Leçons de niveau 17

Introduction à la mécanique analytique/Introduction - Rappels de mécanique newtonienne

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction - Rappels de mécanique newtonienne
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Introduction à la mécanique analytique
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Le formalisme lagrangien
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à la mécanique analytique : Introduction - Rappels de mécanique newtonienne
Introduction à la mécanique analytique/Introduction - Rappels de mécanique newtonienne
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La mécanique newtonienne s'est développée autour d'hypothèses concernant la nature et les propriétés de l'espace et du temps, ainsi que sur la base de concepts à la fois cinématique et dynamique qu’il convient de rappeler succinctement.

Le cadre spatio-temporel de la mécanique classique[modifier | modifier le wikicode]

L'expérience montre que le mouvement a un caractère essentiellement relatif. En d'autres termes, on ne peut pas dire qu'un corps est "en mouvement" (ou « au repos ») sans préciser par rapport à « quoi ». De façon plus construite, pour décrire un mouvement il est nécessaire de préciser tout d’abord le référentiel d'étude, c'est-à-dire un solide par hypothèse "fixe" et indéformable, auquel on associe un repère de temps ainsi qu'un repère d'espace.

En mécanique classique, le temps est considéré comme absolu: autrement dit il y a invariance de la durée par changement de référentiel. Tout au plus peut-il y avoir une différence d'origine des dates d'un référentiel à l'autre.

En ce qui concerne l'espace, celui-ci est supposé euclidien, homogène et isotrope.