna
Génitif manus manuum cornus cornuum
Datif manui manibus cornui cornibus
Ablatif manu manibus cornu cornibus


On notera toutefois que quelques rares mots comme domus, us, f. (la maison), qui, s'ils appartiennent bien à la quatrième déclinaison comme le justifie leur génitif singulier en -us, adoptent une déclinaison dite mixte, car ils utilisent des formes tant de la quatrième que de la deuxième déclinaison :

Cas Singulier Pluriel
Nominatif domus domus
Vocatif domus domus
Accusatif domum domus ou domos
Génitif domus domuum ou domorum
Datif domui domibus
Ablatif domo domibus
Locatif domi


Le locatif sert à signifier le lieu où l’on se trouve :

  • Domi sum signifie Je suis à la maison (sum est le verbe être à la première personne du singulier du présent de l'infectum).

La cinquième déclinaison[modifier | modifier le wikicode]

Ultime déclinaison nominale latine, la cinquième déclinaison dont le génitif singulier est en -ei et qui est essentiellement composée de noms féminins comme res, rei, f. (la chose), excepté dies, diei, m. (le jour) et son dérivé meridies, ei, m. (midi).

Masculin Féminin
Cas Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Nominatif dies dies res res
Vocatif dies dies res res
Accusatif diem dies rem res
Génitif diei dierum rei rerum
Datif diei diebus rei rebus
Ablatif die diebus re rebus