Leçons de niveau intermédiaire

Jeux de gagne-terrain/Autres jeux de gagne-terrain

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Autres jeux de gagne-terrain
Icône de la faculté
Chapitre no 11
Leçon : Jeux de gagne-terrain
Chap. préc. :Confédération International des Jeux de Balle
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Jeux de gagne-terrain : Autres jeux de gagne-terrain
Jeux de gagne-terrain/Autres jeux de gagne-terrain
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Parmi les autres jeux de gagne-terrain, on trouve:

  • le rebot

Le rebot est une spécialité du jeu de pelote basque qui se joue en plein air sur un fronton. Le terrain fait environ 100 m de long et 17 à 20 m de large. Il oppose deux équipes de cinq joueurs qui sont de part et d’autre d’une ligne tracée à 35 m du mur de rebot (fronton), délimitant ainsi deux camps inégaux. Au cours de la partie, comme dans tous les jeux de gagne-terrain, on pose des chasses et on change de camp.

On voit sur les images, le fronton et le butoir. Le service se fait par le rebond de la pelote sur le butoir qui est un plan incliné sur un trépied (c'est comme le tamis dans le jeu de Balle au tamis), suivi d'une service à main nue. Le butoir se situe sur la ligne de paso, à 32 mètres du fronton. Entre le fronton et la ligne de paso se tiennent les défenseurs. Au-delà de la ligne, les attaquants prennent place dans le grand espace. Les joueurs sont équipés d'un petit chistera (de joko garbi) ou d’un gant de cuir (de pasaka).

La partie se joue en 13 jeux et le décompte des points se fait par 15, 30, 40 et jeu.

Le jeu de rebot est inscrit à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France [1].


  • Le laxoa

Le laxoa est une spécialité du jeu de pelote basque qui ressemble au rebot. On utilise un gant en cuir qui est plus long que celui de la pasaka. La partie se joue en 9, 10 ou 12 jeux avec deux équipes de 4 joueurs. Ici, il n'y a pas de fronton (aucun mur n’est nécessaire); cependant, les joueurs peuvent se servir de ce qui se trouve autour du terrain pour faire rebondir la pelote (arbre, muret…). Il suffit de fixer les règles avant la partie. Les joueurs se renvoient une pelote de part et d’autre d’une ligne tracée au sol (la corde). C’est donc un jeu direct car les joueurs se font face, par opposition aux jeux indirects qui se jouent par l’intermédiaire d’un mur où les joueurs partagent la même surface de jeu. La corde est déplacée au cours du jeu, selon le principe des chasses (arrayas).

Une équipe est composée de 2 «refileurs» (erreferak) placés à l’arrière et de 2 «cordiers» (koartoak ou marrazainak).

À une des extrémités de l’aire de jeu (la cancha), il y a un buttoir. Le service se fait avec le butoir où le joueur (le sakalari) fait rebondir la pelote et la lance vers l’équipe adverse de sa main gantée.

La cancha est délimitée en deux camps: un camp buteur (où se trouve le butoir) et un camp du refil. Les limites des deux camps changent au cours du jeu.

Le laxoa n’est pas reconnu par la Fédération Internationale de Pelote Basque (FIPV) et la Fédération Française de Pelote Basque (FFPB). En revanche, le laxoa est un jeu inscrit à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France [2].


Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Fiche d’inventaire du « Rebot » au patrimoine culturel immatériel français, sur culturecommunication.gouv.fr
  2. Fiche d’inventaire du « Laxoa » au patrimoine culturel immatériel français, sur culturecommunication.gouv.fr