Leçons de niveau 14

Diaporamas/Règles d’utilisation

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Règles d’utilisation
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Diaporamas
Chap. préc. :L’importance de l’orateur et la maîtrise de sa présentation orale
Chap. suiv. :Moyens de substitution
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Diaporamas : Règles d’utilisation
Diaporamas/Règles d’utilisation
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Les principes fondamentaux[modifier | modifier le wikicode]

Pour optimiser la présentation du diaporama, il existe des préconisations à respecter.

L'objectif est d'insérer un minimum de texte. Pour que le diaporama reste un support visuel, chaque slide (diapositive) doit comporter au maximum 30 mots soit trois à quatre phrases. Le message doit être clair, simple et lisible.

Guy Kawasaki

Guy Kawasaki préconise dans son ouvrage L’art de se lancer, la règle des « 10/20/30 » :

  • 10 pour le nombre de diapos de façon à rester concis.
  • 20 pour les 20 minutes que doit durer une présentation, sinon l’intérêt de l’auditoire faiblit.
  • 30 pour le corps de la police à utiliser dans une diapo.

Le maximum de temps de projection d’une diapositive est en général de 2 ou 3 minutes (quelques exceptions existent => diapositive de cours, schéma complexe, cartographie riche, ...). Si une notion supplémentaire importante doit être présentée, la rapporter dans la diapositive suivante en faisant le lien entre la précédente et la suivante.

Si au préalable la présentation est évaluée à plus de 20 minutes alors il faudra prévoir des enchainements dynamiques: intégrer des diapositives sur lesquelles on reste 45 secondes ou une diapositive avec une vidéo, des anecdotes ou des citations pour garder un public concentré.

Les principes fondamentaux et généralités d’une bonne présentation à retenir sont les suivants:

  • Capter l’attention en 90 secondes
  • Montrer et traduire les idées et concepts
  • Transmettre clairement les messages
  • Aider le public à se repérer
  • Le diaporama est un support d’accompagnement

Il faut donc veiller à :

  • Considérer le support multimédia comme un accompagnant du discours
  • Travailler l’accroche du public
  • Synthétiser au maximum le contenu du support
  • Opter pour une simplicité graphique et textuelle dans chaque diapositive
  • Traduire visuellement les idées et les concepts clés
  • Composer des phrases simples et courtes

La réflexion sur le design et la composition graphique que l’on souhaite appliquer à la présentation intervient au début et non à la fin. Elle dépend des idées à véhiculer, à organiser à clarifier :

  • Disposition : contraste, sens de la lecture, hiérarchie, position
  • Éléments visuels : fond, couleur, texte, image

Par ailleurs, il est recommandé de laisser 50% de la diapositive vierge (la nature humaine n'a pas toujours horreur du vide) : cela permet de mettre en relief davantage les informations et images affichées.

Pour choisir la couleur à utiliser dans la diapositive ou des éléments, il faut prendre en compte la charte graphique ou les couleurs du logo de l’entreprise.

Il est fortement recommandé:

  • De ne pas utiliser plus de 2 polices différentes.
  • Homogénéiser la taille de police d'une diapositive à l'autre, sauf pour différencier volontairement un message par rapport à un autre.


Astuce : Si l’on réduit l’écran à 66% et que texte et image restent visibles alors le message projeté sera compréhensible par l’auditoire. Astuce : Se positionner à 2 mètres de son écran d'ordinateur, si texte et image restent lisibles alors le message projeté sera compréhensible par l’auditoire.

L’image a une triple fonction, c’est pour cela qu’il faut faire attention à la netteté et la clarté de l’image :

  • Illustrer efficacement le propos
  • Favoriser la mémorisation du message
  • Libérer l’orateur de son écran

Choix des stylistiques des visuels[modifier | modifier le wikicode]

Il est important de ne pas mixer différents types de familles ou familles de visuels pour éviter de brouiller les propos. Dans la présentation du diaporama, on relève 3 types de visuels : les photos, les réalistes et les illustrations. L'utilisation des images peut être utilisée de façon opportune en remplacement d'un texte. En effet, un message passé à l'aide d'une image est mieux retenu à hauteur de 60%.

Orientation de l’image par rapport au texte :


Orienter l’image en direction du message écrit[modifier | modifier le wikicode]

La règle des tiers : pour construire la diapositive, divisez là en 9 cases (dans PowerPoint 2007: fonction quadrillage dans l’onglet affichage , positionnez les éléments (visuel + texte)et ajuster selon les proportions qui s’affichent).

Si vous souhaitez que l’image prime sur le texte alors prenez les 2/3 de la diapositive et inversement.

Si le but est d'appuyer sur un terme particulier, de le renforcer: agrandissez la taille, graissez ou mettez-le en italique.


Choix de la typographie, quelle police choisir[modifier | modifier le wikicode]

Ne pas choisir des écritures avec sérif (c'est-à-dire des écritures avec des empattements) cela pourrait brouiller la présentation : de type book antiqua, courrier new, times new roman, hoefler text, garamond pour un corps de texte.

Mais plutôt : arial , calibri, gill sans mt, tahoma, verdana


Bonne utilisation des couleurs[modifier | modifier le wikicode]

Pour optimiser l’utilisation des couleurs, voici quelques principes qui peuvent vous orientez:


  • Le Jeu Monochrome: une couleur unique avec déclinaison de tons de cette couleur


Le Jeu Monochrome


  • Les Complémentaires : deux couleurs qui se trouvent l’une en face de l’autre sur la roue. Elles s’accentuent mutuellement et rendent les contrastes plus importants.


Les Complémentaires



  • Le Jeu Analogue : trois couleurs qui sont voisines sur la roue.


Le Jeu Analogue



  • Les Complémentaires Doublées : une couleur avec deux couleurs qui avoisinent sa complémentaire.


Les Complémentaires Doublées



  • Les Triades : trois couleurs dotées d’un rapport triangulaire équilibré.


Les Triades



  • Les Complémentaires Redoublées : les deux couleurs qui avoisinent une couleur initiale, plus leur complémentarité.


Les Complémentaires Redoublées