Leçons de niveau 12

Amplificateur opérationnel/Montage suiveur

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Montage suiveur
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Amplificateur opérationnel
Chap. préc. :Montage amplificateur non inverseur
Chap. suiv. :Sommateur et soustracteur
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Amplificateur opérationnel : Montage suiveur
Amplificateur opérationnel/Montage suiveur
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Aopvoltagefollower.svg

Amplificateur opérationnel idéal[modifier | modifier le wikicode]

L'amplificateur opérationnel dans cette configuration est identique à l'amplificateur non-inverseur si on prend et . La fonction de transfert est donc:

.

Comme (pour un AOP idéal) aucun courant n'entre par , et comme l'impédance de sortie est très faible, ce circuit fournit une tension sans charger pour autant le circuit d'entrée.

Beaucoup de détecteurs, comme certains microphones, ont une impédance de sortie très élevée. La circulation d'un courant provoquerait une réduction de la tension perçue par l'amplificateur. Le montage suiveur contourne ce problème, ce qui lui vaut aussi le nom d'adaptateur d'impédance.

Amplificateur opérationnel non idéal[modifier | modifier le wikicode]

On se retrouve donc avec :

Le coefficient d'amplification du montage est donc :

et donc :

Impédance de sortie[modifier | modifier le wikicode]

Equiampli(2).svg

Impédance d'entrée[modifier | modifier le wikicode]