Ambre, Magnétite et Lumière : histoire de l’électromagnétisme/Phénomènes Étranges

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Phénomènes Étranges
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Ambre, Magnétite et Lumière : histoire de l’électromagnétisme
Retour ausommaire
Chap. suiv. :Premières lois
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Ambre, Magnétite et Lumière : histoire de l’électromagnétisme : Phénomènes Étranges
Ambre, Magnétite et Lumière : histoire de l’électromagnétisme/Phénomènes Étranges
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

On rapporte que le terme Électricité provient du grec ελεκτρα, electra qui désigne l'ambre, car cette matière en étant frottée manifestait des propriétés attractives envers les petits objets: l'électricité statique. De plus le terme Magnétisme dériverait ou bien du berger Magnès, dont les clous de sandales adhérait aux roches du mont Ida ou bien de la Magnésie région où l'on trouvait de ces mêmes roches qui attiraient le fer: les magnétites.

L'usage de la magnétite est attesté dans les premières boussoles pour indiquer le Nord. Comme le Pôle magnétique ne coïncide pas exactement avec le Pôle géographique, la position du Nord n'est pas exacte, mais c'était du moins suffisamment approché pour l'époque.