Leçons de niveau 14

Introduction à la thermodynamique/Système thermodynamique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Système thermodynamique
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Introduction à la thermodynamique
Chap. préc. :Qu'est-ce que la thermodynamique ?
Chap. suiv. :Paramètres, variables
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à la thermodynamique : Système thermodynamique
Introduction à la thermodynamique/Système thermodynamique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La thermodynamique est la théorie qui se propose de décrire les systèmes macroscopiques. On parle de système macroscopique lorsque celui-ci est constitué d'un grand nombre d'entités (typiquement de l'ordre d'une mole). Deux approches peuvent être distinguées pour l'étude d'un tel système :

  • la thermodynamique statistique, qui découle d'une description microscopique de la matière et consiste à établir de façon statistique le comportement macroscopique d'un système de particules.
  • la thermodynamique classique, qui découle de l'observation macroscopique du système et consiste à décrire par le biais de certaines variables (T, p, N,..) son état thermodynamique.

Historiquement l'approche classique précède l'approche statistique. Cette dernière, soutenue par les physiciens et chimistes partisans de la théorie atomique, n'a été formalisée qu'à la fin du XIXe siècle. Elle n'est cependant pas nécessaire pour l'étude des machines thermiques. On peut considérer qu'elle englobe la thermodynamique classique qui elle se cantonne à une description continue de la matière.

Les systèmes thermodynamiques[modifier | modifier le wikicode]




  • L'échange d'énergie avec l'extérieur peut par exemple se faire sous forme de travail des forces de pression ou sous forme de chaleur.
  • Un système fermé n’est pas forcément fermé par une paroi matérielle. Il suffit que la matière ne quitte ni ne pénètre dans le système.



En réalité, aucun système réel n'est totalement isolé, en dehors de l'Univers pris dans son ensemble (par définition il ne peut échanger quoi que ce soit avec un autre système puisqu'il est déjà l'union de tous les systèmes). Mais une bouteille thermos (un vase Dewar clos) est souvent considéré comme isolé avec une bonne approximation.

Les parois[modifier | modifier le wikicode]

Les parois modélisent l'interface entre deux systèmes mis en contact l'un avec l'autre. Ici, on ne s'intéressera qu'à l'étude des systèmes fermés donc aux parois interdisant l'échange de matière.

On en distingue deux sortes :



Le transfert de travail mécanique est représenté par le déplacement d'une paroi.