Leçons de niveau débutant

Introduction au catholicisme/Prière

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Prière
Icône de la faculté
Chapitre no 15
Leçon : Introduction au catholicisme
Chap. préc. :Œuvres de miséricorde
Chap. suiv. :Catéchisme
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au catholicisme : Prière
Introduction au catholicisme/Prière
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Vidéo montrant une personne priant en église

La prière est avant tout un dialogue avec Dieu. Il existe différentes formes de prières : demande, intercession, action de grâce et louange. La prière est un moyen de renforcer, à la fois, l'Église et ses membres. Les sections ci-dessous présentent des prières populaires au sein de l'Église catholique.

Notre Père[modifier | modifier le wikicode]

La prière du Notre Père est la prière la plus répandue parmi les chrétiens. Tel que rapporté dans les Évangiles, elle a été enseignée par Jésus-Christ lui-même à ses apôtres. En effet, le texte de cette prière, avec quelques variantes, se trouves dans les Évangiles de Matthieu et de Luc. Elle est notamment prononcée durant chaque messe. Le texte de cette prière tel qu'il est enseigné par l'Église catholique est présenté ci-dessous.

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre nous du mal.
Amen.

Notez que le passage « et ne nous laisse pas entrer en tentation » a été modifié récemment. Avant cela, ce passage se lisait : « et ne nous soumet pas à la tentation ». C’est d'ailleurs cette forme qui encore utilisée durant les messes en français au Canada, tandis que les messes en France utilisent la nouvelle version depuis 2018.

Je vous salue Marie[modifier | modifier le wikicode]

Après le Notre Père, le Je vous salue Marie est la prière la plus répandue parmi les catholiques. Elle est utilisée notamment dans le rosaire (présenté ci-dessous). Son texte est présenté ci-dessous.

Je vous salue, Marie,
pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant, et à l'heure de notre mort.
Amen.

Gloire au Père[modifier | modifier le wikicode]

Le Gloire au Père est une autre prière très répandue parmi les catholiques. Elle est aussi utilisée dans le rosaire (présenté ci-dessous). Il en existe deux versions utilisées au sein de l'Église catholique. Au sein de l'Église latine, la tradition veut qu'on l'on incline vers le sol la tête en révérence lorsque l'on commence à réciter cette prière, tandis que, au sein des Églises catholiques orientales, on fait plutôt le signe de la croix lorsque « le Père, le Fils et le Saint-Esprit » sont mentionnés. Les textes de ces deux versions sont présenté ci-dessous.

Gloire au Père,
et au Fils,
et au Saint-Esprit.
Comme il était au commencement,
maintenant et toujours,
pour les siècles des siècles.
Amen.
Gloire au Père,
et au Fils,
et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est,
qui était, et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen.

Gloire à Dieu[modifier | modifier le wikicode]

Le Gloire à Dieu est une prière qui est récitée ou chantée durant les messes, à l'exception des messes durant le Carême avant Pâques. Il existe de nombreuses versions de cette prière lorsqu'elle est chantée. Le texte présenté ci-dessous est la version traditionnelle utilisée le plus souvent.

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux,
et paix sur la terre aux hommes qu'il aime.
Nous te louons, nous te bénissons,
nous t'adorons,
nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire.
Seigneur Dieu, Roi du Ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu,
le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde,
prends pitié de nous.
Toi qui enlèves le péché du monde,
reçois notre prière.
Toi qui est assis à la droite du Père,
prends pitié de nous.
Car toi seul es saint,
Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut,
Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
dans la gloire de Dieu le Père.
Amen.

Acte de contrition[modifier | modifier le wikicode]

L'Acte de contrition est la prière qui est traditionnellement utilisée lors du sacrement de pénitence et de réconciliation pour demander pardon pour ses péchés. Il en existe plusieurs versions qui utilisent des synonymes.

Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé,
parce que vous êtes infiniment bon,
infiniment aimable et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution, avec le secours
de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser
et de faire pénitence.

Je confesse à Dieu[modifier | modifier le wikicode]

Je confesse à Dieu, ou le confiteor, est une prière pour reconnaître ses péchés et demander pardon. Elle est traditionnellement récitée au début de la messe, mais, de nos jours, elle est souvent omise.

