Leçons de niveau 14

Classification des minéraux/Éléments natifs

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Éléments natifs
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Classification des minéraux
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Sulfures
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Classification des minéraux : Éléments natifs
Classification des minéraux/Éléments natifs
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La minéralogie classe les minéraux en neuf classes distinctes, en fonction de leur composition chimique. Éléments natifs Les éléments natifs sont des minéraux formés d’un seul élément chimique, sans aucune association avec d’autres éléments. La plupart de ces éléments purs sont rares ; ils sont donc peu nombreux (de l’ordre de 80 espèces). On distingue les éléments natifs avec un fort éclat métallique et une forte densité (or, argent, cuivre, platine, fer, mercure, plomb), les semi-métaux dont l’éclat est variable et qui se caractérisent par une forte densité (antimoine, arsenic, bismuth, tellure), et les non-métaux qui sont peu denses et fragiles (soufre, carbone). Sulfures et sulfosels Les sulfures et les sulfosels sont des minéraux composés de métaux combinés avec l’élément soufre. Cette classe comprend environ 350 espèces. Les sulfures se forment lorsque le soufre se lie à des métaux ; ce groupe regroupe les antimoniures, les arséniures et les tellures. Les sulfosels sont des minéraux composés de soufre associé à un ou plusieurs semi-métaux (antimoine, arsenic, bismuth), et lié à des métaux (argent, cuivre, plomb, fer). Les sulfures d’argent et de fer (argentopyrite), ou de cuivre et de fer (bornite) sont des sulfosels. Les sulfosels sont généralement tendres et fragiles Halogénures Les halogénures sont des minéraux composés de métaux combinés avec des éléments halogènes : chlore, fluor, brome et iode. Cette classe comprend environ 130 minéraux, où les fluorures sont les minéraux les plus courants ; les chlorures sont peu nombreux, même si le chlorure de sodium (halite) — c’est-à-dire le sel de cuisine (NaCl) — est largement exploité ; les bromures et les iodures sont quant à eux extrêmement rares. Les halogénures sont généralement fragiles et de faible densité. Oxydes et hydroxydes Les oxydes et hydroxydes sont des minéraux généralement composés de métaux combinés avec l’élément oxygène ou des groupes hydroxyles. Cette classe comprend environ 320 minéraux, comprenant les oxydes simples (cassitérite), les oxydes multiples lorsque plusieurs métaux cohabitent (chromite, avec du fer et du chrome), et les hydroxydes avec des ions hydroxyles. Les oxydes sont généralement extrêmement durs, contrairement aux hydroxydes. On différencie aussi le groupe des spinelles (cuprite, magnétite), des chrysobéryls pour les oxydes d’aluminium et de béryllium (œil de chat), des corindons pour les oxydes d’aluminium (rubis, saphir), des quartz pour les oxydes de silicium (cristal de roche, améthyste, agate, aventurine, jaspes), et des opales pour les oxydes de silicium hydraté. Carbonates, nitrates et borates Les carbonates, les nitrates et les borates sont des minéraux composés de métaux combinés avec les éléments carbone, azote ou bore. Cette classe regroupe environ 300 espèces. Les carbonates les plus connus sont la calcite, l’aragonite et la dolomite. Les carbonates sont fragiles et de faible dureté. On distingue les carbonates basiques (azurite, malachite), le groupe de la calcite (magnésite, sidérite) et celui de l’aragonite (aragonite, cérusite). Silicates Les silicates sont des minéraux composés d’éléments métalliques combinés avec un groupement tétraédrique constitué d’un atome de silicium central entouré de quatre atomes d’oxygène (SiO4). Les silicates constituent les minéraux les plus nombreux (environ un tiers des minéraux), et forment plus de 90 p. 100 en poids de la croûte terrestre. Dans la classification cristallochimique, les silicates sont répartis en six classes, en fonction de la disposition des tétraèdres : nésosilicates, sorosilicates (dont le groupe le plus important est celui des cyclosilicates), inosilicates, phyllosilicates, tectosilicates, hétérosilicates. La silice est uniquement composée de silicium et d’oxygène. Les silicates ont généralement une dureté élevée et un éclat vitreux.