La gravitation : approche historique/La Physique Aristotélicienne

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La Physique Aristotélicienne
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : La gravitation : approche historique
Retour ausommaire
Chap. suiv. :La Renaissance: expérimentation et observations
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La gravitation : approche historique : La Physique Aristotélicienne
La gravitation : approche historique/La Physique Aristotélicienne
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Le philosophe et savant grec Aristote, a donné le premier semblant de théorie physique dans l´ouvrage qui a donné son nom à cette science "La Physique". Selon lui tous les objets tombent vers la Terre car c´est d´elle qu´ils sont issus et qu´ils tendent naturellement à revenir vers leur origine. De plus il tient pour certain que plus un objet est lourd plus celui ci tombe vite.

De plus à cette époque la Terre est déjà considérée comme sphérique, les grecs l´avait déduit en observant les bateaux disparaître à l´horizon et en identifiant le cycle lunaire avec la projection de l´ombre circulaire de la Terre sur la Lune. La mesure de son périmètre est d´ailleurs réalisée à Alexandrie par Ératosthène, au simple moyen de la mesure de l´ombre projetée par le Soleil sur un obélisque et de la donnée de la distance entre Syène et Alexandrie ! Néanmoins la Terre est tenue comme le centre de l´Univers et le Soleil doit tourner autour d´elle comme toutes les autres planètes. Ce système est entièrement décrit dans l´ouvrage de l´astronome Ptolémée dont on ne connaît que le titre arabe Almageste, il servira de référence pour tous les futurs astronomes jusqu´au XVIème siècle. Le lien entre la gravité et l´astronomie n´est alors pas soupçonné.