Leçons de niveau 18

Analyse DMS de l'hypnose/Les EMC

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les EMC
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Analyse DMS de l'hypnose
Chap. préc. :Une induction
Chap. suiv. :DMS et hypnose
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Analyse DMS de l'hypnose : Les EMC
Analyse DMS de l'hypnose/Les EMC
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les états modifiés de conscience (EMC)[modifier | modifier le wikicode]

Il existe un très grand nombre d’états modifiés de conscience (EMC), qui ne désignent que l’ensemble des états mentaux autres que les états de veille ordinaire, qui sont eux-mêmes déjà multiples. Ce terme d’EMC est erroné et confusionnel, car ce n’est pas la conscience qui est modifiée, et on à l’air de croire ici que notre entité mentale est une conscience qui se modifierait pour vivre tous ces états, alors que notre fonction de révélation conscience 5 est relativement monotone et n’est guère que variable en intensité entre pleine conscience et absence. Un état mental est caractérisé par les qualités variables de chacune des fonctions mentales opératives qui, ensemble, le produisent. Comme nous disposons de neuf fonctions mentales et que certaines présentent une variabilité créatrice complexe, il en résulte d’innombrables états mentaux distincts. On cite généralement les suivants :

Expérience de mort imminente (Near Death Experience)

Expérience psychédélique (sous drogue hallucinogène)

Extase

Hallucination

Hypnose

Orgasme

Phénomène de déjà-vu

Rêve lucide

̽Sentiment océanique

Somnambulisme

Transe

Voyage astral, OBE (sortie-hors-du-corps)

Channeling

Dhyâna ou samadhi dans le yoga et le bouddhisme et toute notion d’éveil spirituel

Nous pouvons dormir d’une façon ordinaire en autohypnose, faire de notre sommeil profond un laboratoire de recherche et de résolution de problèmes, glisser vers le rêve lucide dirigé, et nous réveiller en méditation, démontrant ainsi que notre esprit ne cesse d’être actif, que la distinction entre états normaux de la conscience : l’éveil actif, le sommeil lent, le sommeil paradoxal, et ces autres états considérés comme anormaux par les physiologistes, ne se justifie pas.

Ainsi, un ingénieur mentaliste occidental athée, c’est-à-dire une personne qui a appris à maîtriser ses fonctions mentales, et par voie de conséquence ses états mentaux, peut vivre dans un état de samadhi holistique permanent, hors de tout cadre religieux, et y rester naturellement sans concentration, ni discipline, ni le moindre effort, en passant du contexte de veille, au sommeil et au rêve.

Nous sommes conscients 24h/24, mais la plupart des personnes ne se souviennent pas de ce qu’elles vivent au cours de leur sommeil, pendant que nous sommes déconnectés de notre cerveau qui se repose, une autre preuve du dualisme contre le monisme.