Je confesse à Dieu tout-puissant,
je reconnais devant mes frères
que j'ai péché en pensée, en parole,
par action et par omission.
Oui, j'ai vraiment péché.
C’est pourquoi je supplie
la bienheureuse Vierge Marie,
les anges et tous les saints,
et vous aussi mes frères et sœurs,
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

Chemin de Croix[modifier | modifier le wikicode]

Les 14 stations du Chemin de Croix dans l'église Notre-Dame-des-Champs d'Avranches en France

Le Chemin de Croix est une prière particulière qui consiste en une méditation accompagnée de prières ayant pour sujets les 14 étapes que Jésus a traversé au cours de sa Passion. Les quatorze étapes sont appelées « stations » qui sont présentées dans le tableau ci-dessous dans la forme traditionnelle issue de la tradition orale et la forme suivant les Écriture instaurée, en 1991, par le pape saint Jean-Paul II. En effet, dans un soucis de vérité, le pape a retiré cinq stations qui n'avait pas de référence biblique pour les remplacer par d'autres qui en ont. Le Chemin de Croix est particulièrement utilisé durant le Carême en préparation pour Pâques.

# Forme traditionnelle Forme de saint Jean-Paul II
1 Jésus est condamné à être crucifié Jésus au jardin de Gethsémani
2 Jésus est chargé de sa croix Jésus trahi par Judas et arrêté
3 Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix Jésus condamné par le Sanhédrin
4 Jésus rencontre sa mère Jésus renié par Pierre
5 Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix Jésus jugé par Pilate
6 Sainte Véronique essuie le visage de Jésus Jésus est couronné d'épines
7 Jésus tombe pour la deuxième fois Jésus prend sa croix
8 Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix
9 Jésus tombe pour la troisième fois Jésus rencontre les femmes de Jérusalem
10 Jésus est dépouillé de ses vêtements et abreuvé de fiel Jésus est cloué sur la croix
11 Jésus est cloué sur la croix Jésus promet son royaume au bon larron
12 Jésus meurt sur la croix Jésus confie sa mère à Jean
12 Jésus est détaché de la croix et son corps est remis à sa mère Jésus meurt sur la croix
13 Le corps de Jésus est mis au tombeau Jésus est mis au tombeau

Rosaire[modifier | modifier le wikicode]

Un chapelet catholique

Le rosaire, communément appelé le chapelet, est une forme de prière très répandue au sein de l'Église catholique. Il consiste à méditer les mystères de la vie de Jésus et sa mère, la Vierge Marie. Cette méditation s'accompagne d'un « égrènement » d'un chapelet. Le chapelet est un objet composé d'un cordon sur lequel il y a cinq dizaines de grains, souvent des perles.

Le rosaire originel comportait trois chapelets composés chacun de cinq dizaines de grains. Le pape saint Jean-Paul II a ajouté un quatrième chapelet, portant le total à vingt dizaines pour le rosaire complet. Ceci dit, généralement, les catholiques ne méditent qu'un chapelet du rosaire à la fois. Les chapelets correspondent chacun à une catégorie comprenant cinq mystères. Ainsi, en priant le rosaire, on médite chacun des mystères sur une dizaine du chapelet. Chaque jour de la semaine est associé à un groupe de mystères en particulier et les catholiques méditent habituellement les mystères du jour durant lequel ils prient le rosaire. Les mystères ajoutés par le pape saint Jean-Paul II sont les mystères lumineux qui ont été ajoutés durant l'année du Rosaire s'étalant d'octobre 2002 à octobre 2003.

Les mystères du rosaire sont :

  • les mystères joyeux (jeudi et samedi) : l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Présentation de Jésus au Temple et le Recouvrement de Jésus lors d'un pèlerinage à Jérusalem
  • les mystères douloureux (mardi et vendredi) : l'agonie de Jésus, la Flagellation, le Couronnement d'épines, le Portement de la Croix et la Crucifixion
  • les mystères glorieux (mercredi et dimanche) : la Résurrection, l'Ascension, la Pentecôte, l'Assomption et le Couronnement de Marie
  • les mystère lumineux (lundi) : le Baptême du Christ, les Noces de Cana, la proclamation du Royaume, la Transfiguration et l'institution de l'Eucharistie

Neuvaines[modifier | modifier le wikicode]

Les neuvaines sont des périodes de neuf jours précédant, le plus souvent, des fêtes de la Vierge Marie ou des saints. Durant les neuvaines, les catholiques prient pour obtenir une grâce particulière.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

  1. Combien y a-t-il de types de prières ?
  2. Quelle est la prière la plus répandue parmi les chrétiens ?
  3. Quelle prière est habituellement utilisée pour demander pardon pour ses péchés lors du sacrement de pénitence et de réconciliation ?
  4. Combien y a--t-il de stations dans le Chemin de Croix ?
  5. Combien y a-t-il de dizaines dans un chapelet ?
  6. Combien de groupes de mystères y a-t-il dans le rosaire ?
  7. Quels sont les mystères ajoutés au rosaire par le pape saint Jean-Paul II ?
  8. Combien de jours y a-t-il dans une neuvaine ?