Leçons de niveau débutant

Introduction au catholicisme/Eucharistie

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Eucharistie
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Introduction au catholicisme
Chap. préc. :Baptême
Chap. suiv. :Confirmation
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au catholicisme : Eucharistie
Introduction au catholicisme/Eucharistie
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Le pape Benoît XVI présentant le Corps du Christ durant une messe
L'exposition du saint Sacrement en la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

L'Eucharisite occupe une place centrale dans la foi chrétienne. Celle-ci possède plusieurs dimensions : action de grâce et louange adressées à Dieu le Père, actualisation de la Passion, de la mort et de la résurrection de Jésus de Nazareth qui se donne en sacrifice pour le salut des hommes, célébration de la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie, ressuscité et vivant, par la puissance du Saint-Esprit et partage des éléments eucharistiques, c'est-à-dire le pain et le vin, qui deviennent réellement le corps et le sang du Christ, offert en sacrifice sur la croix et ressuscité. Pour les catholiques, l'Eucharistie est, en outre, une véritable actualisation, non sanglante, de l'unique sacrifice du Christ en vue du salut, par le ministère du prêtre, configuré au Christ. Elle est célébrée au cours de la messe et constitue le point culminant de la liturgie.

Origines[modifier | modifier le wikicode]

Le dernier repas de Jésus, ou la Cène

L'Eucharistie a été instaurée par Jésus-Christ lors de la Cène, c'est-à-dire le dernier repas de Jésus, tel que rapporté dans le Nouveau Testament, la veille de sa Passion, c'est-à-dire l'ensemble des événements qui ont précédé et accompagné sa mort sur la croix, lorsque le Christ donna le pain et le vin à ses disciples en disant : « Ceci est mon Corps qui va être donné pour vous » et « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon Sang, qui va être versé pour vous » (Luc, chapitre 22, versets 19 à 20). Selon le Catéchisme de l'Église catholique, dans l'Eucharisite, le Christ donne ce corps même qu'il a livré pour les hommes sur la croix, le sang même qu'il a « répandu pour une multitude en rémission des péchés » (Matthieu, chapitre 26, verset 28).

Le dernier repas de Jésus, appelé la Cène, est mentionné dans les Évangiles synoptiques, c'est-à-dire celles selon Matthieu, Marc et Luc. Il est également présent dans le Premier épître aux Corinthiens. C’est pendant ce repas que Jésus institue l'Eucharistie. En prenant du pain, il dit : « Ceci est mon corps. » Puis, en prenant la coupe, il dit : « Ceci est la coupe de mon sang. » Il demande à ses disciples de faire cela en sa mémoire. Ainsi, selon la tradition chrétienne, l'Eucharistie fut instituée par Jésus-Christ lui-même le soir du Jeudi saint au cours d'un repas qui, selon les Évangiles synoptiques, était un repas pascal. La fraction du pain devint une pratique régulière au sein de l'Église primitive dès le début du Ier siècle. Les paroles que Jésus-Christ prononça durant l'institution de l'Eucharistie sont reprises dans le récit de l'Institution, c'est-à-dire le texte liturgique qui est prononcé par le prêtre durant la messe lors de la consécration du pain et du vin.

La messe[modifier | modifier le wikicode]

La fraction du pain par lequel le prêtre rompt l'hostie pour le partage du Corps du Christ

Pour les catholiques, le caractère propre de la messe réside dans l'actualisation du sacrifice du Christ accomplie par un prêtre. C'est par la messe que l'Église répond à l'ordre du Christ : « faites ceci en mémoire de moi. » Ainsi, l'Église rend manifestement présente dans le monde la présence éternelle de ce sacrifice. C'est durant la messe que les prêtres administrent le sacrement de l'Eucharistie, c'est-à-dire la communion, au cours duquel les `fidèles sont conviés à partager le corps et le sang du Christ sous la forme de pain et de vin. En fait, il ne peut pas y avoir de messe sans communion puisque le prêtre communie nécessairement, mais la communion des fidèles n'est pas obligatoire. Inversement, la communion est possible en dehors de la messe, par exemple, pour les malades, mais les espèces, c'est-à-dire le pain et le vin, sont nécessairement consacrées au cours d'une messe.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

  1. Qui a instauré l'Eucharistie ?
  2. Comment se nomme le repas au cours duquel l'Eucharistie a été instauré ?
  3. Durant quelle célébration les prêtres administrent-ils la sacrement de l'Eucharistie ?
  4. Comment se nomme le moment où les fidèles catholiques participent à l'Eucharistie ?