Leçons de niveau 2

Espéranto/Grammaire/Mémo

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Mémo grammatical
Icône de la faculté
Chapitre no 15
Leçon : Grammaire
Chap. préc. :Phrases
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grammaire : Mémo grammatical
Espéranto/Grammaire/Mémo
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Ce mémo sert aux apprentis pour faire le moins d'erreurs possibles. Il traite de ce qui pourrait être mal écrit.

Accusatif[modifier | modifier le wikicode]

Pour résumer la leçon sur l'accusatif, voici où le mettre et où ne pas le mettre :

  • Mi manĝas pomon. (Je mange une pomme.)
  • Mi estas malsatan. (J’ai faim.)
  • Mi manĝas kun mian edzinon. (Je mange avec ma femme.)
  • Mi iĝis frenezan. (J'étais devenu agité.)
  • Tero orbitas ĉirkaŭ Sunon. (La Terre tourne/est en orbite autour du Soleil.)

Truc : L'accusatif se met dans les salutations et dans un complément d'objet direct.

Brûler[modifier | modifier le wikicode]

Dans un sens intransitif, brûler se traduit par bruli. Dans un sens transitif, on emploie bruligi.

Ce que[modifier | modifier le wikicode]

ce que se traduit par tio kion

Ce qui[modifier | modifier le wikicode]

ce qui se traduit par tio kio

De[modifier | modifier le wikicode]

En espéranto, le de français doit être rendu différemment selon son rôle dans la phrase :

  • (indicateur de quantité) da
  • (indicateur de provenance, d’origine, de possession) de
  • (marque d’un ablatif, indicateur de provenance) el
  • (au sujet de, de, en) pri
  • (marque de direction) al

Pour[modifier | modifier le wikicode]

Le mot por n’est pas utilisé tout le temps. Il faudra traduire la phrase Je le remercie pour son courage. comme ceci : Mi dankas lin pro lia kuraĝo.

Que[modifier | modifier le wikicode]

En espéranto, le que français doit être rendu différemment selon son rôle dans la phrase :

  • (adverbe exclamatif) kiel ; kiom [1]
  • (conjonction de subordination) ke
  • (conjonction de comparaison) ol
  • (pronom interrogatif) kio
  • (pronom relatif) kiu

Sa, son[modifier | modifier le wikicode]

Dans la phrase Pierre mange avec son ami. (Petro manĝas kun sia/ĝia/lia/ŝia amiko.) :

  • Si nous parlons de son propre ami (à Pierre) : sia
  • Si nous parlons de l'ami d'un autre : ĝia (objet), lia (masculin) ou ŝia (féminin)

Si[modifier | modifier le wikicode]

En espéranto, le si français doit être rendu différemment selon son rôle dans la phrase :

  • (conjonction introduisant une condition ou une supposition) se
  • (conjonction de question indirecte) ĉu

Syntaxe de phrase[modifier | modifier le wikicode]

Voici certaines règles et tendances bien établies concernant l’ordre des mots :

  • L'article défini se place au début du groupe nominal.
  • L'adjectif précède généralement le substantif.
  • Les prépositions se placent au début du groupe prépositionnel.
  • Les adverbes précèdent généralement l’expression qu’ils modifient.
  • Les conjonctions précèdent la proposition qu’elles introduisent.

Tel que[modifier | modifier le wikicode]

Selon le sens, tel que se rend par tia kia ou tia ke [2].

Voler[modifier | modifier le wikicode]

Dans le sens de « se mouvoir dans les airs », on emploie flugi ; dans celui de « s'approprier le bien d'autrui », on emploie ŝteli.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Kiel s'emploie pour traduire une phrase exclamative du type « Qu'il est bon ! » ; kiom s'emploie pour traduire une phrase exclamative du type « Que d'hommes ! »
  2. Tia kia s'emploie pour traduire une phrase du type « Qu’il vienne tel qu’il est. » ; tia ke s'emploie pour traduire une phrase du type « Mon épouvante fut telle que je ne pus prononcer un seul mot. »