La physique peut-elle prétendre étudier la nature mentale/Présentation de la leçon

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La nature mentale de l'être n'étant pas physique, la physique peut-elle prétendre l'étudier ? La science moniste physicaliste est confrontée à son propre paradoxe : Les scientifiques qui affirment qu'il n'existe rien d'autre que des éléments physiquement mesurables, ne pourraient pas l'affirmer sans leur conscience qui leur révèle le monde qu'ils étudient et leur intention de l'étudier. S'ils acceptent cette expérience ontologique comme réelle, ils renient leur position de principe. S'ils la refusent, ils se nient eux-mêmes. Reste une troisième voie : prétendre que leur conscience, leur intentionnalité et leur confiance en eux-mêmes émanent de leur cerveau. Du mental naissant du cérébral, du qualitatif naissant du quantitatif, ce qui a engagé des recherches sur l'intelligence artificielle dans le but de faire apparaître de la conscience et de l’intentionnalité dans un ordinateur. Mais même si c'était possible, comment le prouver ? la conscience n'étant pas physiquement mesurable. Le paradoxe subsiste, insoluble.