Amphitryon 38/Acte I scène 5, commentaire no 1/Plan du commentaire

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ce document est spécifiquement rattaché au chapitre :
Acte I scène 5, commentaire no 1
de la leçon :
Amphitryon 38


  1. Une situation comique
    1. Des dieux désacralisés
      • des personnages de comédie :
        • hiérarchie maître-valet : « tu »/« vous »
        • domination de Mercure : impératifs « changez ces yeux de chat ! », « resserrez un peu votre sac humain » ; phrases averbales « à la peau maintenant ! », « trop douce, votre peau… »
        • dépendance de Jupiter : « Mes yeux sont bien ? », « les prunelles ? », « À ma peau ? »
        • langage familier : « sac humain », « flottez », « oh ! oh ! », « la ! la ! »
      • préoccupations triviales et prosaïques
        • vocabulaire concret (préparation d’une tempérie) : corps humain, « uniforme »/« fixatif »
        • phrases averbales : « plus lentement », « un peu vite »
        • effet burlesque (!= héroï-comique)
    2. Une métamorphose laborieuse
      • manque de maîtrise de Jupiter
        • champ lexical de l’inconfort : « gêne », « désagréable », « très curieux »
        • rappels à l’ordre de Mercure : « ne commandez pas », « n'ont là que », « ne preniez pas », « ne disaient rien »
        • adverbes d’intensité : « trop », « peu »
      • métamorphose lente et progressive
        • yeux, peau, cœur, l’esprit, la psychologie
        • usage des verbes modaux : « peut »
        • présence d’énonciation : « maintenant », « voilà »
  2. Une réflexion sur la condition humaine
    1. Un corps mortel plein de faiblesses
      • un animal parmi d’autres :
        • antithèse : « un peu vite »/« trop espacés »
        • antithèse : « lumière des yeux terrestres correspond exactement à l'obscurité »
      • passivité humaine :
        • propositions infinitives : « voilà que je sens mon cœur battre », « je vois vos cheveux pousser »
        • les organes sont plus actives que la personne et réification : « je me sens devenir un filtre »
      • une dégradation permanente liée à l’effet du temps : temporalité (momento mori)
        • prs de l’indicatif : « change » (vérité général), « essayons », « vais » (futur proche), « vivez » (énonciation)
        • accumulation
        • chiasme : « vos cheveux pousser, vos ongles s'allonger, vos rides se creuser… »
    2. Un esprit étriqué
      • pensée peu établorée :
        • pléonasme « l’air est l’air » + « simplement »
        • antithèse : « non »/« oui »
      • orgueil (l. 62-65) :
        • comparatif de supériorité : « plus beau qu'Apollon, plus brave et plus capable »
        • hyperbole : « maître des dieux »
        • accumulation : « je me crois, je me vois […] »
      • défauts
        • superficialité : « Avez-vous le désir de séparer vos cheveux par une raie et de les maintenir par un fixatif ? »
        • inconstance : « Je n’ai jamais aimé personne ! Je n’ai jamais aimé qu’Alcmène.  »
    3. L'éloge des imperfections humaines
      • « sans défaut » (déguisement + apparence humaine, singularité)
        • possessifs : « son », « ses », « soi-même » 
      • tendresse
        • métaphore : « veilleuses » (yeux), « aventurine » (yeux)
        • compassion (proche, émotionnel) : « pas encore »
      • la force de la pensée humaine qui refuse de sa laisser limiter
        • accumulation + rythme + effets sonores (échos) : 6/9/6 (je me vois, je me crois…) : assonance (voyelles)/allitérations (consonnes) (l. 65)