Autoritarismes et démocratisations/Le pari du développement

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher

La plupart des nationalistes voulaient que états africains indépendants deviennent des États-nations comme les autres, à l’image des États européens.

On pourrait penser que l’Afrique des années 1960 était extrêmement pauvre. Mais il faut savoir que les pays africains des années 1960 n’étaient pas les plus pauvres du monde.

Le PIB par habitant est de 70$ au Ghana, 56$ en Egypte, 29$ au Nigeria, contre 25$ en Inde au milieu des années 1960.

En outre, ils sont relativement prospères, du fait de :

  • la hausse des cours internationaux des matières premières et des produits agricoles ;
  • l’extension de l’agriculture, par exemple en Côte d’Ivoire et au Kenya, par la déforestation et sur les terres laissées libres par les colons ;
  • l’extension de l’exploitation minière : nouvelles ressources telles que l’uranium au Niger et au Gabon, le pétrole et le gaz en Afrique du Nord, le phosphate au Togo, le pétrole au Cameroun, en Angola, au Nigeria.