Leçons de niveau 9

La lumière/Synthèse de la couleur

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
Synthèse de la couleur
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : La lumière
Chap. préc. : Lumière et couleur
Chap. suiv. : Les images
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La lumière : Synthèse de la couleur
La lumière/Synthèse de la couleur
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les couleurs primaires[modifier | modifier le wikicode]

Nous apprenons très tôt, en cours d'arts plastiques, les trois couleurs dites primaires : jaune, magenta et cyan. Ces couleurs à partir desquelles nous pouvons obtenir dans nos peintures toutes les couleurs possibles et imaginables sont appelées couleurs fondamentales du peintre. Mais il existe au même titre les couleurs fondamentales de la lumière qui sont : le rouge, le bleu et le vert.

Synthèse additive des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

Si nous projetons sur un écran noir les couleurs primaires de la lumière nous obtenons du blanc ! Que se passe t-il ? Notre œil nous trompe-il ? En fait, c’est notre système visuel : l'œil et le cerveau, qui établit une synthèse additive. Celle-ci obéit à des règles précises qui peuvent être résumées grâce à l'image que nous trouvons à droite:

Projection sur un écran noir des trois couleurs fondamentales de la lumière





Ainsi quand nous voyons une lumière jaune, c’est notre cerveau qui interprète la nouvelle sensation issue du mélange de lumière rouge et verte.

Couleurs complémentaires[modifier | modifier le wikicode]

Nous appelons couleurs complémentaires, les duos de couleurs qui additionnées nous permettent d'obtenir une lumière blanche. Par exemple le cyan est complémentaire du rouge puisque : rouge + cyan = blanc. En effet, si nous remplaçons le cyan par les couleurs primaires de la lumière qui le composent, nous obtenons : rouge + (vert + bleu ) = blanc. Cette dernière expression correspond effectivement à la définition de la lumière blanche. Nous pouvons énumérer les couleurs complémentaires de la lumière à l'aide du tableau suivant :


Couleurs complémentaires
La lumière
Cyan
est complémentaire de la lumière
rouge
La lumière
magenta
est complémentaire de la lumière
vert
La lumière
jaune
est complémentaire de la lumière
bleu

Synthèse soustractive des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

La synthèse soustractive suit le principe d'absorption et de diffusion de la lumière que nous avons vu au chapitre précédent. Elle est donc directement liée à la couleur d'un objet. Quand nous voyons que la nappe éclairée par la lumière du soleil est rouge c’est parce que celle-ci diffuse de la lumière de couleur rouge et absorbe toutes les autres. Nous parlons de soustraction par diffusion. Il existe également la soustraction par transmission. Celle-ci ne s'applique qu'aux objets translucide, par exemple des vitraux. Si ceux-ci sont rouges, ils ne laisseront passer que la lumière de couleur rouge. Pour conclure, nous pouvons dire que ce sont les objets eux-mêmes qui pratiquent la synthèse soustractive des couleurs par absorption ou diffusion.Nous pouvons noter qu’il faut également garder en tête que la synthèse additive effectuée par le cerveau est toujours applicable même dans le cas d'une synthèse soustractive.

Et le noir ?[modifier | modifier le wikicode]

La lumière noire n'existe pas, le noir correspond à une absence totale de lumière. Un objet que nous considérons comme noir est un objet qui absorbe toutes les couleurs de la lumière et qui par conséquent ne diffuse aucune lumière.


  • Les couleurs primaires de la lumière sont le bleu, le rouge et le vert.
  • Les couleurs primaires du peintre sont le cyan, le magenta et le jaune.
  • Notre oeil associé à notre cerveau effectue une synthèse additive des couleurs.
  • La couleur des objets est obtenue par la synthèse soustractive des couleurs.
  • Nous appelons couleurs complémentaires de la lumière les duos de couleurs permettant l'obtention de la lumière blanche.
  • Le noir correspond à une absence totale de lumière