Leçons de niveau 4

Allemand/Grammaire/Phrase/La phrase

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La phrase
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : La phrase allemande
Retour auSommaire
Chap. suiv. :La phrase interrogative
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « La phrase allemande : La phrase
Allemand/Grammaire/Phrase/La phrase
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'allemand est une langue indo-européenne, tout comme le français, l'anglais, l'italien, le breton... La construction de la phrase allemande semblera relativement simple aux Français.

Les éléments de la phrase[modifier | modifier le wikicode]

La phrase allemande se construit en 3 temps:

  • Le verbe
  • Le sujet
  • Les compléments

Le verbe[modifier | modifier le wikicode]

Searchtool.svg Voir le cours Allemand/Grammaire/Conjugaison.

Le verbe est le point le plus important de la phrase allemande. Toute phrase comporte un verbe au minimum, comme en français. Il est aussi l'élément central. Il est conjugué et c’est lui qui donne le sens à la phrase.

En allemand, le verbe peut être composé, et on peut décliner son sens au gré des particules, séparables ou non, qui en modifieront le sens.

allemand français
machen faire/fabriquer
weitermachen continuer (faire plus loin)
aufmachen ouvrir
zumachen fermer
gehen aller
weggehen partir
heruntergehen descendre

Dans la proposition indépendante affirmative, le verbe est toujours en seconde place.

Le sujet[modifier | modifier le wikicode]

Le sujet de la phrase est toujours décliné au nominatif. C’est ainsi qu'on le repère dans les phrases aux constructions complexes. Il peut être formé d'un pronom ou d'un groupe nominal ([article]+[adjectifs épithètes]+Nom).

allemand français
Ich fliege. Je vole.
Der grosse Mann fliegt. Le grand homme vole.
Menschen sterben. Les hommes meurent.

Lorsque l’on utilise le verbe être pour qualifier un nom, les deux parties de la phrase sont au même niveau, les deux sont donc sujets et donc au nominatif.

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Les compléments[modifier | modifier le wikicode]

Ils peuvent être :

  • des groupes nominaux ou des pronoms (compléments d'objets directs à l'accusatif, indirects au datif, circonstanciels ou locatifs ou de déplacement...)
allemand français
Ich esse einen Apfel. Je mange une pomme. C.O.D.
Es gehört mir. C'est à moi. COI
Der Mann geht in die Stadt. L'homme va en ville. Complément de déplacement
Die Leute rennen wegen des Regens. Les gens courent à cause de la pluie. CC Cause
  • des adjectifs attributs du verbe
allemand français
Er ist gross geworden. Il est devenu grand.
Diese Blume ist schön. Cette fleur est belle.
  • des adverbes
allemand français
Das hat er wahrscheinlich gemacht. Il l'a probablement fait.
Bleib hier ! Reste ici !
  • des propositions subordonnées relatives
allemand français
Ich sehe den Mann, der gross geworden ist. Je vois l'homme qui est devenu grand.
  • absents
allemand français
Es regnet. Il pleut.
Ich schlafe. Je dors.

L'ordre dans la phrase affirmative[modifier | modifier le wikicode]

Dans la phrase affirmative:

  • le verbe est toujours en seconde place.
  • Le sujet est en première place.
  • Il est possible de mettre un groupe de complément avant le verbe, alors le sujet est rejeté en troisième place.
  • Il y a un ordre académique dans la disposition des compléments, mais ceci sera l’objet d'un cours suivant.
Panneau d’avertissement Attention

Certaines phrases utilisant l'impératif n'ont pas de sujet.

Panneau d’avertissement Attention

Ceci n'est valable que pour la phrase affirmative ou les propositions juxtaposées ou coordonnées, pour les autres cas voir les cours suivants.

Début de l'exemple


Fin de l'exemple


Les propositions juxtaposées et coordonnées[modifier | modifier le wikicode]

En allemand comme en français, il est possible de relier deux phrases affirmatives:

  • soit en les juxtaposant.
allemand français
Der Himmel ist blau, die Sonne scheint Le ciel est bleu, le soleil brille.
  • soit en ajoutant une conjonction de coordination:
allemand français
Der Himmel ist blau, aber die Vögel singen noch nicht. Le ciel est bleu, mais les oiseaux ne chantent pas encore.

Il existe en allemand quelques conjonctions de coordination (les principales sont en gras):

allemand français
und et
denn car
aber mais
oder ou
entweder..., oder soit... soit
(so)... wie (si)..que/comme
sowohl... wie/als(/auch) si..que
allein exprime le doute, la critique
nur seulement
doch mais, cependant, malgré tout
sondern mais (plutôt)

La place de la conjonction est en début de phrase et il n'y a pas d'inversion sujet-verbe. La conjonction peut aussi avoir la place d'un adverbe.

allemand français
Die Messer liegen im Schrank, aber die Gabeln sind im Waschbecken. Les couteaux sont dans l'armoire mais les fourchettes sont dans l'évier.
Die Messer liegen im Schrank, die Gabeln sind aber im Waschbecken. Les couteaux sont dans l'armoire mais les fourchettes sont dans l'évier.

En allemand, deux propositions, quel que soit leur nature, sont toujours séparées par une virgule. La seule exception possible est lorsqu'on relie deux propositions avec und ou oder, bien que dans de nombreux cas on garde tout de même la virgule.

De plus, lorsqu'on a deux propositions qui se suivent, on essaie de garder le même ordre des mots dans les deux propositions.

allemand Morgen früh fahre ich nach Lyon, und am Abend fahre ich zurück.
français Demain matin je vais à Lyon et je reviens dans la soirée.

Récapitulatif[modifier | modifier le wikicode]

La proposition affirmative:

  • Le sujet est au nominatif.
  • Le verbe est l'élément important de la phrase et il est conjugué au temps adéquat.
  • L'ordre de la phrase est:
    • Sujet-Verbe(-Complément).
    • Complément-Verbe-Sujet(-Complément).

Les propositions juxtaposées et coordonnées:

  • Deux propositions sont séparées par une virgule.
  • On essaie de garder le même ordre des mots dans les deux propositions.
  • On construit des propositions coordonnées à l'aide de conjonctions de coordinations.