Autisme CAA Initiation Comment la CAA favorise les interactions et le langage

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La communication et le langage[modifier | modifier le wikicode]

Temps de visionnage

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

L’experte donne ici une définition de la communication en s’appuyant sur le schéma du processus de communication. Elle propose également une définition du langage. Elle explique ainsi que l’objectif de mettre en place une CAA est d’amener l’enfant avec autisme à communiquer.

Vidéo de la formation[modifier | modifier le wikicode]


Pages du PowerPoint de l'experte[modifier | modifier le wikicode]

Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer sur la flèche descendante en bas à droite de votre page.
Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer sur la flèche descendante en bas à droite de votre page.
Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer sur la flèche descendante en bas à droite de votre page.
Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer sur la flèche descendante en bas à droite de votre page.
Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer suCommr la flèche descendante en bas à droite de votre page.
Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer sur la flèche descendante en bas à droite de votre page.

Communication[modifier | modifier le wikicode]

  • Établir une relation avec autrui et lui transmettre  quelque chose ;
  • On ne peut pas « ne pas communiquer » ;
  • Intentionnelle ou non intentionnelle ;

Langage[modifier | modifier le wikicode]

  • Processus  par  lequel  les  pensées  deviennent  des  signes ;
  • Système de symboles se référant à un code ;
  • Seulement un code parmi des centaines d’autres.

Communication VS Langage[modifier | modifier le wikicode]

  • Communication : relation
  • Langage : contenu
  • On peut
    • Communiquer sans oraliser ;
    • Oraliser sans communiquer

→ Notre objectif prioritaire : la COMMUNICATION

La CAA et l’oralisation[modifier | modifier le wikicode]

Temps de visionnage

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Dans cette partie, l’experte expose les craintes, en particulier des parents, qui ont peur que la mise en place d’un CAA pourrait empêcher l’apprentissage de l’oralisation chez leur enfant. Pour chaque crainte, elle explique pourquoi le scénario n’est pas réalisable et donne des exemples concrets.

Vidéo de la formation[modifier | modifier le wikicode]


Pages du PowerPoint de l'experte[modifier | modifier le wikicode]

  • Craintes souvent évoquées par les parents ;
  • Ou personnes non formées aux outils de CAA et à  la communication plus largement ;
  • Craintes légitimes, mais non fondées ;
  • Les études le montrent : aucune alternative à la  parole n’a eu l’effet d’empêcher le  développement à la parole.

Crainte n°1 : que la mise en place d’une CAA ralentisse  ou empêche le développement du langage oral[modifier | modifier le wikicode]

  • CAA = aide à la communication et à l’oralisation ;
  • Les études montrent que les personnes emploient toujours la parole quand c’est possible ;
  • Nombreux exemples cliniques de développement de  l’oralisation après la mise en place d’une CAA ;
  • Idée d’enseigner le principe de la communication  avant les éléments verbaux : c’est la fonction qui  est importante ;
Télécharger l'image : 1. Cliquer sur l'image, une nouvelle page va s'ouvrir ; 2. Cliquer sur la flèche descendante en bas à droite de votre page.

Crainte  n°2  :  que  les  professionnels  n’aient  plus  le  projet d’amener l’enfant vers l’oralisation[modifier | modifier le wikicode]

  • Nous vivons dans une société oraliste ;
  • Le projet ultime est TOUJOURS d’essayer d’amener la personne à une communication orale ;
  • Mais, parce que cela peut prendre du temps, l’étape  intermédiaire peut parfois être la communication  alternative ;
  • Une CAA vaut toujours mieux que des troubles du comportement pour se faire comprendre.

Crainte n°3 : que l’enfant soit stigmatisé car il utilise  une CAA[modifier | modifier le wikicode]

  • Il sera sans doute davantage stigmatisé s’il utilise  des moyens auto ou hétéro agressifs, des crises,  des colères, des pleurs pour se faire comprendre  ou signifier qu’il n’a pas compris ;
  • L’outil de CAA peut prendre la forme d’une  tablette ou d’un iPod touch, qui peut-être même  pourra attirer les autres enfants ;
  • Si l’outil de CAA choisi est les signes, un projet à  l’école peut être effectué pour que l’ensemble de  la classe apprenne quelques signes ;
  • L’éducation au handicap est l’affaire de tous, elle  est importante à aborder. La stigmatisation est  due en partie à la méconnaissance.

Crainte n°4 : que la CAA soit inutile car l’enfant « se  fait très bien comprendre »[modifier | modifier le wikicode]

  • Se fait comprendre ?
    • chez lui ?
    • avec une ou 2 personnes ?
    • en présence de l’objet ?
    • pour seulement quelques demandes ?
    • se sert seul (pas de réelle communication) ?
    • avec des comportements inadaptés ?
  • Une  communication  trop  restrictive  n’est  pas  signe d’autonomie et d’indépendance future ;
  • Nous visons une communication fonctionnelle.

Crainte n°5 : que l’enfant ne devienne « paresseux » et ne soit pas motivé pour faire l’effort d’oraliser[modifier | modifier le wikicode]

Le langage oral est  le plus  rapide et  le plus  efficace pour obtenir ce que l’on veut ;

Un  enfant qui peut verbaliser le fera plutôt que d'utiliser un autre moyen ;

Des outils peuvent aider à mieux oraliser, ils sont ensuite abandonnés naturellement.

Crainte n°6 : que l’équipe ne travaille qu’autour de  l’outil de CAA et délaisse le travail de l’oral[modifier | modifier le wikicode]

  • Crainte légitime car le temps est compté ;
  • Lors de la mise en place de la CAA, travail des  compétences socles de la communication :  regard, pointage, attention conjointe, imitation  motrice, discrimination visuelle …
  • On ne fait pas « que ça » : travail conjoint des  compétences déficitaires ;
  • La CAA n’est pas une fin en soi, c’est un outil pour  accéder à la communication et aux apprentissages ;
  • Après une phase intensive de mise en place, le  travail ne se résume pas à un « maintien », on  continue de développer la communication et l’oralisation

En résumé[modifier | modifier le wikicode]

  • Sans une méthode efficace, les seules réponses  disponibles pour  les  enfants  non  verbaux,  et  avec  lesquelles  ils pourraient obtenir les mêmes résultats, sont des comportements  non  adaptés,  perturbateurs,  destructeurs, agressifs ou d’auto-mutilation ;
  • La recherche depuis ces 25 dernières années a montré que
    • Les  systèmes  alternatifs  de  communication  n’inhibent pas le développement de la parole ;
    • Leur  utilisation  augmentent  les  chances  de développement ou l’amélioration de la parole.
  • D’un point de vue éthique, nous avons l’obligation de fournir un mode de communication aux personnes avec qui nous travaillons ;
  • MAIS cette mise en place de CAA et son estompage possible doivent être effectués par des  professionnels formés et expérimentés.
< Précédent| Suivant >[modifier | modifier le wikicode]