exemple de texte

Créole réunionnais/Grammaire/Phonétique/Introduction

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Phonétique du Créole réunionnais
Retour auSommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Phonétique : Introduction
Créole réunionnais/Grammaire/Phonétique/Introduction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le créole réunionnais puise (de plus en plus) de mots issus du français. Il existe des règles de transformation simple permettant de transformer un mot français en un mot réunionnais.

La phonétique[modifier | modifier le wikicode]

Les voyelles[modifier | modifier le wikicode]

  • a
  • i: le son [u] des mots français (comme dans rue) est bien souvent transformé en i
  • o
  • è/é: le son [eu] des mots français (comme dans feu) est bien souvent transformé en é
  • ou

À l'instar du français, le créole réunionnais compte des voyelles nasales. Leur transcription suit la graphie française de façon simplifiée ainsi:

  • on: comme dans chanson
  • an: comme dans danse, champs
  • in: comme dans lapin, main

Les consonnes[modifier | modifier le wikicode]

Les consonnes sont les mêmes que dans la langue française.

  • Le k est préféré pour transcrire la lettre c française. Ainsi akoz (pourquoi, de à cause), taksi (taxi), konbyin (combien)
  • Le s n'est jamais prononcé comme un z français.
  • Le j se prononce entre le j et le z français, ou comme un j un peu zozoté. Il sera même parfois transcrit z.

Introduction d'un mot français dans le vocabulaire créole[modifier | modifier le wikicode]