Leçons de niveau 15

Construction d'une route/Impacts environnementaux

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Impacts environnementaux
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Construction d'une route
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Planifier l'emplacement de la route
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Construction d'une route : Impacts environnementaux
Construction d'une route/Impacts environnementaux
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Impacts environnementaux[modifier | modifier le wikicode]

L'érosion[modifier | modifier le wikicode]

L'érosion survient lorsque des particules du matériel composant le sol se détachent sous la force de la gravité, de la glace, de l'eau, du vent ou de tout autres évènements naturels ou humains. C'est un facteur important dans la construction routière puisque la mise en place d'une nouvelle route peut accélérer le rythme naturel d'érosion d'un sol surtout en altérant un cours d'eau.

Un des effets possibles de cette accélération de l'érosion est sur l'habitat des poissons. En effet, s'il y a davantage d'érosion, il y a plus de sédiments en suspension dans l'eau ce qui peut provoquer des troubles dans le processus naturel de migration des poissons. De plus, la quantité de nourriture des poissons peut se voir réduite tout comme les zones de végétation qui procure des abris aux petits poissons. Les dépôts de sédiments peuvent détruire les zones creuses où les poissons pouvaient se reposer. D'ailleurs, au Canada, la Loi sur les pêches proscrit tout travaux qui pourraient altérer, déranger ou détruire l'habitat des poissons.

Un autre effet négatif de l’augmentation de l'érosion dans un cours d'eau est la diminution de la qualité de l'eau. En effet, la qualité de l'eau est réduite lorsque la végétation sur les berges est détruite et que le cours d'eau s'élargit.

De plus, l'érosion affecte les terrains environnants le cours d'eau et peut être dommageable pour les bâtiments situés près du cours d'eau.

La sédimentation[modifier | modifier le wikicode]

La sédimentation est le dépôt de particules fines comme le sable, le silt ou l'argile qui a été érodé à partir d'un sol exposé et transporté par l'eau. La sédimentation est divisée en deux catégories selon la manière dont les particules sont transportées par l'eau : les sédiments en suspension et les sédiments du lit du cours d'eau. Dans le premier cas, les particules sont en suspension dans l'eau. La suspension est dépendante de la grosseur des particules. Dans le second cas, les particules sont charriées sur le lit de la rivière en glissant, en roulant ou en rebondissant. Ce cas survient lorsque les particules sont trop grosses pour être en suspension ou que la vitesse de l'eau est trop faible.

C'est un phénomène naturel qui est une conséquence de l'érosion qui peut être accélérée par le processus de construction d'une route. La sédimentation peut avoir des répercussions sérieuses sur un cours d'eau. Elle peut entraîner la suffocation des poissons par le colmatage de leurs branchies. Les œufs de poissons peuvent aussi suffoquer si les sédiments remplissent les interstices dans le gravier. S'il y a trop de particules en suspension, les poissons ont de la difficulté à voir et donc à se nourrir. Les populations d'êtres invertébrés aquatiques qui servent de nourriture aux poissons peuvent être réduites s'il y a trop de sédimentation. De plus, la sédimentation augmente la température de l'eau et réduit son niveau d'oxygène puisque sa profondeur est réduite après le dépôt des sédiments. La clarté de l'eau est réduite par les particules en suspension et la turbidité est augmentée. La sédimentation affecte également l'eau potable.

La fragmentation du paysage et des écosystèmes[modifier | modifier le wikicode]

Dans un habitat naturel, une route constitue une fragmentation nouvelle, c'est-à-dire une barrière au sein du territoire.

La pollution atmosphérique[modifier | modifier le wikicode]

Le moyen de locomotion le plus fréquemment utilisé sur une route est aujourd’hui la voiture à essence. Il s'ensuit une augmentation des émissions de polluants atmosphériques au voisinage de la route, en particulier dans le cas de ralentissements nombreux. Dans le cas particulier d'une autoroute, l’existence des stations de péages engendre une accumulation massive de pollution atmosphérique pouvant être dommageable à la santé du personnel et des populations vivant au voisinage.