Leçons de niveau débutant

Introduction à l'écriture chinoise/Calligraphie chinoise

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Note : si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Début de la boite de navigation du chapitre
Calligraphie chinoise
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Introduction à l'écriture chinoise
Chap. préc. :Généralités sur les caractères chinois
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l'écriture chinoise : Calligraphie chinoise
Introduction à l'écriture chinoise/Calligraphie chinoise
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La calligraphie extrême-orientale désigne l'ensemble des arts de la calligraphie des caractères chinois han. En chinois : shūfǎ ( 书法 ) littéralement : « méthode + art d'écrire » .

Pavillon des orchidées
de Wang Xizhi (vers 307-365)


Le papier, l'encre noire, le pinceau calligraphique et la pierre à encre sont les instruments essentiels pour la pratique de la calligraphie chinoise.

Calligraphie chinoise
Calligraphie d'un duilian ( paire de lignes poétiques )

Les styles[modifier | modifier le wikicode]

écriture des clercs
Style des scribes.
Style régulier
Début du Dao De Jing ( 道 德 經 ) en Calligraphie régulière (caractères simplifiés).
Poème de He Zhizhang, « Journal fortuit d'un retour au village natal ».
Style courant
Style courant : 風 fēng, 萬 wàn et 里 .
Début du Dao De Jing (道 德 經) en Courant (行书 semi cursif).
Début du Dao De Jing (道 德 經) en Cursif (草书).
Style d'herbe ( Écriture cursive chinoise )

Le style d'herbe est aussi nommée cursive ou écriture folle.

Calligraphie d'Iris Yǎwén Hsú (徐雅雯)
KASUJIKISHI Cutting MinamotoShitago.jpeg


Quelques calligraphes célèbres[modifier | modifier le wikicode]

Wang Xizhi (4e siècle)[modifier | modifier le wikicode]

Wang Xizhi 王羲之 (321-379 ou 303-361) était un calligraphe qui s'est éloigné des canons officiels en vigueur pour pratiquer une forme personnelle et libre, la calligraphie cursive. Wang Xizhi est l'auteur d'une célèbre Préface au recueil du pavillon des Orchidées, écrite à l'issue de la réunion de quarante et un lettrés au pavillon des Orchidées en 353.

Ní zàn (1301—1374)[modifier | modifier le wikicode]

Ní zàn (chinois simplifié : 倪瓒 ; chinois traditionnel : 倪瓚 ) est un artiste peintre de shanshui, calligraphe et poète de la dynastie Yuan , né en 1301 à Wuxi (province du Jiangsu) et mort en 1374.

Zhào Mèngfǔ (1254-1322)[modifier | modifier le wikicode]

Zhào Mèngfǔ ou Chao Meng-fu, ( 趙孟頫 ) était un érudit chinois, peintre et calligraphe, durant la dynastie Yuan. C'est une figure majeure de l'art chinois.

Zhào Mèngfǔ, Mouton et chèvre

Qi Gong (1912-2005)[modifier | modifier le wikicode]

Qi Gong 启功 ou 啟功, est un descendant de la 10e génération de l'empereur Yongzheng (empereur mandchou de la Chine impériale sous la dynastie Qing).

C'est un calligraphe, peintre et expert en art chinois. Il a été professeur à l’Université normale de Pékin, conseiller au Musée du Palais de Pékin et président de l'Association des calligraphes de Chine.

  • prononciation du nom =
Q en API = [tɕʰ]
i en API = [i] sauf quand il est précédé par "c", "ch", "r", "s", "sh", "z" or "zh" où il se prononce alors [ɻ̩], [ɹ̩]
G en API = [k]
ong en API = [ʊŋ]

Donc pour un francophone, la prononciation approximative serait à peu près : « Tchi Kong »

  • Il y a un film Qigong le calligraphe, des réalisateurs Ding Yinnan et Ding Zhen (2015) sur sa vie.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

initiation:
  • Lucien X. Polastron, Calligraphie chinoise en trois styles, Paris, Dessain et Tolra, (2004), 63 p. (ISBN 2047200881) 
pour aller plus loin:
  • Jean François Billeter, Essai sur l'art chinois de l'écriture et ses fondements, Paris, Allia, (2010), 413 p. (ISBN 978-2-84485-331-8) .
  • Emanuele Banfi et Marie-Dominique Popelard, Peindre les idées, Sur la calligraphie chinoise , coll. Perspectives critiques, PUF (2007)
  • Fabienne Verdier, L'Unique Trait de pinceau. Calligraphie, peinture et pensée chinoise, Paris, Albin Michel, (2001), 290 p. (ISBN 2226119582) 
voir aussi: