Leçons de niveau débutant

Introduction au catholicisme/Onction des malades

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Onction des malades
Icône de la faculté
Chapitre no 9
Leçon : Introduction au catholicisme
Chap. préc. :Réconciliation
Chap. suiv. :Mariage
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au catholicisme : Onction des malades
Introduction au catholicisme/Onction des malades
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
L'extrême-onction par Pietro Antonio Novelli, 1779

L'onction des malades est le sacrement par lequel celui qui souffre est confié à la compassion du Christ. L'onction est faite avec une huile bénite et est célébrée par un prêtre. Il est parfois appelé « sacrement des malades ».

Origines[modifier | modifier le wikicode]

Le principal fondement biblique pour ce sacrement se trouve dans l'épître de Jacques : « Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur ; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné. » (Jacques, chapitre 5, verset 14). Il est évident que cette prescription de l'apôtre Jacques se situe dans le prolongement de l'action de Jésus lui-même. En effet, tel que rapporté avec insistance dans les Évangiles, Jésus effectuait des guérisons ; par exemple, dans l'Évangile selon Marc : « Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d'huile beaucoup de malades et les guérissaient. » (Marc, chapitre 6, verset 13).

Les plus anciennes attestations de ce sacrement datent du IVe siècle. Le rituel de l'onction était employé principalement en vue de la guérison du corps. Cette onction prit la forme du dernier sacrement des mourants, et non seulement des malades. On l'appelle alors « extrême onction ».

Le IIe concile œcuménique du Vatican, ou Vatican II a affirmé, dans la constitution apostolique Sacram unctionem infirmorum, en 1972, pour le rite de l'onction : « Par cette onction sainte, que le Seigneur, en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l'Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu'il vous sauve et vous relève. » L'onction n'est donc plus réservée aux malades en danger de mort, mais un sacrement pour tous les malades graves.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

  1. Vrai ou faux : le sacrement de l'onction des malades a un fondement dans la Bible ?
  2. Avec quoi une personne malade est-elle ointe lors de l'onction des malades ?
  3. À qui s'adressent l'onction des malades ?