Leçons de niveau 16

L'État et sa formation/La construction de l'État

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La construction de l'État
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : L'État et sa formation
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Le déclin de l’État
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « L'État et sa formation : La construction de l'État
L'État et sa formation/La construction de l'État
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Avant l’État, il y a eu la féodalité qui connaissait trois caractéristiques : pas d'institution politique (relation directe entre les individus et les seigneurs), le pouvoir était un bien privé. Forte fragmentation (une centaine de territoires) et les frontières étaient constamment redéfinies. L’État moderne est différent (stabilité, frontières stables).

Les débuts de la construction[modifier | modifier le wikicode]

Norbert Elias fait la sociogenèse (XIIème au XVIIe siècle) processus politique et militaire. Autorité politique en concurrence, les seigneuries les plus puissantes absorbent les moins puissantes, ce qui donne quelques grandes seigneuries, puis une seule s'impose (la seigneurie du roi) par le double monopole fiscal et la violence physique légitime avec une armée pour garantir la sécurité. Les impôts servent à payer l'armée à la place d'aller dans les poches de seigneur qui développe des institutions politiques qui se spécialise (administration, fiscale). Le Pape joue un rôle religieux important.

Les étapes[modifier | modifier le wikicode]

Max Weber dit qu’il doit y avoir deux processus : l’institutionnalisation et la bureaucratisation (le fait qu’il y ait une administration).

Les règles[modifier | modifier le wikicode]

Les fonctionnaires doivent être des Hommes libres avec des sélections ouvertes (concours avec un certain nombre de diplômes) donc on recrute suivant les diplômes.

Les salaires sont fixés à l'avance pour éviter le favoritisme.

Le mérite et l'ancienneté permettent la progression. Les fonctionnaires n'ont pas acheté leurs emplois.

L'évolution de l'État[modifier | modifier le wikicode]

L’État est un pouvoir politique qui évolue, qui s'adapte et dans le temps long, il y en a eu plusieurs. Jusqu'au XVIIe siècle, l’État fait le maintien de l'ordre, la politique fiscale et la police (Régalien). L’État-nation s'affirme (XIXe siècle) par des politiques d'enseignement, aménager le territoire (politique de transport et de communication). À la fin du XIXe siècle, c’est le développement de l’État providence, c'est-à-dire une politique sociale (solidarité entre les membres de la communauté, les assurances). Après la Seconde Guerre Mondiale, l'économie ne va pas bien, donc l’État devient acteur économique. (Politique Keynésienne, programme d’équipement) c’est l’État production. 1970 : L’État ne doit pas intervenir tout le temps : État régulateur, c'est-à-dire qui va agir indirectement.