Leçons de niveau débutant

Introduction au christianisme/Fondements

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Fondements
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Introduction au christianisme
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Formes de christianisme
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au christianisme : Fondements
Introduction au christianisme/Fondements
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
La création de l'homme, détail du plafond de la chapelle Sixtine, réalisé par Michel-Ange entre 1508 et 1512

Les chrétiens tracent leurs origines à un juif nommé Jésus de Nazareth qui a vécu sous l'Empire romain au Ier siècle. Jésus a vécu, enseigné et prêché le royaume de Dieu. Bien qu'il n'ait pas laissé d'écrits, ses disciples ont écrit plusieurs évangiles, lettres et livres apocalyptiques qui nous sont parvenus jusqu'à aujourd'hui. Ceux-ci rapportent que Jésus est le fils de Dieu et qu'il est le Messie promis aux Juifs, c'est-à-dire le Christ, qui leur a été envoyé pour établir une nouvelle alliance, il y a de cela plus de 2 000 ans.

De plus, les chrétiens acceptent d'autres écritures provenant de la Bible hébraïque qui enseignent que Dieu a créé le monde et l'humanité dans sa bonté, mais que les premiers humains, Adam et Ève, ont désobéi à Dieu et qu'il les a puni avec la souffrance et la mort. Cependant, Dieu a montré sa grande miséricorde en choisissant Israël pour être son peuple élu et la lumière des nations. Il a partagé la loi divine avec Moïse et envoyé plusieurs prophètes. Les chrétiens interprètent ces prophéties comme étant l'annonce de la venue du Messie, Jésus.

Les lettres écrites par saint Paul et ses compagnons enseignent que la mort et la résurrection de Jésus accomplissent le plan de Dieu pour le salut éternel des hommes. Certains de ces compagnons ont, plus tard, écrit les évangiles qui proclament que Jésus est le co-créateur du monde, le fils d'une vierge nommée Marie et un prophète divin qui a fait des miracles. Ils rapportent que Jésus a demandé aux hommes de se repentir et de se tourner vers le royaume de Dieu qu'il représente. Ceci dit, la royauté que Jésus a revendiqué n'est pas politique, mais plutôt une royauté intérieure qui doit s'établir totalement à la fin des temps. Les plus grands commandements que Jésus a enseigné sont d'aimer Dieu avec tout son cœur et toute sa force ainsi que d'aimer son prochain comme soi-même.

Puisque Jésus réclamait être le fils de Dieu et de nature divine, il a été accusé de blasphème par les grands prêtres de son époque. C’est dans ce cadre qu'il fut la victime de tensions politiques et que le Christ fut mis à mort par crucifixion par les autorités romaines. Il fut déposé dans un tombeau et, trois jours plus tard, il ressuscita d'entre les morts. Pendant 40 jours, il se manifesta à nouveau à ses disciplines avant de monter aux cieux. On considère que l'Église chrétienne a été véritablement fondée 10 jours plus tard à la Pentecôte lorsque ses disciples reçurent le commandement de Jésus d'annoncer la Bonne Nouvelle qu'ils ont reçue jusque dans les fins fonds de la terre. C'est ainsi qu'ils entreprirent la propagation de la Bonne Nouvelle, c'est-à-dire que Christ, le Sauveur, est ressuscité pour le rachat du péché des hommes. Les apôtres diffusèrent la parole du Christ dans toute la Méditerranée et jusqu'en Inde et en Éthiopie. Des communautés croyant en Jésus-Christ commencèrent à se former au sein même du judaïsme ainsi qu'en dehors.

Avec le temps, le christianisme est devenu une religion clairement distincte du judaïsme, qui ne croit pas en la divinité de Jésus. À partir de la Méditerranée, le christianisme se propagea sur trois continents, l'Asie, l'Afrique et l'Europe. Au XVIe siècle, des mouvements pris dans des tensions politiques entraînèrent la Réforme protestante qui rejeta certains dogmes enseignés par l'Église et créa de nouvelles Églises chrétiennes qui ne sont pas en communion avec le pape, l'autorité spirituelle sur terre de l'Église catholique universelle. Pour certains, tels que Martin Luther, qui était alors un moine catholique, la Réforme était un moyen de revenir aux sources du christianisme et de faire circuler la Bible dans la langue des gens. Pour d'autres, la Réforme avait plutôt des objectifs politiques où les princes voulaient affirmé leur indépendance face à la papauté qui réclamait une théocratie universelle. La Réforme se traduisit donc par de nombreux conflits en Europe. En même temps, des missionnaires chrétiens propageait le christianisme dans tout le monde en accompagnant l'expansion européenne. C'est ainsi que le christianisme s'établit dans toutes les Amériques, dans l'ensemble de l'Asie, en Océanie et dans les îles du Pacifique. Le christianisme a pris plusieurs formes variées selon les cultures locales en comprenant des gens de toutes les classes et de toutes les origines.

La Bible enseigne que Jésus reviendra à la fin des temps pour le jugement final qui donnera le bonheur éternel aux croyants et la souffrance éternelle aux autres. Le livre de l'apocalypse mentionne des batailles finales ainsi que la création d'un nouveau paradis et d'une nouvelle terre.