Aller au contenu

La Mère Bontemps/Maitre Rongeart

Leçons de niveau 3
Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Début de la boite de navigation du chapitre
Maitre Rongeart
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : La Mère Bontemps
Chap. préc. :Le loyer
Chap. suiv. :L'idée de Médor
fin de la boite de navigation du chapitre
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La Mère Bontemps : Maitre Rongeart
La Mère Bontemps/Maitre Rongeart
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Lire le texte[modifier | modifier le wikicode]

Maître Rongeart.

Il avait de gros yeux qui semblaient vouloir s'échapper de sa tête,
un nez de ceux que l'on qualifie de pied de marmite,
et une bouche fendue jusqu'aux oreilles.
Avec cela il était grand, si grand qu'il n'en finissait plus,
et gros et gras en proportion.

« Mère Bontemps, je viens chercher mon terme,
avait-il dit en arrivant chez sa locataire.

— Maître Rongeart, je n'ai pas d'argent.

— Vous en trouverez, mère Bontemps, ou vous délogerez.

— Il s'agit d'aviser, mes amis, s'écria la mère Bontemps
quand M. Rongeart fut parti.

Rentrons chez nous. »