Leçons de niveau 11

Éthologie/Sélection de l'habitat

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Sélection de l'habitat
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Éthologie
Chap. préc. :Chasse
Chap. suiv. :Communication
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Éthologie : Sélection de l'habitat
Éthologie/Sélection de l'habitat
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La sélection du lieu de résidence par une espèce dépend de diverses critère (nourriture, position stratégique, température, présence d'eau, prédateurs, ...). Certains animaux ne choisissent pas forcément de lieu d'habitat, mais sont nomades et ne se sédentarisent que pendant la période d'hibernation. Mais d'autres espèces établissent un lieu de résidence, mais le quitte après une certaine période pour que les prédateurs ne soient pas trop attiré par eux. Leur habitat peut être sous la surface du sol (fourmis,...), accroché à un arbre (ruche,...), sur la surface du sol (humains, lions,...).

L'habitat infra-terrestres a deux qualités majeures : il est protégé du froid et son extension est presque infinie. Il est toute fois vulnérable aux intempéries de la nature, surtout à la pluie.

Les habitats en hauteur peuvent être victime d'une chute suite à un souffle de vent assez puissant et les pertes peuvent être assez nombreuses. Ceux-ci ne doivent pas être trop lourd pour que la branche sur laquelle il repose ne cède pas.

Les habitats directement sur la surface du sol, comme par exemple une maison pour l'homme ou une grotte pour un lion, sont plutôt solide et résiste habituellement aux intempéries. Une tornade ou une grande catastrophe naturelle peut tout de même en venir à bout.